Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le diclofénac appartient à la classe des médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS. Il agit en calmant la douleur, l'enflure et l'inflammation. Le diclofénac en gel topique (un gel appliqué sur la peau) s'utilise pour soulager la douleur associée à des traumatismes musculaires ou articulaires récents comme des entorses, des foulures ou des accidents du sport. Il s'utilise généralement en plus d'autres mesures non médicamenteuses, comme la mise au repos, destinées à soulager la gêne que causent ces troubles.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas d'employer ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Voltaren® Emulgel
Chaque tube d'émulsion topique de type aqueux, crémeuse, homogène, onctueuse, blanche ou pratiquement blanche, contient 1,16 % p/p de diclofénac diéthylamine. Ingrédients non médicinaux : alcool isopropylique, carbomère, cocoylcaprylocaprate, diéthylamine, eau purifiée, éther cétostéarylique de macrogol, huile de paraffine, parfum et propylèneglycol.

Voltaren® Emulgel - Douleur articulaire
Chaque tube d'émulsion topique de type aqueux, crémeuse, homogène, onctueuse, blanche ou pratiquement blanche, contient 1,16 % p/p de diclofénac diéthylamine. Ingrédients non médicinaux : alcool isopropylique, carbomère, cocoylcaprylocaprate, diéthylamine, eau purifiée, éther cétostéarylique de macrogol, huile de paraffine, parfum et propylèneglycol.

Voltaren® Emulgel Forte
Chaque tube d'émulsion topique de type aqueux, crémeuse, homogène, onctueuse, blanche ou pratiquement blanche, contient 2,32 % p/p de diclofénac diéthylamine. Ingrédients non médicinaux : butylhydroxytoluène, carbomère, cocoylcaprylocaprate, diéthylamine, alcool isopropylique, huile de paraffine, éther cétostéarylique de macrogol, alcool oléique, parfum, propylèneglycol et eau purifiée.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Le diclofénac en gel topique est enduit en frottant légèrement sur la région lésée pour qu'il pénètre dans la peau; cette application est répétée 3 ou 4 fois par jour. La quantité nécessaire dépendra de la superficie de la région atteinte. Une bande de 2 cm de long suffit habituellement pour recouvrir une zone de 200 cm².

Le gel topique extrapuissant de diclofénac est mesuré pour libérer une dose précise. Utilisez la bande posologique fournie avec le médicament pour mesurer des doses de 2 grammes et appliquez le gel sur la région touchée 2 fois par jour seulement. Faites pénétrer le gel dans la peau en frictionnant délicatement.

Lavez-vous les mains après avoir appliqué le gel, à moins que la région traitée se trouve sur une de vos mains. N'appliquez pas le médicament sur une peau infectée, écorchée ni sur une plaie à vif. Ne l'appliquez pas non plus sur des éruptions cutanées ni sur des plaques d'eczéma. Ne recouvrez pas le médicament d'un pansement qui ne respire pas. Comme il s'agit d'un médicament à usage externe, il ne devrait pas être pris par la bouche.

Évitez de propager ce médicament dans les yeux ou sur d'autres membranes muqueuses (par ex. le nez, la bouche, le vagin ou l'anus). Si ce médicament pénétrait accidentellement dans vos yeux, vous devriez les rincer avec de l'eau propre et communiquez avec votre médecin ou pharmacien.

Vous ne devriez pas employer le diclofénac en gel topique pour plus de 7 jours, dans le cas de traumatismes musculaires ou articulaires, à moins d'avis contraire de votre médecin. Si votre état ne s'améliore pas dans un intervalle de 7 jours, ou s'il empire, communiquez avec votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'utiliser le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'appliquez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière directe du soleil et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au diclofénac ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à l'acide acétylsalicylique ou à d'autres AINS (par ex. l'ibuprofène, naproxène, kétorolac);
  • l'incidence de crises d'asthme, de démangeaisons ou d'écoulements nasaux après avoir pris de l'acide acétylsalicylique ou d'autres AINS
  • la prise d'un autre AINS;
  • l'utilisation d'autres produits contenant du diclofénac.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • la présence d'irritation au site d'application (par ex. de la rougeur, des démangeaisons);
  • une sensibilité accrue de la peau à la lumière du soleil;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des brûlures d'estomac;
  • une desquamation au point d'injection;
  • une gêne abdominale.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une réaction allergique grave (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • des symptômes d'un saignement dans l'estomac ou les intestins (par ex. des selles sanglantes, noirâtres ou goudronneuses; des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café; une faiblesse ou un évanouissement).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Absorption : le gel de diclofénac est destiné à être appliqué sur de la peau intacte et non infectée. Cela minimise la quantité de médicament susceptible d'être absorbée par l'organisme. Toutefois, lorsqu'on l'utilise pendant une période de temps excédant les recommandations du médecin ou si on l'applique sur une grande surface du corps, il se peut qu'une quantité suffisante de médicament soit absorbée pour provoquer des réactions indésirables semblables à celles qui sont associées à la prise du diclofénac par la bouche.

Asthme : comme les autres médicaments anti-inflammatoires, le diclofénac peut, rarement, provoquer des difficultés respiratoires. Si vous souffrez d'asthme, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous éprouvez une difficulté respiratoire inaccoutumée pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Hypersensibilité au soleil : ce médicament peut augmenter la sensibilité de votre peau à une exposition solaire. Pendant que vous utilisez ce médicament, évitez les expositions prolongées au rayonnement solaire, y compris les lits bronzants et les lampes solaires. Si vous n'arrivez pas à prévenir un coup de soleil, et s'il s'accompagne d'une démangeaison, d'une enflure et de cloques, cessez d'appliquer ce médicament et communiquez avec votre médecin.

Infection : l'utilisation de ce médicament peut masquer les signes d'une infection comme la fièvre.

Somnolence ou vigilance réduite : quelques personnes ont ressenti des maux de tête, des étourdissements, une sensation de tête légère et de la confusion pendant qu'elles employaient ce médicament. Évitez de conduire une voiture ou d'effectuer d'autres activités potentiellement dangereuses avant d'avoir déterminé les effets du médicament.

Ulcères gastroduodénaux : si vous avez des ulcères gastriques ou intestinaux actifs ou des antécédents de ces affections, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre  affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Vision : d'autres médicaments de la même famille que le diclofénac peuvent causer des anomalies du champ visuel comme une vision floue ou une baisse de la vision. Si vous remarquez des anomalies du champ visuel, cessez d'employer le médicament et consultez votre médecin.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si le diclofénac en gel topique passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants et les adolescents âgés de moins de 16 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le diclofénac en gel topique et l'un des agents ci-après :

  • l'acétaminophène;
  • l'acide acétylsalicylique (AAS);
  • l'alcool;
  • l'aliskirène;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antibiotiques fluoroquinolones (par ex. l'ofloxacine, la ciprofloxacine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la doxépine, l'imipramine);
  • les antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, la metformine, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • d'autres produits contenant du diclofénac;
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate, le pamidronate, le risédronate, l'acide zolédronique);
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone, l'hydrocortisone, la méthylprednisolone);
  • la cyclosporine;
  • la desmopressine;
  • la digoxine;
  • les diurétiques (pilules pour éliminer l'eau; par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, triamterene);
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA (le captopril, l'énalapril, le ramipril);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. la paroxétine, la fluoxétine, le citalopram, sertraline);
  • le lithium;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. l'ibuprofène, le naproxène, le kétorolac);
  • les médicaments indiqués dans le traitement des ulcères de l'estomac ou de l'intestin, le reflux ou une acidité excessive (par ex. la ranitidine, l'oméprazole, l'ésoméprazole, le pantoprazole);
  • les médicaments qui modifient la coagulation sanguine comme l'acide acétylsalicylique (AAS, Aspirin®), le clopidogrel, l'énoxaparine, la daltéparine, l'héparine, la lépirudine, la tinzaparine ou la warfarine;
  • la mésalazine;
  • le méthotrexate;
  • le pemetrexed;
  • la pentoxifylline;
  • la phénytoïne;
  • le probénécide;
  • les remèdes à base de plantes médicinales qui influent sur la coagulation du sang (par ex. le ginkgo biloba, l'ail, le gingembre, le ginseng, la glucosamine);
  • la sulfasalazine;
  • le tacrolimus;
  • le ténofovir;
  • le voriconazole.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.