Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le danazol appartient à la classe des médicaments appelés inhibiteurs des gonadotrophines hypophysaires. Il s'utilise pour soigner l'endométriose et pour soulager la douleur causée par la maladie fibrokystique du sein bénigne (non cancéreuse).

Dans le traitement de l'endométriose, le danazol influe sur les concentrations hormonales et modifie les tissus de l'endomètre (qui forment la muqueuse de l'utérus mais se développent également à l'extérieur de l'utérus en cas d'endométriose) pour les rendre inactif et en réduire le volume

Dans le traitement de la maladie fibrokystique du sein, le danazol soulage la douleur et la sensibilité mammaires et réduit la taille des nodules. Il ne devrait être utilisé pour la maladie fibrokystique du sein que dans les cas où d'autres traitements ont été inefficaces ou ne conviennent pas.

Il est déconseillé d'utiliser le danazol pendant plus de 6 mois. L'action du danazol sur la régulation hormonale est réversible et les menstruations normales reprennent dans les 2 à 3 mois qui suivent la fin du traitement.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

50 mg
Chaque capsule rose, de gélatine dure, portant l'inscription « D50 » sur le capuchon et sur le corps, contient 50 mg de danazol. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, dioxyde de titane, gélatine, lactose monohydraté, oxyde de fer rouge, stéarate de magnésium et talc. Sans bisulfite, gluten, saccharose ni tartrazine.

100 mg
Chaque capsule bicolore (capuchon gris/corps blanc), opaque, de gélatine dure, portant l'inscription « D100 » sur le capuchon et sur le corps, contient 100 mg de danazol. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, dioxyde de titane, gélatine, lactose monohydraté, oxyde de fer noir, stéarate de magnésium et talc. Sans bisulfite, gluten, saccharose ni tartrazine.

200 mg
Chaque capsule blanche, de gélatine dure, portant l'inscription « D200 » sur le capuchon et sur le corps, contient 200 mg de danazol. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, dioxyde de titane, gélatine, lactose monohydraté, stéarate de magnésium et talc. Sans bisulfite, gluten, saccharose ni tartrazine.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Le traitement par le danazol devrait débuter durant une menstruation à moins qu'un test de grossesse fiable ait été effectué pour vérifier l'absence de grossesse. Une méthode de contraception non hormonale efficace devrait être utilisée pendant le traitement par le danazol.

La dose usuelle pour soigner l'endométriose varie de 200 mg à 800 mg par jour, fractionnée en 2 à 4 prises, sans interruption pendant 3 à 6 mois. La durée maximale recommandée du traitement est 6 mois.

La dose usuelle pour soigner la maladie fibrokystique du sein est 100 mg à 400 mg par jour, fractionnée en 2 prises. Les symptômes devraient s'atténuer dans les 30 à 40 jours. La durée maximale recommandée du traitement est 6 mois. Le traitement devrait être suspendu avant la fin des 6 mois si les symptômes ont disparu.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au danazol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse;
  • une tumeur dépendant des androgènes (hormone sexuelle masculine);
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé par un médecin;
  • un cancer des organes génitaux;
  • des troubles rénaux, hépatiques ou cardiaques;
  • un problème actuel ou un antécédent de formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins;
  • une porphyrie.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • l'acné;
  • des bouffées de chaleur ou une rougeur de la peau;
  • une bouffissure du visage;
  • des changements d'humeur ou de l'instabilité mentale;
  • de la nervosité;
  • de la sudation;
  • la peau ou les cheveux plus gras;
  • une rétention liquidienne ou une enflure des mains, des chevilles ou des pieds;
  • une sensation de cuisson, une sécheresse ou une démangeaison vaginale;
  • des tachetures ou des saignements vaginaux.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur abdominale;
  • un épaississement du clitoris;
  • une légère croissance des poils;
  • des maux de tête tenaces;
  • des menstruations irrégulières;
  • des modifications de la vision;
  • une prise de poids;
  • une réduction du volume des seins;
  • des signes de pancréatite (par ex. une douleur dans la partie supérieure gauche de l'abdomen, une douleur dorsale, de la nausée, une fièvre, des frissons, des battements de cœur rapides, un gonflement de l'abdomen);
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
  • la voix plus grave.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des convulsions;
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne);
  • des signes de présence de caillots dans les vaisseaux sanguins (comme des changements soudains de la vision, une douleur thoracique, une douleur et de l'enflure dans un muscle de la jambe).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Modification des concentrations hormonales : le traitement avec le danazol cause des changements importants des taux hormonaux et peut provoquer des réactions indésirables comme de l'acné, une prise de poids, des irrégularités menstruelles ou l'absence de menstruations et l'apparition de traits masculins (voir plus loin dans cette section). Si ces effets sont gênants, discutez-en avec votre médecin.

Caillots de sang : ce médicament peut accroître le risque de formation de caillots de sang qui causeraient une réduction du flot sanguin aux organes ou aux extrémités.

Si vous avez des antécédents de coagulation, vous pourriez courir un risque accru d'avoir des problèmes liés à des caillots de sang comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou des caillots dans les veines profondes d'une jambe. Discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous ressentez des symptômes comme une douleur vive et une enflure de la jambe, de la difficulté à respirer, une douleur thoracique, une vue brouillée ou de la difficulté à parler, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Cancer du sein : le danazol n'est pas destiné à traiter les symptômes du cancer du sein. Avant de commencer à prendre le danazol pour le traitement de la maladie fibrokystique du sein, votre médecin doit exclure la possibilité d'un cancer du sein. Vous devez discuter avec votre médecin de tout nodule qui ne diminue pas de volume après 2 ou 3 mois de traitement.

Taux de cholestérol : les personnes qui prennent du danazol peuvent observer des modifications de leur taux de cholestérol sanguin. Si vos taux de cholestérol sont anormaux ou si vous avez des antécédents d'hypercholestérolémie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Apparition de traits masculins : les femmes devraient surveiller attentivement l'apparition de traits masculins comme une voix plus rauque ou plus grave, l'épaississement du clitoris et une croissance plus marquée des poils du corps. Ces effets peuvent ne pas être réversibles. Le cas échéant, contactez votre médecin pour discuter de la poursuite du traitement.

Diabète : le danazol peut perturber la maîtrise du sucre sanguin. Les personnes atteintes de diabète devraient surveiller leur sucre sanguin de façon attentive et signaler toute anomalie au médecin. Un ajustement des traitements antidiabétiques peut s'avérer nécessaire.

Maladie cardiaque et pression artérielle : le danazol peut provoquer une rétention d'eau, une élévation de la pression artérielle et peut-être la formation de caillots sanguins. Si vous avez des antécédents de formation de caillots sanguins, d'hypertension artérielle ou de maladie cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction rénale : en cas d'atteintes rénales ou de fonction réduite des reins, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Pendant que vous prenez le danazol, il se peut que votre médecin vous demande d'effectuer des analyses sanguines pour vérifier votre fonction rénale.

Fonction hépatique : l'utilisation de doses normales de danazol peut provoquer une réduction de la fonction hépatique et peut causer une insuffisance hépatique. En cas d'affection hépatique ou de fonction hépatique diminuée, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Pendant que vous prenez le danazol, il se peut que votre médecin vous demande d'effectuer des analyses sanguines pour vérifier votre fonction hépatique.

Si vous observez des signes d'une altération de votre fonction hépatique comme de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte d'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre ou des selles claires, communiquez dès que possible avec votre médecin.

Migraines : les personnes qui prennent le danazol peuvent subir davantage de migraines. Si vous subissez des migraines pendant que vous prenez le danazol, communiquez avec votre médecin. Les personnes qui avaient des migraines avant de commencer à prendre le danazol peuvent subir une augmentation de la fréquence de leurs migraines. Si vous subissez des migraines, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Cancer de l'ovaire : le danazol peut augmenter le risque de cancer ovarien pour les femmes qui reçoivent un traitement contre l'endométriose.

Trouble épileptique : le danazol peut avoir effet sur les médicaments utilisés pour maîtriser les convulsions. Si vous êtes atteint d'épilepsie d'un autre trouble convulsif, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Tests de la fonction thyroïdienne : le danazol peut causer une inconstance dans les résultats des tests de la fonction thyroïdienne.

Grossesse : le danazol peut nuire à l'enfant à naître s'il est pris durant la grossesse. Le traitement devrait être amorcé durant une menstruation et une méthode de contraception non hormonale devrait être utilisée au cours du traitement. Si vous pensez être enceinte, cessez de prendre le médicament et discutez des risques avec votre médecin.

Allaitement : le danazol peut nuire à un nourrisson s'il est pris par une mère qui allaite. Les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre le danazol.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le danazol et l'un des agents ci-après :

  • les analogues de la vitamine D (par ex. l'alfacalcidol, le calcitriol, le cholécalciférol);
  • les antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, la metformine, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • l'aripiprazole;
  • la carbamazépine;
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • la dofétilide;
  • l'hydrocodone;
  • les hypocholestérolémiants de type « statine » (par ex.  l'atorvastatine, la pravastatine);
  • le lomitapide;
  • les médicaments hypotenseurs;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • le pimozide;
  • le tacrolimus;
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Cyclomen