Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La cladribine appartient à la classe de médicaments appelés agents immunosuppresseurs sélectifs.

Ce médicament s'utilise pour traiter les adultes atteints d'une forme cyclique de la sclérose en plaques n'ayant pas répondu correctement ou ne pouvant tolérer d'autres traitements de la sclérose en plaques.

La sclérose en plaques (SP) est une maladie qui touche le système nerveux. On pense que la sclérose en plaques est une affection auto-immune, une condition lors de laquelle le système immunitaire commence à réagir contre ses propres tissus. Pour des raisons inconnues, le système immunitaire considère la gaine de myéline (une couche protectrice qui recouvre les nerfs) comme une substance étrangère et l'attaque.

La cladribine semble modifier la réaction du système immunitaire pour réduire ses attaques contre la gaine de myéline, ce qui ralentit l'apparition de lésions aux nerfs et la fréquence des poussées de SEP.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé blanc, biconvexe, portant l'inscription « C » gravée sur une face et « 10 » sur l'autre, contient 10 mg de cladribine. Ingrédients non médicinaux : hydroxypropylbétadex, sorbitol et stéarate de magnésium.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Le traitement par la cladribine consiste en 2 séries de traitement se déroulant sur 2 ans. Au début du premier mois et du deuxième mois de l'année 1, une dose de 10 mg ou de 20 mg est à prendre par voie orale une fois par jour pendant 4 ou 5 jours. Ce procédé sera à répéter au début du premier mois et du deuxième mois de l'année 2. Lors d'un traitement de la SEP, la dose de cladribine dépendra de la masse pondérale.  Votre médecin calculera la dose totale et le nombre exact de comprimés  que vous devrez prendre. .

La cladribine peut être prise avec de la nourriture ou non. Laissez passer au moins 3 heures entre la cladibrine et les autres médicaments par voie orale que vous prenez les jours où vous utilisez celle-ci.

Il est important que vos mains soient sèches avant que vous n'enleviez le médicament de son emballage car les comprimés n'ont pas d'enrobage. Les comprimés ddoivent être pris immédiatement avec un verre d'eau. Il ne faut ni écraser ni croquer les comprimés. Lavez vos mains immédiatement après avoir pris la cladribine afin d'éliminer tout résidu qui pourrait rester après avoir utilisé le médicament.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Si vous oubliez une dose le jour même où vous étiez supposé la prendre, prenez votre médicament aussi vite que possible et poursuivez le traitement comme prévu. Si vous oubliez une dose et ne vous en rendez pas compte avant le lendemain, n'utilisez pas une double dose pour compenser votre omission. Vous devrez prolonger la durée du traitement d'un jour. Afin de maximiser l'efficacité de la cladribine, vous devez prendre le nombre total de doses recommandé pour chaque cycle de traitement. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à température ambiante et dans son emballage original jusqu'à ce que vous soyez prêt à prendre une dose. Cela le protégera de la lumière et de l'humidité. Gardez ce médicament et tous les autres hors de la vue et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • un allaitement au sein;
  • une allergie à la cladribine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un antécédent de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LMP);
  • un cancer évolutif;
  • une grossesse;
  • des infections actives graves ou de long terme d'origine bactérienne, virale ou fongique (par ex. l'hépatite ou la tuberculose);
  • une réduction modérée à importante de la fonction rénale;
  • un risque accru de développer des infections :
    • une affection qui diminue l'efficacité du système immunitaire;
    • une utilisation d'autres médicaments qui suppriment le système immunitaire;

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui emploient ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des boutons de fièvre;
  • une chute ou une raréfaction des cheveux;
  • de la diarrhée;
  • une éruption cutanée;
  • un mal de dents;
  • un mal de dos;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • des symptômes associés au rhume (par ex. de la fatigue, une congestion nasale, une toux, des maux de gorge);
  • des vomissements;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'anxiété;
  • une douleur abdominale;
  • de la fièvre;
  • une infection vaginale à levures (par ex. des démangeaisons, un écoulement en forme de grumeaux de couleur blanche);
  • des symptômes d'une infection (par ex. une sensation de fatigue inhabituelle, de la fièvre, des courbatures, des douleurs, des symptômes semblables à ceux de la grippe);
  • des symptômes semblables à ceux de la grippe (par ex. de la fatigue, des maux de gorge, des maux de tête, de la fièvre, des frissons);
  • des symptômes de tuberculose (par ex. une toux persistante, de la fièvre, une perte de poids);
  • des symptômes du zona (par ex. une douleur intense sur une "bande" localisée du corps, une éruption cutanée de cloques, des maux de tête, une sensation de brûlure, des picotements, un engourdissement ou une démangeaison de la peau, une sensation de malaise généralisé).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux  s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d'une leucoencéphalite multifocale progressive ou LEMP (par ex. une sensation de faiblesse qui s'aggrave de plus en plus sur un côté du corps, de la maladresse, des anomalies de la vision, de la confusion, des changements de la personnalité);

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Contraception : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse. Les femmes d'âge fertile et les hommes utilisant de la cladribine ainsi que les partenaires féminins devraient utiliser une méthode de contraception efficace pendant le traitement et pendant au moins 6 mois après que la dernière dose du médicament ait été prise. On ne saît pas si la cladribine pourrait rendre les contraceptifs oraux moins efficaces. Si vous utilisez des contraceptifs oraux, une méthode contraceptive supplémentaire (par ex. les condoms) devrait être utilisée durant la prise du traitement et pendant au moins 4 semaines après la dernière dose pour chaque année de traitement. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Cancer: la cladribine, de même que les autres médicaments réduisant l'efficacité du système immunitaire, peut augmenter le risque de développer certains types de cancer. Discutez avec votre médecin de toute préoccupation que vous pouvez avoir à ce sujet. Signalez dès que possible à votre médecin toute infection inusitée, enflure, douleur persistante ou perte de poids non voulue.

Intolérance au fructose : ce médicament contient du sorbitol. Si vous avez des antécédents familiaux d'intolérance au fructose, vous ne devriez pas prendre ce médicament.

Fonction rénale : les maladies rénales ou la diminution de la fonction rénale peuvent causer l'accumulation de ce médicament dans le corps, ce qui provoque des effets secondaires. Si votre fonction rénale est réduite ou si vous êtes atteint d'une maladie rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Leucoencéphalite multifocale progressive (LEMP): des cas de LEMP ont été signalés après l'utilisation de la cladribine. La LEMP est un trouble rare qui entraîne des lésions nerveuses dans le cerveau. Si vous observez une perte de mémoire, une perte de vision, de la difficulté à réfléchir ou à marcher, prenez immédiatement contact avec votre médecin.

Infections graves : la clabidrine affecte la manière dont les défenses naturelles du corps fonctionnent afin de combattre les infections. Cela rend le corps plus susceptible de contracter des infections causées par des bactéries, des virus et des champignons. Cet effet est accru si vous prenez la cladribine en même temps que d'autres médicaments qui réduisent la capacité de votre organisme à combattre les infections. Pour certains, ces infections se sont avérées mortelles. Si vous avez des antécédents d'infections chroniques ou fréquentes, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Cessez l'emploi de ce médicament et avertissez votre médecin sans délai si vous remarquez des symptômes d'une infection grave (par ex. une fièvre, des frissons, des maux de tête, des symptômes semblables à ceux de la grippe, de la fatigue, une toux, du sang dans les expectorations, un essoufflement, des sueurs nocturnes, une perte de poids, de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, des émissions d'urine fréquentes ou accompagnées d'une sensation de brûlure, une rougeur ou une enflure cutanée ou articulaire, des boutons de fièvre, un mal de dents, l'apparition d'une nouvelle douleur ou l'aggravation d'une ancienne douleur dans une partie du corps).

Vaccins : on ignore si certains vaccins gardent leur efficacité après un traitement avec ce médicament. Certaines immunisations peuvent être dangereuses si elles sont données pendant que vous recevez une série de traitements avec la cladribine ou peu de temps après une telle série de traitements. Avant de commencer votre traitement avec ce médicament, vérifiez auprès de votre médecin pour vous assurer que vous avez reçu tous les vaccins nécessaires. Les vaccins, dont celui contre la varicelle ou le zona, devraient être administrés dans leur totalité au moins 6 semaines avant de commencer un traitement avec de la cladribine.

Grossesse: Il existe très peu d'information sur les effets de la cladribine sur l'enfant en cours développement ou sur la femme enceinte si la cladribine est utilisée pendant la grossesse. Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement: on ignore si la cladribine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants: ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : Les personnes âgées de 65 ans et plus n'ont pas été inclues dans les études sur la cladribine. Les aînés étant plus susceptibles d'avoir une fonction hépatique ou rénale réduite, ils peuvent également avoir plus de risques de ressentir les effets secondaires de la cladribine.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la cladribine et l'un des agents ci-après :

  • les anticorps monoclonaux (par ex. le bélimumab, l'éculizumab, l'infliximab, le natalizumab, le ocrélizumab rituximab);
  • l'azathioprine;
  • le BCG;
  • la clozapine;
  • les corticostéroïdes (par ex. le budésonide, la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la fluticasone, la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • la défériprone;
  • l'échinacée;
  • l'hydroxyurée;
  • l'imiquimod;
  • le léflunomide;
  • les médicaments anticancéreux (par ex. le carboplatine, le cyclophosphamide, la doxorubicine, l'ifosfamide, le pimécrolimus, la vincristine;
  • le mycophénolate;
  • le roflumilast;
  • le tacrolimus;
  • le tofacitinib;
  • les vaccins.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Mavenclad