Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le diénogest appartient à la classe de médicaments appelés progestatifs, des médicaments qui agissent comme les progestérones dans le corps. Les progestérones sont des hormones féminines. Elles sont produites par l'organisme et sont nécessaires, avec certaines autres hormones, pour le développement sexuel féminin normal et pour la régulation du cycle menstruel pendant les années fertiles (les hommes possèdent également des progestérones, mais en quantités plus faibles).

Les progestatifs réduisent les effets de l'œstrogène sur les tissus comme l'endomètre (muqueuse de l'utérus) et le sein. En réduisant l'effet de croissance de l'œstrogène sur l'endomètre, lediénogest aide à réduire la douleur pelvienne ressentie par les femmes atteintes d'endométriose. L'endométriose est une affection caractérisée par la présence de tissu semblable à celui de l'endomètre à l'extérieur de l'utérus, ce qui cause une inflammation chronique.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé blanc ou blanc cassé, rond, plat, à bord biseauté, marqué d'un « B » en relief d'un côté, contient 2 mg de diénogest. Ingrédients non médicinaux : crospovidone, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, fécule de pomme de terre, povidone K 25 et talc.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de diénogest est de 2 mg pris une fois par jour par voie orale. Si possible, ce médicament doit être pris au même moment chaque jour.

Prenez le médicament de façon continue (chaque jour), même si vous êtes menstruée. Lorsque vous avez fini de prendre un emballage de comprimés, commencez le nouvel emballage le jour suivant. Le diénogest n'a pas été conçu pour servir de contraceptif. Ne prenez pas de congé de prise de médicament.

Prenez le diénogest avec un peu de liquide au besoin. On peut le prendre avec ou sans nourriture.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin.

Si vous omettez une dose ou si vous vomissez ou avez de la diarrhée au cours des 3 à 4 heures qui suivent la prise d'un comprimé, prenez une nouvelle dose dès que possible et reprenez votre posologie habituelle. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le diénogest dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au diénogest ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à d'autres progestatifs;
  • l'allaitement au sein;
  • des antécédents de migraines précédées d'une aura (migraine classique);
  • des antécédents de tumeurs, confirmées ou soupçonnées dont la croissance est attribuable à l'œstrogène, comme un cancer du sein ou un cancer utérin;
  • des antécédents ou la présence de caillots sanguins (par ex. dans les jambes ou les poumons), une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une maladie cardiaque;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • une perte de vision ou la présence de lésions oculaires ou d'autres problèmes de vision causés par une maladie ophtalmique vasculaire (maladie des vaisseaux sanguins des yeux);
  • la présence ou des antécédents d'une tumeur du foie bénigne ou maligne;
  • des problèmes de la circulation sanguine secondaires au diabète;
  • des résultats anormaux aux examens de la fonction hépatique en raison d'une maladie du foie ou de troubles hépatiques;
  • un saignement vaginal anormal de cause inconnue.
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

    Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

    Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

    Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

    Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

    • l'acné;
    • une augmentation de l'appétit;
    • des bouffées de chaleur;
    • une constipation;
    • une exacerbation (augmentation) des migraines;
    • des gaz (de la flatulence);
    • de l'irritabilité;
    • de la diarrhée;
    • de la faiblesse;
    • de la nausée;
    • de la nervosité;
    • des maux de tête;
    • une perte d'intérêt envers l'activité sexuelle;
    • une perte de cheveux;
    • une prise de poids;
    • une rétention liquidienne (enflure des mains, des poignets, des pieds ou des chevilles);
    • une sécheresse des yeux, de la peau ou des ongles;
    • une sensibilité des seins;
    • des troubles du sommeil;
    • des vomissements.

    La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

    Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

    • l'anxiété;
    • des battements de cœur rapides ou très forts;
    • l'apparition de sécheresse de la peau ou d'une décoloration de la peau en plaques;
    • une douleur ou une gêne de l'abdomen;
    • des douleurs dorsales ou articulaires;
    • une infection vaginale à levures;
    • de la douleur mammaire ou une augmentation du volume des seins;
    • une masse dans un sein;
    • des modifications des saignements vaginaux (un saignotement, des hémorragies utérines, un saignement prolongé ou plus volumineux, ou l'arrêt total des menstruations);
    • des sautes d'humeur;
    • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
    • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
    • des spasmes musculaires;
    • des symptômes d'une infection des voies urinaires (par ex. de la douleur lors de l'émission de l'urine, fréquence accrue de l'émission d'urine, de la douleur dans le bas du dos ou de flanc);
    • un tintement dans les oreilles

    Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

    • des signes attribuables à la présence d'un caillot sanguin dans les vaisseaux sanguins, comme un changement soudain de la vision ou l'apparition d'étourdissements, de douleur thoracique, de difficultés respiratoires, de palpitations ou de douleur et d'enflure dans une jambe ou un bras.

    Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

    Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

    Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

    Affection hépatique : le diénogest pourrait avoir une influence sur la fonction hépatique. Ce médicament n'est pas recommandé aux personnes atteintes de troubles hépatiques. Si vous avez des antécédents de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

    Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

    Caillots de sang : l'utilisation du diénogest peut augmenter le risque de formation de caillots sanguins dans les poumons et les jambes. Ce risque augmente également avec l'âge, avec des antécédents personnels ou familiaux de formation de caillots sanguins et avec le tabagisme et l'obésité. Le risque de formation de caillots sanguins augmente également au cours de longues périodes d'immobilisation ou après une intervention chirurgicale importante. La prise de ce médicament devrait être suspendue si possible 4 semaines avant une intervention chirurgicale importante. Abordez le risque de caillots de sang avec votre médecin.

    Cancer du sein : certaines études ont démontré que le risque de contracter le cancer du sein ne semble pas être augmenté par l'utilisation d'un médicament ne contenant que des progestatifs comme le diénogest. Toutefois, plus d'études sont nécessaires pour confirmer qu'il n'existe pas une augmentation de ce risque. Les facteurs de risque les plus importants pour le cancer du sein sont l'avancement en âge et la présence d'antécédents familiaux importants de cancer du sein (chez la sœur ou la mère).

    Indiquez à votre médecin si vous remarquez une bosse dans votre sein. Demandez à votre médecin comment vous examiner les seins vous-même.

    Contraception : le diénogest n'est pas un contraceptif oral. Pendant que vous prenez ce médicament, vous devez utiliser une méthode non hormonale de contraception comme les condoms ou un diaphragme. Vous ne devez pas utiliser de méthode hormonale de contraception (par ex. contraceptif oral, timbre transdermique contraceptif, anneau contraceptif intravaginal) en combinaison avec le diénogest.

    Dépression : il a été démontré que certaines hormones, comme l'œstrogène et les progestatifs, provoquent des changements d'humeur et des symptômes de dépression. Si vous souffrez de dépression ou avez des antécédents de dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

    Si vous présentez des symptômes de dépression (comme un manque de concentration, un changement de poids, un changement touchant le sommeil ou une perte d'intérêt envers vos activités) ou si vous constatez qu'un membre de la famille traité par ce médicament présente ces symptômes, communiquez avec votre médecin au plus tôt.

    Diabète : comme pour les autres progestatifs, le diénogest peut provoquer des modifications de la maîtrise de la glycémie. Les femmes atteintes de diabète doivent suivre de près leur taux de sucre sanguin pour détecter tout changement du contrôle de la glycémie susceptible de se produire avec l'utilisation des hormones. Si vous êtes atteint de diabète ou si vous êtes prédisposé au diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous subissez des symptômes attribuables à une élévation de la glycémie comme un plus grand besoin d'uriner la nuit, la présence d'une odeur acétonique dans votre haleine ou un retard dans la guérison de vos plaies, communiquez avec votre médecin.

    Menstruations irrégulières : les femmes qui prennent des progestatifs comme le diénogest ont souvent des menstruations irrégulières. Si des variations se manifestent dans votre cycle menstruel, consultez votre médecin. Si un écoulement sanguin ne se produit pas pendant longtemps, vous devriez faire un test de grossesse.

    Ostéoporose : l'utilisation du diénogest peut réduire les taux d'œstrogènes dans le corps et augmenter le risque d'ostéoporose (une affection caractérisée par une faiblesse des os qui les rend susceptibles aux fractures). Si vous êtes prédisposée à l'ostéoporose, votre médecin vous suivra pendant que vous prenez le diénogest.

    Tabagisme : le tabagisme augmente le risque de réactions indésirables graves pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Le risque augmente avec l'âge, et devient considérablement plus important pour les personnes qui ont plus de 35 ans. Ne fumez pas si vous employez ce médicament, surtout si vous avez plus de 35 ans. Avant de prendre ce médicament, envisagez sérieusement de ne plus fumer. Si vous fumez, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

    Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement. Les femmes qui deviennent enceintes pendant qu'elles prennent le diénogest courent une légère augmentation du risque de subir une grossesse ectopique (une grossesse caractérisée par le développement de l'embryon à l'extérieur de l'utérus).

    Allaitement : on ignore si le diénogest passe dans le lait maternel. On ne doit pas prendre ce médicament pendant l'allaitement.

    Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants. L'utilisation du diénogest n'est pas conçue pour les jeunes filles qui n'ont pas encore eu leurs premières menstruations.

    D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

    Il pourrait se produire une interaction entre le diénogest et l'un des agents ci-après :

    • l'acide tranexamique;
    • les antagonistes du calcium (par ex. le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
    • les antibiotiques macrolides (par ex. a clarithromycine, l'érythromycine);
    • les antidiabétiques (par ex. le glyburide, l'insulin, la linagliptine,  la metformine, la rosiglitazone);
    • l'apixaban;
    • l'aprépitant;
    • l'argatroban;
    • les azoles antifongiques (par ex. le kétoconazole, l'itraconazole, le voriconazole);
    • les barbituriques (par ex. le butalbital, le phénobarbital);
    • les benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le diazépam, le lorazépam);
    • le bocéprévir;
    • le bosentan;
    • la carbamazépine;
    • la cholestyramine;
    • le clobazam;
    • le cobicistat;
    • le colestipol;
    • le conivaptan;
    • les contraceptifs hormonaux (par ex. les contraceptifs oraux, les timbres transdermiques contraceptifs et les anneaux contraceptifs intravaginaux);
    • le dabigatran;
    • le dabrafénib;
    • le danazol;
    • le déférasirox;
    • les dérivés de l'acide retinoïque (par ex. l'acitrétine, l'alitrétinoïne, le bexarotène, l'isotrétinoïne, la trétinoïne);
    • la dexaméthasone;
    • le felbamate;
    • l'héparine;
    • les héparines de faible poids moléculaire (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, la tinzaparine);
    • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
    • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
    • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS, par ex. le citalopram, la duloxétine, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
    • le jus de pamplemousse;
    • la lamotrigine;
    • la mifépristone;
    • le millepertuis;
    • le mitotane;
    • le modafinil;
    • le mycophénolate;
    • l'oxcarbazépine;
    • le pérampanel;
    • la phénytoïne;
    • la primidone;
    • le prucalopride;
    • la ranitidine;
    • la rifabutine;
    • la rifampine;
    • le rivaroxaban;
    • la sélégiline;
    • le télaprévir;
    • la thalidomide;
    • le tocilizumab.
    • le topiramate;
    • l'ulipristal;
    • la warfarine.

    Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

    • cesser la prise de l'un des médicaments;
    • remplacer l'un des médicaments par un autre;
    • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
    • ne rien changer du tout.

    L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

    D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

    Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Visanne