Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le vaccin antipneumococcique appartient à la classe de médicaments appelés vaccins. Il s'utilise pour la prévention de la pneumonie pouvant être causée par les 23 différents types de bactéries désignées pneumocoques contenues dans le vaccin. Les pneumocoques sont à l'origine de tout un éventail d'affections qui s'étend de la pneumonie (une infection des poumons) et la méningite (une infection du cerveau) jusqu'à de graves infections du sang.

Le vaccin antipneumococcique augmente vos défenses contre une infection à pneumocoques en introduisant de très petites quantités des éléments bactériens (mais pas de bactéries vivantes) dans la circulation sanguine. Ces éléments bactériens suffisent pour stimuler la production de vos anticorps (des cellules sécrétées précisément pour attaquer ces bactéries) qui demeureront dans l'organisme prêts à agresser toute bactérie susceptible de causer une infection.

Il importe de ne pas oublier qu'une vaccination ne vous protège que contre les bactéries contenues dans le vaccin. La vaccination est destinée à prévenir une infection causée par les types de bactéries le plus communément à l'origine d'une pneumonie.

Le vaccin est conseillé pour tout être humain âgé d'au moins 2 ans qui présente des facteurs de risque accru de complications dues à la pneumonie à pneumocoque et pouvant s'avérer fatales. Parmi ces facteurs de risque, on distingue :

  • la présence d'affections chroniques comme les maladies cardiaques, pulmonaires, et hépatiques, l'insuffisance rénale, l'alcoolisme, le diabète ou les fuites de liquide céphalorachidien associées aux infections à VIH, certains types de cancer ou l'utilisation de médicaments qui affaiblissent le système immunitaire;
  • l'absence de rate ou un mauvais fonctionnement de la rate;
  • la phase de récupération d'une affection grave;
  • l'âge (pour les personnes ayant plus de 50 ans).

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque dose de 0,5 mL de solution incolore et limpide contient 25 µg de chacun des types de polysaccharides dissous dans une solution saline isotonique contenant 0,25 % de phénol comme agent de conservation. Ingrédients non médicinaux : phénol, chlorure de sodium à 0,9 % et eau pour injection au volume souhaité.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Un professionnel de la santé qualifié injecte le vaccin antipneumococcique sous la peau ou dans un muscle (de préférence dans la face externe du haut du bras ou de la cuisse). Il est habituellement donné 1 seule fois dans la vie. Bien qu'une dose de rappel systématique ne soit pas recommandée, les personnes qui courent un plus grand risque d'une grave infection pneumococcique pourraient avoir besoin d'être revaccinées. Une revaccination a lieu après 5 ans pour les personnes qui ont reçu leur 1re dose de vaccin antipneumococcique quand elles avaient plus de 10 ans, et après 3 ans pour les personnes qui ont reçu leur 1re dose de ce vaccin à 10 ans ou avant. Les personnes de plus de 65 ans qui n'ont pas reçu une dose de ce vaccin au cours des 5 années précédentes doivent recevoir une autre dose du vaccin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Il se pourrait que votre médecin recommande une dose différente que celles indiquées dans cet article d'information.

Il importe que ce vaccin soit donné conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous fixé pour recevoir le vaccin antipneumococcique, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour prendre un autre rendez-vous.

Conservez le vaccin au réfrigérateur jusqu'au moment de l'emploi. Il ne doit pas être congelé, sinon vous devrez le jeter.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous de recevoir le vaccin antipneumococcique dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'un des ingrédients du vaccin;
  • la présence d'une maladie grave en phase évolutive s'accompagnant d'une fièvre.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une réaction au lieu d'injection comme une boule dure, de la douleur, un endolorissement, de l'enflure, une rougeur.
  • une légère fièvre.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un endolorissement ou une douleur articulaire ou musculaire;
  • une altération des sensations de la peau;
  • une diminution de la mobilité;
  • des maux de tête;
  • une forte fièvre (supérieure à 39 °C soit 102,2 °F) ou des frissons;
  • une éruption cutanée;
  • une augmentation du volume des ganglions.

Sollicitez immédiatement des soins médicaux si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des signes d'une grave réaction allergique comme -
    • une difficulté à respirer ou à avaler;
    • de l'urticaire;
    • une démangeaison touchant surtout les pieds et les mains;
    • le rougissement de la peau, surtout autour des oreilles;
    • une enflure des paupières, du visage ou de la muqueuse nasale;
    • une fatigue ou une faiblesse inhabituelle (soudaine ou intense);
  • des crises convulsives.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affections cardiaque et pulmonaire : si vous souffrez d'une fonction cardiaque et pulmonaire gravement réduite, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Dossier d'immunisation : ne manquez pas d'informer tout nouveau médecin que vous avez reçu ce vaccin afin qu'il puisse consigner ce renseignement dans votre dossier d'immunisation.

Infection et fièvre : si vous avez une infection ou une fièvre, votre médecin pourrait vous recommander d'attendre que votre état de santé s'améliore avant de recevoir le vaccin antipneumococcique.

Protection conférée par le vaccin : comme tout autre vaccin, ce médicament peut ne pas protéger la totalité des personnes qui le reçoivent.

Grossesse : ce vaccin ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient aux alentours de la date prévue pour recevoir ce vaccin, communiquez avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si ce vaccin passe dans le lait maternel. si vous avez reçu ce vaccin, et que vous pratiquez l'allaitement maternel, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ce vaccin n'est pas recommandé pour les enfants ayant moins de 2 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le vaccin antipneumococcique et l'un des traitements ci-après :

  • un traitement immunosuppresseur (par ex. les médicaments anticancéreux et ceux utilisés pour prévenir le rejet d'une greffe d'organe);
  • le vaccin contre le zona.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Pneumovax-23