Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'aldesleukine appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer appelés modificateurs de la réponse biologique. Il s'agit d'un médicament synthétique (de fabrication humaine) conçu pour agir comme l'une des cellules de défense naturelle du corps que l'on appelle interleukine-2. L'aldesleukine s'utilise pour soigner certains types de cancers des reins (un carcinome rénal métastatique) et de cancers de la peau (un mélanome malin métastatique). L'aldesleukine combat les cellules cancéreuses en aidant le système naturel de défense du corps à trouver et à détruire les cellules cancéreuses.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Injection
Chaque fiole contient une couche de poudre blanchâtre, stérile, lyophilisée et, après reconstitution avec 1,2 mL d'eau stérile pour injection, USP, chaque mL contient 18 millions UI (1,1 mg) d'aldesleukine, 50 mg de mannitol et 0,18 mg de sodium dodécylsulfate de sodium tamponné avec approximativement 0,17 mg de phosphate monobasique de sodium, et 0,89 mg de phosphate dibasique de sodium à un pH de 7,5 (sur une échelle de 7,2 à 7,8).  Sans agent de conservation.

Comment doit-on employer ce médicament ?

L'aldesleukine est offerte sous forme d'injection intraveineuse (dans une veine). Le médicament est injecté dans une veine à partir d'un site d'administration qui a été préparé à cet effet sur votre peau. Ce médicament est le plus souvent donné en perfusion intraveineuse (injection d'une durée de 15 minutes) toutes les 8 heures à concurrence de 14 doses. Après une période de repos de 9 jours, une autre série de 14 doses commence jusqu'à concurrence des 28 doses qui constituent le traitement complet. Après une période de repos de 7 semaines, il pourrait s'avérer nécessaire de répéter le cycle de traitement de 28 doses.

L'aldesleukine sera injectée en milieu hospitalier par un médecin ou par une personne sous la surveillance d'un médecin. La dose recommandée d'aldesleukine varie en fonction du poids corporel.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Ce médicament doit être manipulé avec les plus grandes précautions, et il est toujours donné dans un hôpital, ou dans un milieu semblable, où il est possible d'avoir accès à un équipement stérile pour préparer la solution.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez une injection d'aldesleukine, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour fixer un autre rendez-vous pour recevoir votre injection.

En plus de s'attaquer aux cellules cancéreuses, l'aldesleukine peut nuire à certaines de vos cellules normales. Elle peut entraîner de nombreux effets secondaires comme des lésions dans la bouche. Surveillez l'apparition des effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme suggéré dans la section ci-après intitulée « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament? »

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après : 

  • une allergie à l'aldesleukine, à l'interleukine-2 ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des crises épileptiques répétées ou difficiles à maîtriser survenant après le traitement par l'aldesleukine;
  • une perforation intestinale (trous ou déchirures dans la paroi des intestins) ou de l'ischémie (réduction de la circulation sanguine) des intestins après un traitement avec l'aldesleukine;
  • des résultats anormaux à des épreuves fonctionnelles respiratoires;
  • des résultats anormaux à l'épreuve d'effort au thallium;
  • un saignement de l'estomac exigeant une intervention chirurgicale après un traitement par l'aldesleukine;
  • un traitement par l'aldesleukine a provoqué par le passé des anomalies du rythme cardiaque, une douleur thoracique accompagnée de modifications de l'ECG, une tamponnade cardiaque, une intubation exigée pour plus de 72 heures ou une dialyse exigée pour plus de 72 heures, ou un coma qui s'est prolongé pour plus de 48 heures;
  • une transplantation d'organe.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une diarrhée;
  • des douleurs musculaires ou articulaires;
  • un écoulement nasal;
  • une éruption cutanée;
  • des étourdissements;
  • l'impression inaccoutumée de se sentir souffrant;
  • des nausées et des vomissements;
  • une perte de l'appétit;
  • une rougeur de la peau accompagnée d'une sensation de cuisson ou d'une démangeaison;
  • une rougeur de la peau;
  • de la somnolence.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'anxiété;
  • une augmentation du rythme respiratoire;
  • une difficulté respiratoire;
  • une douleur gastrique;
  • une enflure des chevilles, des pieds et des mains;
  • une fréquence cardiaque rapide;
  • un gain de poids évident;
  • des lésions dans la bouche et sur les lèvres;
  • une perte de connaissance;
  • un rythme cardiaque anormal;
  • une sensation de distension gazeuse abdominale;
  • des signes d'atteintes rénales, comme une diminution importante du débit urinaire;
  • des signes de changements d'humeur (par ex. de la confusion, un état dépressif, de l'irritabilité ou de la difficulté à parler);
  • des signes d'une diminution de la production de globules rouges (par ex. une fatigue inaccoutumée, une peau pâle).

Sollicitez immédiatement des soins médicaux si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur au bas du dos ou sur le côté;
  • une douleur thoracique;
  • une enflure ou une augmentation du volume de l'estomac;
  • un essoufflement;
  • une grave douleur gastrique;
  • des signes d'atteinte hépatique (par ex. des urines foncées, des selles claires, le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau);
  • des signes de complications cardiaques (par ex. une douleur thoracique; des modifications du rythme cardiaque, des étourdissements, une enflure des mains, des pieds ou de l'abdomen);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (par ex. des cloques cutanées, une éruption cutanée ou une démangeaison importante, une peau tachetée de minuscules points rouges, des cloques sur la peau, des points blancs sur les lèvres ou la bouche);
  • des signes d'infection (par ex. une toux ou de l'enrouement, des maux de gorge, des frissons, une fièvre, des glandes enflées ou douloureuses, une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée, une émission de l'urine douloureuse ou difficile);
  • de signes de saignement (par ex. des selles noirâtres et goudronneuses, du sang dans l'urine, le vomissement de sang, des saignements de nez, un saignement inaccoutumé ou des ecchymoses).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affections auto-immunes : ce médicament peut aggraver toute affection inflammatoire ou auto-immune, y compris le diabète sucré, une inflammation de la thyroïde, la maladie de Crohn et l'arthrite inflammatoire.

Coagulation du sang : ce médicament peut jouer un rôle dans la diminution du nombre de plaquettes dans le sang. Les plaquettes participent à la coagulation du sang, et vous pourriez saigner plus facilement si elles étaient en trop faible nombre. Avertissez votre médecin si vous remarquez des signes de ralentissement de la coagulation. De tels symptômes pourraient comporter des selles noirâtres et goudronneuses, du sang dans l'urine, l'apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes, ou des coupures qui n'arrêtent pas de saigner.

Diabète : il se peut que ce médicament influence vos taux de glycémie (sucre sanguin). Pendant que vous prendrez ce médicament, votre médecin et vous-même devrez suivre votre glycémie de près.

Fécondité : l'aldesleukine peut entraîner une stérilité temporaire ou permanente.

Fonction hépatique : ce médicament peut altérer la fonction hépatique, et les personnes atteintes d'une maladie du foie ou d'une fonction hépatique diminuée ne devraient pas l'employer.  Votre médecin surveillera la survenue de ces problèmes en vous prescrivant des analyses de sang durant votre traitement par l'aldesleukine.  Prévenez votre médecin au plus tôt si vous observez des signes d'atteinte hépatique comme des urines foncées, des selles claires ou un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux.

Fonction rénale : ce médicament peut altérer la fonction rénale et les personnes atteintes d'une maladie du rein ou d'une fonction rénale diminuée ne devraient pas l'employer.  Votre médecin surveillera la survenue de ces problèmes en vous prescrivant des analyses de sang durant votre traitement par l'aldesleukine.

Infections : l'utilisation de l'aldesleukine est susceptible d'augmenter le risque de contracter une infection. Si vous avez un cathéter veineux à demeure ou si vous êtes atteint d'une infection, demandez à votre médecin comment prévenir les infections pendant que vous utilisez ce médicament. Si des signes ou des symptômes attribuables à une infection apparaissent chez vous (par ex. de la fièvre, de la toux, une douleur thoracique, des mictions urinaires pénibles ou douloureuses ou de la rougeur, de la chaleur ou de l'enflure cutanée), communiquez avec votre médecin.

Maladies cardiaques : l'aldesleukine pourrait endommager le cœur et les personnes atteintes d'une maladie cardiaque ne devraient pas l'utiliser. Si vous ressentez les symptômes d'un problème cardiaque, comme une douleur thoracique, un rythme cardiaque anormal, un étourdissement soudain, une rétention d'eau, ou une enflure, communiquez avec votre médecin au plus tôt.

Réaction cutanée : l'aldesleukine a été liée à de graves réactions cutanées. Mettez-vous en rapport avec un médecin immédiatement si vous observez les symptômes d'une grave réaction cutanée (comme une éruption cutanée, une rougeur de la peau, une desquamation, des cloques sur les lèvres, les yeux ou la bouche) qui s'accompagne d'une fièvre, de frissons, de maux de tête, d'une toux, ou de courbatures.

Troubles convulsifs : l'aldesleukine peut causer des crises convulsives. Si vous souffrez de crises convulsives, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : aucune étude adéquate n'a été menée sur l'emploi de ce médicament par des femmes enceintes. ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'aldesleukine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'innocuité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas été établies.

Aînés : les aînés peuvent être plus susceptibles de subir des réactions indésirables associées à la prise de ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'aldesleukine et l'un des médicaments ci-après :

  • les aminosides (par ex. l'amikacine, la gentamicine, la kanamycine);
  • les analgésiques opioïdes (par ex. la codéine, le fentanyl, l'oxycodone, la morphine);
  • les antagonistes du calcium (par ex. le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • l'asparaginase;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (par ex. le captopril, le lisinopril, le ramipril);
  • les benzodiazépines (par ex. le diazépam, le lorazépam);
  • les bêtabloquants (par ex. l'acébutolol, le propranolol, le métoprolol);
  • le cisplatinum;
  • la clozapine;
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone, la dexaméthasone);
  • la dacarbazine;
  • les diurétiques (par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide);
  • la doxorubicine;
  • l'hydralazine;
  • l'indométacine;
  • l'interféron alfa;
  • les médicaments qui induisent la somnolence (par ex. le dimenhydrinate, la diphenhydramine);
  • les médicaments utilisés pour abaisser une pression artérielle élevée qui n'ont pas été mentionnés ici;
  • le méthotrexate;
  • une substance de contraste radiologique;
  • le tamoxifène;
  • la vinblastine;
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.