Stieva-A

(trétinoïne (contre l'acné))

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une coloration temporairement plus foncée ou plus pâle de la peau;
  • une éruption cutanée;
  • des gerçures ou un léger décollement de la peau;
  • une rougeur de la peau;
  • une sécheresse inhabituelle de la peau;
  • une sensation de brûlure, de piqûre, de chaleur ou de picotement de la peau de courte durée après l'application du produit;
  • une sensibilité accrue de la peau aux rayonnements solaires.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur, une sensation de brûlure, une sensibilité, une irritation grave ou des démangeaisons cutanées;
  • une peau excessivement rouge, enflée, couverte de cloques ou de croûtes.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.





Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Application : évitez tout contact avec les yeux, les paupières, les ailes du nez, la bouche, les endroits facilement irrités ou d'autres zones qui ne devraient pas être soumises à ce traitement médical. N'appliquez pas la trétinoïne sur une peau sévèrement enflammée ou sur des lésions ouvertes. Suivez toujours les recommandations de votre médecin sur la fréquence des applications et la quantité de médicament à utiliser. Non seulement le traitement n'est pas plus efficace lorsque vous excédez la quantité voulue, mais votre peau s'irritera.

Exposition au soleil : l'exposition au soleil et l'utilisation de lampes solaires à U.V. peuvent aggraver l'irritation. L'exposition doit par conséquent être évitée ou limitée pendant le traitement par la trétinoïne. S'il est impossible d'éviter le soleil, utilisez un écran solaire avec un facteur de protection solaire (FPS) d'au moins 15 et portez des vêtements qui recouvrent les zones traitées. N'appliquez pas ce médicament sur une peau qui a subi un coup de soleil avant que celle-ci n'ait complètement guéri.

Irritation de la peau : pour certaines personnes, une irritation cutanée passagère peut se manifester, surtout au cours des premières semaines de traitement. Si ces réactions deviennent excessives, et que la peau devient extrêmement rouge, gonflée et recouverte de croûtes, le traitement par la trétinoïne devrait être interrompu, et vous devriez informer votre médecin de la situation.

Une aggravation apparente peut se développer en raison de l'effet du médicament sur des lésions profondes. Cette réaction fait partie de l'effet thérapeutique normal.

Si vous employez ce médicament, vous pourriez devenir plus sensible à une exposition au vent et au froid.

Soins de la peau : les cosmétiques peuvent être utilisés, mais les zones à traiter doivent être soigneusement nettoyées avant l'application du médicament. Évitez les cosmétiques à base d'huile. Utilisez plutôt des produits sans huile, faits à base d'eau. Si votre médecin vous prescrit un traitement supplémentaire contre l'acné, vous devez l'appliquer à un autre moment du jour que la trétinoïne.

Il est conseillé d'éviter les produits pour la peau qui contiennent de fortes concentrations d'alcool, d'épices ou de limes, car ils provoquent une sensation de picotements et de brûlures sur la peau traitée. Si cela est possible, évitez d'utiliser en même temps des produits très abrasifs et d'autres traitements pour la peau, y compris les lampes solaires.

L'épilation est autorisée (par ex. à la pince, par électrolyse, dépilatoires) mais il faut l'éviter le soir avant l'application de la trétinoïne, car elle peut entraîner une irritation de la peau.

Les solutions à permanente, les préparations d'épilation à la cire, les savons médicinaux et les shampoings médicamenteux peuvent parfois irriter la peau alors qu'elle n'est même pas traitée avec ce médicament. Vous devez faire attention de ne pas mettre ces produits en contact avec la zone de peau traitée par la trétinoïne.

Grossesse : on recommande de ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse. Les femmes qui pourraient tomber enceintes doivent employer une méthode de contraception efficace pendant qu'elles prennent ce médicament. Si une grossesse advient pendant que vous prenez ce médicament, cessez de le prendre et informez-en votre médecin.

Allaitement : on ignore si la trétinoïne passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 12 ans. L'utilisation topique de trétinoïne n'est pas recommandée pour les enfants de cet âge.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la trétinoïne et l'un des agents ci-après :

  • peroxyde de dibenzoyle;
  • des médicaments qui augmentent la sensibilité de la peau à la lumière du soleil (par ex. l'isotrétinoïne, le sulfaméthoxazole, le triméthoprime, la minocycline, la ciprofloxacine);
  • des savons et des nettoyants médicamentés ou abrasifs;
  • d'autres médicaments appliqués sur la peau;
  • les produits dont la concentration en alcool, en astringent, en épices ou en lime est élevée;
  • des préparations pour la peau contenant du soufre, du résorcinol ou de l'acide salicylique;
  • les savons et les produits de beauté ayant des effets très desséchants.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens