Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La nafaréline appartient au groupe de médicaments appelés analogues de l'hormone de libération de la gonadolibérine (Gn-RH). Elle s'utilise pour soulager les symptômes d'endométriose comme une douleur pelvienne, une dysménorrhée (une menstruation douloureuse), et pour diminuer la taille et le nombre de lésions endométriosiques (des fragments de tissus endométriaux qui se trouvent hors de l'utérus).

Le diagnostic d'endométriose est posé lorsque des tissus endométriaux sont trouvés ailleurs que dans l'utérus, comme dans la région des ovaires, des intestins, ou d'autres organes du pelvis. Les symptômes de l'endométriose (par ex. de graves crampes menstruelles, de la douleur durant les rapports sexuels, des douleurs au bas du dos, et des émissions fécales douloureuses) sont stimulés par les hormones libérées dans le corps, en particulier l'œstrogène. Lorsque le taux d'œstrogène dans le corps est faible, le tissu endométrial diminue de volume et les symptômes de l'endométriose s'atténuent. La nafaréline exerce une action sur la production d'œstrogène qu'elle ralentit (provoquant l'arrêt de l'ovulation et de la menstruation) et les symptômes de l'endométriose s'apaisent.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque millilitre de solution nasale contient 2 mg d'acétate de nafaréline (nafaréline base). Chaque pulvérisation distribue approximativement 200 µg de nafaréline base. Chaque flacon contient au moins 60 pulvérisations. Ingrédients non médicinaux : chlorure de benzalkonium, acide acétique cristallisable, acide chlorhydrique ou hydroxyde de sodium, sorbitol et eau purifiée.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituellement recommandée du vaporisateur nasal de nafaréline est d’une (1) vaporisation (200 µg) dans une narine le matin et une vaporisation dans l’autre narine le soir, pour une dose quotidienne totale de 400 µg. Les doses doivent être espacées d’environ 12 heures. Quelques femmes pourraient avoir besoin de plus fortes doses (par ex. 800 µg par jour).

Le traitement devrait commencer entre le 2e et 4e jour après le début du saignement menstruel. Durant les 2 premiers mois du traitement par la nafaréline, un saignement vaginal, aussi désigné saignotement, pourrait se produire. Le traitement est habituellement d'une durée de 6 mois, à moins que votre médecin soit d'avis contraire.

Demandez à votre médecin ou à un pharmacien de vous montrer la bonne façon d'utiliser ce vaporisateur nasal. Si vous utilisez ce médicament pour la première fois, ou si vous entamez un nouveau flacon de nafaréline, vous devrez amorcer la pompe du vaporisateur. Pour que la pompe soit en état de fonctionner, commencez par pointer l'extrémité du flacon dans la direction opposée à celle où vous vous trouvez, puis placez 2 doigts sur les « épaules » du flacon et votre pouce sous le flacon, et appuyez 7 ou 10 fois jusqu'à ce qu'une fine brume apparaisse.

Mouchez-vous doucement pour dégager vos narines avant chaque pulvérisation. Si vous éternuez durant ou immédiatement après la pulvérisation, communiquez avec votre médecin ou un pharmacien pour lui demander conseil.

Nettoyez le vaporisateur après chaque emploi; il vous suffit de tenir le flacon à l'horizontale pendant que vous rincez le bout du vaporisateur à l'eau chaude tout en l'essuyant avec un doigt ou un linge doux pendant approximativement 15 secondes.

Si vous employez un autre vaporisateur nasal (par ex. un décongestif en pulvérisation), attendez 30 minutes après l'emploi de la nafaréline en vaporisateur nasal avant d'effectuer une pulvérisation avec un autre produit.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'utiliser le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Pour que ce médicament soit efficace, vous devez l'utiliser régulièrement et sans interruption (par ex. n'omettez aucune dose). Si vous oubliez une dose de ce médicament, communiquez avec votre médecin ou un pharmacien pour lui demander conseil. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à la verticale, à l'abri de la lumière, et hors de la portée des enfants. Évitez le gel.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la nafaréline, ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie aux médicaments apparentés (par ex. autres analogues agonistes de la Gn-RH);
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse confirmée ou possible durant le traitement;
  • un saignement vaginal anormal dont la cause n'a pas été établie par un médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient:

  • l'acné;
  • une altération de la sensibilité gustative;
  • des bouffées de chaleur;
  • des changements de la libido;
  • une constipation;
  • l'arrêt des menstruations;
  • une diarrhée;
  • une diminution du volume des seins;
  • une douleur mammaire;
  • une douleur musculaire;
  • un écoulement nasal;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • un état de nervosité;
  • des étourdissements;
  • des fluctuations pondérales (une augmentation ou une baisse du poids).
  • une irritation des tissus à l'intérieur du nez;
  • une irritation gastrique;
  • de la faiblesse;
  • de la nausée;
  • des maux de tête;
  • des modifications de l’appétit (augmentation  réduction);
  • une peau grasse;
  • une peau sèche;
  • des pellicules;
  • une perte de cheveux;
  • une poussée de poils accrue dans des zones inhabituelles;
  • des sautes d'humeur;
  • la sécheresse du vagin;
  • une sudation immodérée;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur oculaire;
  • de la douleur dans les oreilles;
  • de la douleur pendant ou après les relations sexuelles;
  • une éruption cutanée;
  • une impression de tourner sur soi-même;
  • des palpitations (battements cardiaques rapides et très forts);
  • une rougeur oculaire (conjonctivite);
  • un saignement vaginal.
  • des saignements de nez;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une réaction allergique (un essoufflement ou une difficulté respiratoire); de l'urticaire; une bouffissure des yeux, une enflure de la bouche, des lèvres ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Contraception : bien que la nafaréline empêche l'ovulation, elle ne procure pas une méthode de contraception fiable. Les femmes qui emploient ce médicament devraient avoir recours à une méthode de contraception non hormonale (par ex. des préservatifs, des diaphragmes). N'utilisez pas les pilules anticonceptionnelles pendant que vous prenez ce médicament.

Densité osseuse : après un programme de traitement de 6 mois, ce médicament est susceptible de causer une légère diminution de la densité osseuse qui pourrait ne pas être totalement réversible. Cette perte de densité osseuse n’est habituellement pas importante pour les personnes en bonne santé. Les personnes exposées à des facteurs de risque associés à une faible densité osseuse, comme :

  • une consommation alcoolique ou tabagique chroniques;
  • des antécédents familiaux d'ostéoporose (amincissement du tissu osseux accompagné de fractures), ou
  • l'emploi de médicaments susceptibles de diminuer la masse osseuse (comme les médicaments antiépileptiques ou corticostéroïdes), devraient discuter avec leur médecin des risques et des bienfaits de ce médicament.

Menstruations : lorsque la nafaréline est utilisée régulièrement à la dose recommandée, les menstruations cessent d'apparaître. Si les menstruations continuent, communiquez avec votre médecin. Si vous omettez 1 dose ou plus de nafaréline, vous pourriez observer un saignement vaginal intermittent.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la nafaréline passe dans le lait maternel ou si la nafaréline que la mère emploie entraîne l'apparition d'effets secondaires pour le bébé qu'elle allaite. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. On recommande généralement aux femmes qui utilisent ce médicament de ne pas allaiter leur enfant.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la nafaréline en vaporisateur nasal et l'un des agents ci-après :

  • d'autres agents médicamenteux pulvérisés dans le nez;
  • les pilules anticonceptionnelles;
  • les décongestifs en aérosol.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Synarel