Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La nifédipine appartient à la classe des médicaments appelés antagonistes du calcium. Elle s'utilise pour soigner une pression artérielle élevée et l'angine de poitrine (une douleur thoracique occasionnée par l'exercice physique ou le stress). Elle agit en relâchant la paroi des vaisseaux sanguins. Cette action contribue à stabiliser la pression artérielle et à diminuer le nombre de crises d'angine de poitrine. On utilise également la forme à action immédiate de nifédipine pour traiter le spasme coronarien, la constriction soudaine d'une artère coronaire du cœur.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

5 mg
Chaque capsule de gélatine molle, opaque, jaune moutarde, portant l'inscription « 5 » contient 5 mg de nifédipine.

10 mg
Chaque capsule de gélatine molle, opaque, jaune moutarde, portant l'inscription « 10 » contient 10 mg de nifédipine.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale habituelle pour le traitement de l'hypertension artérielle ou de l'angine est de 20 mg à 30 mg pour une présentation à action progressive de nifédipine (comprimés à libération prolongée, comprimés XL ou comprimés PA) une fois par jour. La dose quotidienne maximale recommandée est 90 mg.

Comprimés à libération progressive ou comprimés XL : la dose recommandée varie de 20 mg à 90 mg pris 1 fois par jour.

Comprimés PA : la dose recommandée varie de 10 mg à 40 mg pris 2 fois par jour.

Pour les capsules (présentation à libération immédiate) : la dose recommandée varie de 5 mg à 20 mg 3 ou 4 fois par jour.

La nifédipine se prend avec ou sans aliments. Les formes du médicament à action prolongée doivent êtres avalées entières, sans être croquées ni fractionnées. La dose est établie selon la réponse de la personne et sa tolérance au médicament. La dose initiale devrait être faible. Des doses élevées (par ex. 60 mg ou 90 mg) ne sont pas recommandées en traitement initial, mais une fois que la dose a été stabilisée.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer la nifédipine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la nifédipine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse en cours ou possible;
  • si votre tension artérielle est très faible ou si vous êtes en état de choc circulatoire;
  • immédiatement après avoir subi une crise cardiaque (cela s’applique à la présentation de nifédipine à libération immédiate);
  • si vous avez une poche de Kock (iléostomie après une proctocolectomie).
  • la prise du médicament la rifampicine.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une diminution de la capacité sexuelle;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • une sécheresse de la bouche;
  • des bouffées de chaleur et une sensation de chaleur;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée;
  • un dérangement d'estomac;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des crampes abdominales;
  • des gencives saignant facilement, sensibles ou gonflées;
  • une difficulté respiratoire, de la toux ou une respiration sifflante;
  • une sensation d'oppression thoracique;
  • une douleur thoracique (qui peut se manifester environ 30 minutes après la prise du médicament);
  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • des étourdissements, plus particulièrement en se levant après avoir été en position assise ou couchée;
  • une douleur oculaire;
  • un évanouissement;
  • de très forts battements de cœur, irréguliers ou rapides;
  • une douleur musculaire ou articulaire;
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
  • une sensibilisation de la peau au soleil;
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée);
  • une boursouflure des chevilles, une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • des picotements, une sensation de brûlure, d'engourdissement ou de douleur dans les mains, les bras, les pieds ou les jambes;
  • des vomissements;

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d’une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • des signes de crise cardiaque (par ex. une douleur thoracique subite, ou de la douleur irradiant dans dos, le bas du bras, la mâchoire; une sensation de plénitude à la poitrine; des nausées; des vomissements; de la sudation; de l'anxiété);
  • des signes attribuables à une obstruction intestinale (par ex. un abdomen enflé, dur ou douloureux, des vomissements et de la constipation);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne);

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Diabète : la nifédipine peut influer sur l'équilibre du taux de sucre sanguin des personnes atteintes de diabète. Si vous faites du diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Il peut vous être nécessaire de vérifier vos taux de sucre sanguin régulièrement jusqu'à ce que vous sachiez comment ce médicament agit sur votre contrôle de la glycémie.

Fécondité : ce médicament pourrait influer sur la fertilité masculine. Discutez avec votre médecin si ce sujet a de l'importance pour vous.

Jus de pamplemousse : le jus de pamplemousse peut augmenter la concentration de nifédipine dans le sang. Évitez de consommer du jus de pamplemousse, ou de manger du pamplemousse avant ou pendant que vous employez la nifédipine.

Crise cardiaque : la nifédipine à libération immédiate ne doit pas être prise dans la semaine qui suit une crise cardiaque.

Insuffisance cardiaque : il arrive, rarement, que la nifédipine provoque des baisses importantes de la pression artérielle, ce qui accentue les symptômes de l'insuffisance cardiaque chez les personnes qui sont atteintes d'une forme importante de cette affection. En cas d'insuffisance cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : la maladie hépatique ou la réduction de la fonction hépatique peut provoquer une accumulation de ce médicament dans l'organisme, causant ainsi des effets secondaires. En cas de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Votre médecin surveillera votre fonction hépatique par des analyses de sang qu'il prescrira régulièrement pendant que vous employez ce médicament.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Pression artérielle basse : les personnes qui ont tendance à avoir une pression artérielle basse devraient surveiller leur pression artérielle fréquemment pendant qu'elles utilisent la nifédipine. La pression artérielle peut parfois baisser plus que prévu au début d'un traitement par la nifédipine. Faites preuve de vigilance et notez toute sensation de tête légère, d'étourdissements ou de fréquence cardiaque anormalement rapide. Afin de diminuer le risque d'étourdissements, passez lentement de la position couchée à la position debout. Si votre pression artérielle baisse trop, votre médecin ajustera votre dose ou vous prescrira un autre médicament.

Troubles gastriques : les personnes atteintes de certains désordres gastriques (par ex. un rétrécissement des voies digestives) doivent discuter avec leur médecin des risques et des avantages de la prise de ce médicament. Si vous avez des désordres gastriques comme un rétrécissement des voies intestinales, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. 

Chirurgie : si vous êtes sur le point de subir une intervention chirurgicale, signalez à votre médecin que vous employez ce médicament.

Grossesse : les femmes enceintes et celles qui sont susceptibles de le devenir ne doivent pas prendre ce médicament, car la nifédipine peut causer des lésions à un bébé en développement si une femme en prend pendant sa grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament ne devrait pas être employé par les femmes qui allaitent.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : les aînés pourraient être plus susceptibles aux effets secondaires de la nifédipine.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la nifédipine et l'un des agents ci-après :

  • l'acide valproïque;
  • les agonistes alpha (par ex. la clonidine, le méthyldopa);
  • l'alcool;
  • les alphabloquants (par ex. l'alfuzosine, la doxazosine, la tamsulosine);
  • l'amiodarone;
  • les amphétamines (par ex. la dextroamphétamine, la lisdexamfétamine);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • l'aprépitant;
  • l'aripiprazole;
  • les autres antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, le vérapamil);
  • les barbituriques (par ex. le butalbital, le phénobarbital);
  • les benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le diazépam, le lorazépam);
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • le bocéprévir;
  • le bosentan;
  • la brimonidine;
  • la carbamazépine;
  • la cimétidine;
  • le clopidogrel;
  • le conivaptan;
  • la cyclosporine;
  • le dabrafénib;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la dexaméthasone;
  • le diazoxide;
  • la digoxine;
  • le dipyridamole;
  • les diurétiques (les pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine; par ex. l'aliskirène, l'amiloride, le furosémide, l'hydrochlorothiazide, le triamtérène);
  • la dofétilide;
  • l'enzalutamide;
  • la fluoxétine;
  • l'hydralazine;
  • l'imatinib;
  • l'imipramine;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (par ex. le captopril, le lisinopril, le ramipril);
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. le moclobémide, la phénelzine, la rasagiline, la sélégiline, la tranylcypromine);
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l’atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • le jus de pamplemousse;
  • le lomitapide;
  • le magnésium;
  • la mélatonine;
  • le méthylphénidate;
  • le millepertuis;
  • la néfazodone;
  • la norfloxacine;
  • l'oxcarbazépine;
  • le peginterféron alfa-2b;
  • la pentoxifylline;
  • la phénytoïne;
  • le pimozide;
  • la primidone;
  • la propafénone;
  • la quinidine;
  • la quinine;
  • la ranitidine;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • le rituximab;
  • le siméprévir;
  • les suppléments de calcium (par ex. le carbonate de calcium, le citrate de calcium);
  • le tacrolimus;
  • le télaprévir.
  • la tétracycline;
  • le tocilizumab.
  • la vincristine;
  • la warfarine;
  • la yohimbine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Nifedipine-de-AA-Pharma