Un facteur de risque est un élément qui augmente la possibilité que vous soyez atteint d'une maladie ou d'une affection. Comme dans le cas des autres maladies cardiaques, le vieillissement constitue un facteur de risque de fibrillation auriculaire. En effet, les changements qui se produisent dans le corps au fil des années, y compris dans le cœur, nous rendent plus vulnérables à cette maladie.

Il existe cependant d'autres facteurs de risque. Si les suivants s'appliquent à vous, vous pourriez courir un risque accru de fibrillation auriculaire.

  • Vieillissement
  • Hypertension (« haute pression ») - cause fréquente la plus connue
  • Anomalie des structures cardiaques
  • Maladie ou lésion des valves du cœur
  • Infection ou inflammation cardiaque
  • Maladie cardiaque congénitale
  • Maladie coronarienne
  • Insuffisance cardiaque
  • Crise cardiaque ou chirurgie du cœur
  • Dysfonction sinusale (maladie dans laquelle le défibrillateur naturel du cœur n'envoie pas les décharges électriques correctement)
  • Hyperthyroïdie (suractivité de la glande thyroïde)
  • Caillot sanguin dans un poumon
  • Maladie pulmonaire comme la pneumonie, la bronchite ou l'emphysème
  • Obésité
  • Apnée du sommeil (maladie dans laquelle la respiration s'arrête pendant quelques secondes durant le sommeil)
  • Consommation excessive d'alcool

Vous pouvez maîtriser certains de ces facteurs et ainsi réduire votre risque de fibrillation auriculaire.

Voici comment :

  • Surveillez votre alimentation. Mangez des aliments qui favorisent la santé du cœur, c'est-à-dire des produits faibles en gras saturés et trans, et riches en fibres et en protéines maigres, ainsi que des fruits et des légumes. Utilisez le Guide alimentaire canadien pour orienter vos choix. Voici quelques suggestions :
    • Pour déjeuner, faites-vous une boisson fouettée (smoothie) à partir de baies fraîches ou surgelées.
    • Essayez une salade pour dîner. Mélangez des légumes-feuilles, des légumes frais comme des concombres ou des betteraves et du fromage de chèvre. Nappez le tout d'une vinaigrette balsamique.
    • Choisissez du pain pita ou des bagels à grains entiers.
       
  • Soyez actif. Une vaste étude réalisée auprès de personnes âgées de plus de 65 ans a déterminé que celles qui pratiquent des activités physiques légères ou modérées, comme la marche ou le jardinage, couraient un moindre risque de fibrillation auriculaire. Activez-vous dès aujourd'hui!
    • La marche est un très bon exercice. Joignez-vous à un groupe de marche dans un centre commercial ou allez faire des promenades avec votre chien (empruntez celui du voisin au besoin!).
    • Faites une sortie en famille; allez skier, patiner ou glisser.  
    • Mettez votre escalier à profit; montez et descendez les marches pendant 5 minutes pour faire travailler votre cœur.
       
  • Limitez votre consommation d'alcool. La consommation excessive d'alcool est un facteur déclencheur de fibrillation auriculaire. Buvez avec modération.

Avant d'entreprendre une nouvelle activité, consultez votre médecin.

Visitez la page « À propos de la fibrillation auriculaire » pour en apprendre davantage sur la fibrillation auriculaire.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Etes-vous-a-risque-de-fibrillation-auriculaire