À titre d'urologue, le Dr Kevin Piercey a aidé beaucoup d'hommes et de femmes aux prises avec une vessie hyperactive. Le Dr Piercey, qui est aussi professeur adjoint au Service de chirurgie de l'Université McMaster et chef du Service d'urologie et de la Women's Urology Clinic de l'hôpital St-Joseph de Hamilton, en Ontario, met à profit ses connaissances et son expérience pour répondre aux questions fréquemment posées au sujet de la vessie hyperactive.

Qu'est-ce que la vessie hyperactive et quelle en est la cause ?
La vessie hyperactive est un trouble médical. Les personnes qui en souffrent doivent aller aux toilettes plus souvent que la normale et peuvent avoir des pertes d'urine. On n'a pas tout à fait élucidé ce qui cause cette affection. Dans la plupart des cas, on ne trouve pas d'origine précise. Cependant, cette affection peut parfois être causée par des lésions neurologiques attribuables à une maladie, comme la maladie de Parkinson ou le diabète. Des lésions survenues au cours d'une intervention chirurgicale ou lors d'un blocage des voies urinaires (ensemble d'organes et de conduits qui interviennent dans la production et l'évacuation de l'urine) peuvent également être à l'origine de la vessie hyperactive.

Est-ce que la vessie hyperactive touche uniquement les femmes ?
Non. Cette affection touche autant les hommes que les femmes.

Comment la vessie hyperactive peut-elle nuire à la qualité de vie ?
La vessie hyperactive peut causer des inconvénients et de l'embarras tant chez les hommes que chez les femmes. Cette affection a des répercussions sur différents types d'activités, comme faire des courses ou pratiquer un sport. Certaines personnes aux prises avec une vessie hyperactive renoncent aux activités sociales, surtout si elles ont tendance à avoir des pertes d'urine. Les personnes qui ont une vessie hyperactive doivent se rendre souvent aux toilettes, ce qui empiète sur le temps qu'elles consacrent à leurs activités quotidiennes et interrompt leur travail. La vessie hyperactive peut aussi empêcher les personnes qui en sont atteintes de voyager et de mener une vie active.

Que dois-je faire si je crois souffrir de vessie hyperactive ?
Si vous pensez souffrir de vessie hyperactive, consultez votre médecin de famille pour obtenir un diagnostic et un traitement. S'il y a une clinique d'incontinence près de chez vous, c'est aussi un bon point de départ pour en savoir plus.

Que puis-je faire pour composer avec la vessie hyperactive ?
La plupart des gens réussissent à composer avec leur vessie hyperactive en adoptant de meilleures habitudes de vie et en prenant des médicaments.

Voici quelques modifications qui peuvent être apportées à vos habitudes de vie :

  • Réduction de la consommation d'alcool et de caféine, lesquels peuvent aggraver les symptômes de vessie hyperactive.
  • Gestion de l'apport de liquides : porter attention à ce que vous buvez, aux quantités de liquides ingérés et au moment de la journée pour le faire. Pour la majorité des gens, boire de 4 à 6 verres de 250 mL par jour est suffisant. Boire trop de liquide pendant la soirée peut entraîner plusieurs visites aux toilettes au cours de la nuit.
  • Faire les exercices de Kegel peut aider à maîtriser votre vessie.

Le fait de remplir un journal de mictions (dans lequel vous inscrivez la quantité de nourriture et de liquide que vous absorbez ainsi que le nombre de fois que vous urinez) pendant 2 à 3 jours peut aider votre médecin à déterminer les habitudes de vie qui peuvent aggraver vos symptômes de vessie hyperactive.

Il existe différents médicaments pour traiter la vessie hyperactive - votre médecin peut vous aider à trouver celui qui vous convient.

Il est important d'avoir des attentes réalistes à l'égard des traitements médicamenteux. Certaines personnes peuvent voir leurs symptômes disparaître complètement, alors que d'autres ne ressentiront qu'une légère amélioration. Dans la plupart des cas, toutefois, les médicaments entraînent une atténuation des symptômes au bout de 6 à 8 semaines.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Conseils-dun-medecin-au-sujet-de-la-vessie-hyperactive