Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La nitroglycérine appartient à la classe des médicaments appelés antiangineux. La nitroglycérine en comprimé sublingual (pris sous la langue) s'utilise pour soulager les crises aiguës d'angine de poitrine (une douleur thoracique). Elle peut également s'utiliser pour prévenir une crise si elle est prise avant une activité qui provoque habituellement une crise d'angine. La nitroglycérine soulage et prévient les crises aiguës d'angine en relâchant les vaisseaux sanguins et en augmentant le flux d'oxygène et de sang vers le cœur.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

0,3 mg
Chaque petit comprimé blanc, rond pour administration sublinguale, portant l'inscription « N » d'un côté et le chiffre « 3 » de l'autre, contient 0,3 mg de nitroglycérine. Ingrédients non médicinaux : amidon prégélifié, dioxyde de silice, lactose monohydraté, monostéarate de glycéryle et stéarate de calcium. Sans gluten, parabène, sodium, sulfite ni tartrazine.

0,6 mg
Chaque petit comprimé blanc, rond pour administration sublinguale, portant l'inscription « N » d'un côté et le chiffre « 6 » de l'autre, contient 0,6 mg de nitroglycérine. Ingrédients non médicinaux : amidon prégélifié, dioxyde de silice, lactose monohydraté, monostéarate de glycéryle et stéarate de calcium. Sans gluten, parabène, sodium, sulfite ni tartrazine.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Placez un comprimé sous la langue dès le premier signe de crise d'angine. La dose peut être répétée deux fois avec un intervalle d'au moins 5 minutes entre chaque dose, ou selon les indications de votre médecin. En l'absence de soulagement après 3 doses de nitroglycérine (c'est à dire 15 minutes), sollicitez immédiatement des soins médicaux. Il est préférable d'être au repos, en position assise, lors de l'utilisation des comprimés de nitroglycérine.

Selon les indications de votre médecin, le comprimé sublingual, peut être pris 5 à 10 minutes avant une activité susceptible de déclencher une crise d'angine.

Conservez les comprimés sublinguaux de nitroglycérine à l'abri de l'humidité.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la nitroglycérine en comprimé sublingual dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la nitroglycérine ou à l'un des ingrédients de ce médicament;
  • une allergie à d'autres dérivés nitrés;
  • lorsque vous subissez une crise cardiaque;
  • une pression intracrânienne élevée (par ex. après un accident);
  • la présence d'une anémie importante (faible numération de globules rouges).

Les personnes qui utilisent de la nitroglycérine régulièrement ou de façon intermittente ne doivent pas utiliser de médicaments pour le traitement de la dysfonction érectile appelés inhibiteurs de la PDE-5 (sildénafil, tadalafil, vardénafil) car une baisse de tension artérielle possiblement mortelle peut alors se produire.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un rythme cardiaque rapide;
  • des bouffées de chaleur au visage et au cou;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une impression de tourner sur soi-même;
  • des vomissements;
  • de la faiblesse;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des étourdissements ou une sensation de tête légère en passant de la position couchée ou assise à la position debout;
  • un évanouissement;
  • des maux de tête intenses ou qui se prolongent;
  • de la pâleur;
  • de la sudation;
  • une vision floue.

Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme:

  • des signes d'une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne).

Sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit un des signes de surdose ci-après :

  • le bleuissement des lèvres, des ongles ou de la paume des mains;
  • des convulsions (crises épileptiques);
  • des étourdissements (graves) ou une syncope;
  • un essoufflement;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée;
  • une fièvre;
  • la sensation d'une pression extrême à l'intérieur de la tête;
  • un rythme cardiaque faible et rapide.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affections médicales : ni l'innocuité ni l'efficacité de la nitroglycérine en comprimé sublingual n'a été établie en ce qui concerne les personnes souffrant d'une crise cardiaque ou d'une insuffisance cardiaque congestive.

Étourdissements : l'utilisation de la nitroglycérine peut provoquer des étourdissements ou une sensation de tournoiement (le vertige), ce qui peut nuire à votre capacité de conduire un véhicule ou de faire fonctionner de la machinerie. Évitez ces activités et les autres tâches dangereuses jusqu'à ce que vous ayez établi comment ce médicament agit sur vous.

Pression artérielle basse : un surdosage peut entraîner des maux de tête ou des symptômes d'hypotension (une pression artérielle basse) comme de la faiblesse ou des étourdissements, en particulier lors du passage rapide d'une position couchée ou assise à la position debout. Si ces symptômes surviennent, votre médecin pourrait réduire la dose ou arrêter le traitement. Les personnes chez qui une baisse de la tension artérielle est susceptible d'être nuisible doivent faire preuve de prudence lorsqu'elles utilisent les comprimés sublinguaux de nitroglycérine. Les personnes qui prennent des diurétiques ou qui sont atteintes d'une hypotension artérielle préexistante peuvent courir un risque accru de subir une baisse de leur tension artérielle.

Tolérance : les personnes qui prennent de la nitroglycérine peuvent développer une tolérance à ce produit, ce qui entraîne une diminution de ses effets bénéfiques. Une tolérance aux autres nitrate ou nitrites peut également se développer, en particulier si des nitrates à action prolongés sont utilisés simultanément. À mesure que la tolérance aux timbres de nitroglycérine se développe, l'effet de la nitroglycérine sublinguale à action rapide s'atténue également.

Grossesse : l'utilisation de ce médicament par des femmes enceintes n'a pas été étudiée; on ne doit donc pas l'utiliser pendant la grossesse à moins que les avantages priment sur les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la nitroglycérine en comprimé sublingual passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction la nitroglycérine et l'un des agents ci-après :

  • les agonistes alpha (par ex. la clonidine, le méthyldopa);
  • les alcaloïdes de l'ergot de seigle (par ex. la dihydroergotamine, l'ergonovine, l'ergotamine, la méthylergonovine);
  • l'alcool;
  • l'aldesleukine;
  • l'aliskirène;
  • les alphabloquants (par ex. l'alfuzosine, la doxazosine, la tamsulosine);
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la nortriptyline);
  • les barbituriques (par ex. le butalbital, le pentobarbital, le phénobarbital);
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • la brimonidine;
  • la bromocriptine;
  • les dérivés nitrés (par ex. la nitroglycérine, le dinitrate d'isosorbide, le mononitrate d'isosorbide);
  • les diurétiques (pilules pour éliminer l'eau; par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, le triamtérène);
  • la duloxétine;
  • la guanfacine;
  • l'héparine;
  • l'hydralazine;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA (le captopril, l'énalapril, le ramipril);
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil);
  • la lévodopa;
  • le minoxidil;
  • la prilocaïne;
  • la quétiapine;
  • le riociguat;
  • la rispéridone;
  • la rosiglitazone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Nitrostat