Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'acide tout-trans rétinoïque (trétinoïne) appartient à la classe des médicaments appelés rétinoïdes. Il tue certains types de cellules cancéreuses en perturbant leur croissance et leur reproduction. Il s'utilise pour traiter un type de leucémie (cancer des globules blancs, une sorte de cellules sanguines) connue sous le nom de leucémie aiguë promyélocytaire (LAP).

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque capsule ovale, de gélatine molle, une moitié brun-rouge et l'autre moitié jaune-brun opaque contient 10 mg de trétinoïne. Ingrédients non médicinaux : amidon hydrolysé et hydrogéné, cire d'abeille jaune, gélatine, glycérol, huile de soya, huile de soya hydrogénée, huile de soya partiellement hydrogénée, mannitol, oxyde de fer, oxyde de titane et sorbitol.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée d'acide tout-trans rétinoïque est calculée selon la surface corporelle. Votre médecin calculera la dose quotidienne initiale de la façon suivante : 45 mg par mètre carré de surface corporelle, cette mesure combinant votre taille (hauteur) et votre poids. Cette dose doit être divisée en deux doses égales et prise à intervalles d'environ 12 heures. Si les effets secondaires sont importants, votre médecin peut réduire la dose.

L'acide tout-trans rétinoïque est pris deux fois par jour pendant 30 à 90 jours, jusqu'à ce que le cancer soit maîtrisé (rémission).

Les médicaments (rétinoïdes) appartenant à cette classe sont souvent absorbés plus facilement avec des aliments. Pour cela, l'acide tout-trans rétinoïque doit être pris avec un repas ou peu de temps après. 

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Le schéma d'administration choisi par votre médecin peut différer de celui décrit ici.

L'acide tout-trans rétinoïque cause souvent de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue et de la faiblesse, mais il est important de continuer à prendre ce médicament même si vous vous sentez malade, à moins d'indication contraire de la part de votre médecin. Prenez note de tous les effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme nous vous le suggérons dans la section « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament? ».

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament, prenez la dose omise aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, dans son emballage original, à l'abri de la lumière et de l'humidité et de l'humidité et gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'acide tout-trans rétinoïque dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'acide tout-trans rétinoïque, à tout composé apparenté ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • vous êtes enceinte ou pourriez le devenir pendant le traitement (sauf si vous avez utilisé une méthode de contraception efficace durant au moins 1 mois avant le traitement, tout au long du traitement et durant 1 mois suivant l'arrêt du traitement).
  • la prise d'une autre préparation de vitamine A.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une anxiété, une agitation;
  • des bouffées de chaleur;
  • la confusion;
  • une constipation;
  • une démarche gauche;
  • des démangeaisons;
  • une diarrhée;
  • une douleur musculaire;
  • des étourdissements;
  • une faiblesse dans les jambes;
  • de la fatigue;
  • des frissons ou des tremblements;
  • de la fatigue;
  • une fièvre;
  • de l'indigestion;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une peau sèche;
  • une perte de l'appétit;
  • une perte de cheveux;
  • une perte de poids;
  • une sécheresse de la bouche, les lèvres ou le nez;
  • une sensation de brûlure, de fourmillement ou de picotement sur la peau;
  • une tendance à l'oubli;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des changements de la vue non accompagnés d'un mal de tête;
  • des croûtes, de la rougeur, de la douleur ou des lésions dans la bouche ou le nez;
  • une douleur abdominale;
  • des lèvres gercées;
  • une douleur et une enflure dans la jambe ou le pied;
  • une douleur dans le bas du dos ou sur les côtés;
  • une éruption cutanée;
  • un essoufflement;
  • un mal d'oreille;
  • des signes d'un caillot sanguin dans les vaisseaux sanguins (par ex. un changement de la vue ou des étourdissements apparaissant soudainement, une douleur thoracique, une douleur et une enflure dans un seul muscle de la jambe);
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires).
  • des signes de problèmes rénaux (par ex. des émissions d'urine plus rares, une évacuation de l'urine difficile ou douloureuse, de la douleur dans le bas du dos ou sur le côté, la présence de sang dans l'urine);
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
  • des signes d'une trop grande quantité de Vitamine A (par ex. une sécheresse de la bouche, une peau sèche, une éruption cutanée, des vomissements, une douleur osseuse);
  • une toux.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des crises convulsives;
  • une douleur osseuse;
  • des étourdissements, une sensation de tête légère, une pression artérielle basse ou une sensation d'évanouissement;
  • des nausées et des vomissements accompagnés d'un mal de tête;
  • des problèmes de la vue accompagnés d'un mal de tête;
  • une sensation d'oppression thoracique, ou une respiration sifflante;
  • des signes d'un accident vasculaire cérébral (par ex. un mal de tête subite, une faiblesse ou un engourdissement dans un bras ou une jambe, des troubles de l'élocution ou de la compréhension, une modification soudaine de la vue, des étourdissements);
  • des signes attribuables au syndrome de l'acide rétinoïque (par ex. de la fièvre, de l'essoufflement, une enflure ou un gonflement des bras, des jambes ou des pieds, une prise de poids, de la difficulté à uriner, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux);
  • des signes d'un caillot sanguin dans le bras ou la jambe (une douleur à la pression, de la douleur, une enflure, de la chaleur ou une rougeur dans le bras ou la jambe), ou dans les poumons (une difficulté respiratoire, une douleur thoracique vive qui est accentuée par l'inspiration, de la toux, du sang dans les crachats, une sudation excessive ou un évanouissement);
  • des signes d'une crise cardiaque (par ex. présence de douleur ou de pression à la poitrine, de douleur qui se propage à l'épaule ou au bras, de nausée et de vomissements, de sudation excessive);
  • des signes d'infection (symptômes pouvant comprendre une fièvre ou des frissons, une diarrhée grave, un essoufflement, des étourdissements prolongés, un mal de tête, une raideur du cou, une perte de poids ou un abattement).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Caillots de sang : ce médicament peut accroître le risque de formation de caillots de sang qui causeraient une réduction du flot sanguin aux organes ou aux extrémités.

Si vous avez des antécédents de coagulation, informez-en votre médecin, car vous pourriez courir un risque accru d'avoir des problèmes liés à des caillots de sang comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou des caillots dans les veines profondes d'une jambe. Discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous ressentez des symptômes comme une douleur vive et une enflure de la jambe, de la difficulté à respirer, une douleur thoracique, une vue brouillée ou de la difficulté à parler, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Contraception : les femmes doivent avoir recours à une méthode contraceptive fiable pendant qu'elles sont sous traitement par ce médicament parce qu'il peut être nuisible pour le fœtus s'il est administré pendant la grossesse. Toute femme en âge de procréer qui va recevoir ce médicament doit utiliser une méthode de contraception efficace pendant au moins 1 mois avant le début du traitement. Le traitement ne doit pas commencer avant le deuxième ou le troisième jour du cycle menstruel normal suivant. La femme doit avoir eu un test de grossesse négatif au cours des 2 semaines précédant le début du traitement.

La contraception doit se poursuivre durant au moins 1 mois suivant l'arrêt du traitement.

Étourdissements ou vigilance réduite : l'utilisation de l'acide tout-trans rétinoïque peut nuire aux capacités mentales ou physiques nécessaires à la conduite d'un véhicule ou à la manœuvre de machineries, en particulier si elle provoque d'importants maux de tête ou des étourdissements. Évitez ces activités jusqu'à ce que vous ayez déterminé de quelle façon ce médicament influe sur votre capacité de les accomplir en toute sécurité.

Syndrome de l'acide rétinoïque : ce médicament peut provoquer une variété de symptômes associés à la surproduction de globules blancs. Bien qu'on puisse corriger cette affection si on l'identifie précocement, elle peut causer l'insuffisance de plusieurs organes et devenir fatale si on ne la traite pas de façon appropriée. Si vous êtes fiévreux, si vous êtes essoufflé, étourdi ou si vous subissez un évanouissement; si vous remarquez une enflure de vos mains, vos pieds et de vos chevilles ou une prise de poids subite, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Grossesse : le risque qu'un enfant naisse avec des malformations si la mère prend de l'acide tout-trans rétinoïque pendant la grossesse est extrêmement élevé. Ainsi, ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse et on doit utiliser une méthode efficace de contraception. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'acide tout-trans rétinoïque passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Si vous commencez un traitement par ce médicament pendant que vous allaitez, vous devez arrêter l'allaitement en raison des risques de nuire au bébé.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'acide tout-trans rétinoïque et l'un des agents ci-après :

  • l'abiratérone;
  • l'acide aminocaproïque;
  • l'acide tranexamique;
  • l'amphotéricine B;
  • l'aprotinine;
  • les barbituriques (par ex. le phénobarbital, le sécobarbital);
  • les contraceptifs oraux (les œstrogènes et les progestatifs);
  • la carbamazépine;
  • le célécoxib;
  • la cimétidine;
  • la clarithromycine;
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • le déférasirox;
  • le diltiazem;
  • l'échinacée;
  • l'eltrombopag;
  • l'érythromycine;
  • la félodipine;
  • le gemfibrozil;
  • l'irbesartan;
  • le kétoconazole;
  • le lapatinib;
  • le léflunomide;
  • le losartan;
  • la mifépristone;
  • les multivitamines avec ADE;
  • le natalizumab;
  • le nilotinib;
  • la phénytoïne;
  • le pimécrolimus;
  • le porfimère;
  • la primidone;
  • la quinine;
  • le rabéprazole;
  • la rifampine;
  • le ritonavir;
  • le roflumilast;
  • le sorafénib;
  • le tacrolimus (topique);
  • le tamoxifène;
  • les tétracyclines (par ex. la doxycycline, la minocycline, la tétracycline);
  • les thiazolidinédiones (par ex. la pioglitazone, la rosiglitazone);
  • le trastuzumab;
  • le triméthoprime;
  • les vaccins (vivants et inactivés);
  • le vérapamil;
  • la vitamine A.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Vesanoid