Vous pourriez être sujette à l'incontinence urinaire durant une grossesse (l'incontinence urinaire prénatale) et même pendant les mois qui suivent la naissance de votre bébé (l'incontinence urinaire postnatale). Ne vous inquiétez pas, c'est un phénomène tout à fait normal, mais que vous devriez cependant signaler à votre médecin. Vous devriez le consulter pour votre tranquillité d'esprit, car il est en mesure de vous donner des renseignements pertinents et réconfortants au sujet des pertes d'urine qui se produisent couramment durant une grossesse.

L'incontinence urinaire durant la période prénatale

Si votre grossesse s'accompagne d'incontinence urinaire, vous savez probablement déjà que vous urinez plus fréquemment en raison de la pression accrue sur votre vessie par l'augmentation du volume de votre utérus et des changements de position de votre bébé à naître.

Vous avez peut-être des fuites d'urine accidentelles après une contraction brutale causée par exemple par un accès de toux, un éclat de rire, le transport d'un objet pesant, ou même des éternuements ! Ce type d'incontinence urinaire s'appelle incontinence urinaire à l'effort.

Vers la fin d'une grossesse, il n'est pas rare de ressentir soudainement un besoin impérieux d'uriner parce que la pression accrue sur la vessie déclenche les signaux des nerfs qui commandent aux muscles de la vessie de se contracter pour que la vidange de la vessie puisse avoir lieu. C'est ainsi que survient l'incontinence par impériosité (aussi dénommée vessie hyperactive).

Vous pouvez tirer parti des quelques stratégies ci-après, elles devraient vous permettre de prendre en charge l'incontinence durant une grossesse :

  • essayez de pratiquer les exercices de Kegel pour fortifier les muscles du plancher pelvien et améliorer le contrôle de votre vessie ;
  • penchez-vous en avant lorsque vous urinez, cette position vous aidera à mieux vider votre vessie ;
  • portez un produit absorbant qui vous procurera une protection supplémentaire ;
  • résistez à la tentation de boire une plus petite quantité de liquide, surtout durant votre grossesse, étant donné qu'un état de déshydratation pourrait survenir et mener à beaucoup d'autres problèmes.

L'incontinence urinaire durant la période postnatale

Ce trouble se manifeste après votre accouchement, quand le contrôle de votre vessie devient problématique. Il se caractérise par une fuite d'urine quand vous faites un effort. Ne vous tracassez pas, c'est un phénomène courant avec lequel plus de 30 % des nouvelles mamans doivent apprendre à composer.

L'incontinence urinaire postnatale peut durer pendant des mois parce que votre grossesse et l'accouchement ont affaibli les muscles qui aident à contrôler la vessie. Sans compter qu'un utérus rétréci peut faire directement pression sur votre vessie !

Ne manquez pas de pratiquer les exercices de Kegel pour fortifier les muscles de votre plancher pelvien et pour rééduquer votre vessie, ce sont des éléments qui jouent un rôle important dans le contrôle de la vessie. Le port d'un produit absorbant vous procurera une protection supplémentaire pendant que vous effectuez les exercices de Kegel et la rééducation vésicale. Si un accident se produit, non seulement votre assurance ne sera pas ébranlée, mais vous vous sentirez plus à l'aise.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Accouchement-et-incontinence