Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le bevacizumab appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer et que l'on appelle des antinéoplasiques, ils se classent plus précisément dans le groupe d'antinéoplasiques désignés modificateurs de la réponse biologique.  Il s'utilise en association avec certains types de médicaments utilisés en chimiothérapie pour soigner un cancer du côlon ou du rectum qui s'est disséminé à d’autres parties du corps. Alors que la chimiothérapie attaque directement une tumeur, ce médicament agit en empêchant la tumeur de former de nouveaux vaisseaux sanguins.

Le bevacizumab peut aussi s'utiliser en association avec une chimiothérapie contre certains types de cancers du poumon et du cerveau. Lorsqu’on le combine avec certains types précis de chimiothérapie, on peut l’utiliser pour certains cancers de l’ovaire, des trompes de Fallope et du péritoine.

Le bévacizumab a reçu un avis de conformité avec conditions (ACC) de Santé Canada (c’est-à-dire que son utilisation sans autre médicament est approuvée pour le marché canadien) pour le traitement d’un type de cancer du cerveau appelé glioblastome. Autrement dit, Santé Canada a approuvé la commercialisation de ce médicament en se fondant sur des preuves d'efficacité prometteuses, mais des études supplémentaires doivent être effectuées pour vérifier son efficacité. Un AC-C est décerné pour permettre l'accès à des produits employés pour le traitement ou la prévention d'affections pouvant mettre la vie en danger ou s'avérer gravement débilitantes.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Ne donnez ce médicament à personne, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que vous. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

25 mg par mL
Chaque fiole contient 25 mg par mL de bévacizumab, qu'il soit présenté comme 100 mg à diluer dans 4 mL ou comme 400 mg à diluer dans 16 mL. Ingrédients non médicinaux : α, α-tréhalose dihydraté, eau pour injection, phosphate de sodium et polysorbate 20. Sans agent de conservation.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de bévacizumab pour un adulte est déterminée en fonction de son poids corporel et elle est donnée en perfusion veineuse par un médecin. La dose et la fréquence d'administration dépendent du type de cancer qui est traité. La première dose doit être donnée lentement pendant 90 minutes et si les effets secondaires sont acceptables, la deuxième dose peut être administrée en 60 minutes. Si les réactions indésirables restent acceptables, les perfusions suivantes peuvent être administrées en 30 minutes.

Ce médicament doit être manipulé avec les plus grandes précautions, et il est toujours donné dans un hôpital, ou dans un milieu semblable où il est possible d'avoir accès à un équipement stérile pour préparer la solution.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez votre injection le jour prévu, communiquez avec votre médecin au plus tôt afin de prendre un autre rendez-vous.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le bévacizumab dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au bévacizumab ou à l'un des ingrédients du médicament,
  • une allergie aux produits dérivés des cellules d'ovaire de hamster chinois ou à un anticorps humain recombinant quelconque ou à des anticorps humanisés,
  • un cancer non traité qui s'est propagé au système nerveux central.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • l'altération de la sensibilité gustative;
  • une constipation;
  • une douleur inaccoutumée;
  • un écoulement nasal;
  • un enrouement;
  • de la diarrhée;
  • de la nausée ou des vomissements;
  • des lésions dans la bouche;
  • un manque d'énergie ou de force;
  • des maux de tête;
  • une peau sèche et écailleuse ou une modification de la teinte de la peau;
  • une perte d'appétit;
  • des troubles du sommeil.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du champ visuel;
  • une augmentation des infections (dont les symptômes seraient une fièvre ou des frissons, une diarrhée aiguë, un essoufflement, des étourdissements prolongés, des maux de tête, un cou raide, une perte de poids ou de l'apathie);
  • des blessures qui se cicatrisent lentement.
  • un changement dans les résultats des analyses de sang ou des examens d'urine;
  • une douleur à la mâchoire;
  • une élévation de la glycémie (augmentation de l’appétit, de la soif et de la production d’urine, de la faiblesse);
  • une enflure des mains ou des pieds;
  • une perte de poids;
  • des picotements des doigts et des orteils;
  • une pression artérielle élevée ou basse;
  • un saignement du rectum (des selles teintées de sang ou un écoulement de sang rouge vif);
  • des signes attribuables à de l’anémie (réduction du nombre de globules rouges; par ex. des étourdissements, de la pâleur, de la fatigue ou de la faiblesse inhabituelle, un essoufflement);
  • des signes d'un saignement (par ex. un saignement du nez inaccoutumé, des ecchymoses, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes d'une insuffisance cardiaque (par ex. une enflure des pieds ou des chevilles, de la fatigue suscitée par les activités ménagères quotidiennes, un essoufflement).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une douleur thoracique qui s'étend aux bras, à la mâchoire ou au dos ;
  • une perte de la vision ou une vision floue ;
  • une douleur, une enflure, une sensation de chaleur ou une douleur à la pression dans la jambe ;
  • des signes et symptômes d'encéphalopathie hypertensive, comme une pression artérielle très élevée, des maux de tête, de la nausée, des vomissements, des problèmes de la vue et des crises épileptiques ou de la confusion ;
  • des signes d'un trouble neurologique rare appelé syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible (SLPR), comme des crises épileptiques, des maux de tête, de la confusion, des problèmes de la vue ou la cécité, des étourdissements, une pression artérielle élevée ;
  • une perte soudaine de la parole ou un engourdissement dans une partie ou dans tout le corps ;
  • un essoufflement soudain ;
  • une brusque douleur gastrique, ou une douleur à la pression accompagnée de constipation, des vomissements ou une forte fièvre ;
  • des symptômes d'une grave réaction allergique comme de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage, une enflure de la langue ou de la gorge ;
  • des étourdissements inexpliqués, ou des chutes soudaines ;
  • des vomissements de sang ou du vomi qui ressemble à du marc de café.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

Le 2 mai 2013

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi d'Avastin® (le bévacizumab). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Un avis avait également été émis le 7 décembre 2011 au sujet d'Avastin®. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Un avis avait également été émis le 28 novembre 2011 au sujet d'Avastin®. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Un avis avait également été émis le 14 novembre 2011 au sujet d'Avastin®. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Coagulation du sang : le traitement par le bévacizumab devrait cesser quand des caillots se forment et bloquent les vaisseaux sanguins. Avertissez votre médecin si vous avez des antécédents de formation de caillots ou si vous avez plus de 65 ans, car vous pourriez courir un risque accru de problèmes liés aux caillots de sang comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, ou des caillots dans les veines profondes des jambes.

Perforations gastrointestinales : ce médicament peut causer des perforations gastrointestinales (trous dans la paroi de l'estomac ou de l'intestin). Le traitement par le bévacizumab devrait cesser si des perforations surviennent car elles pourraient mener à une contamination bactérienne et à une infection dans la région de l'estomac. Les symptômes comprennent une grave douleur gastrique, que les mouvements aggravent et qui s'accompagne de nausée, de constipation et de vomissements avant qu'une fièvre suivie de frissons ne se déclare.

Insuffisance cardiaque : avertissez votre médecin si vous avez reçu par le passé une chimiothérapie qui utilisait des médicaments de la classe des anthracyclines (par ex. la daunorubicine, la doxorubicine, la mitoxantrone) ou si vous avez eu des séances de radiothérapie dans la région thoracique, car vous courez un risque accru d'insuffisance cardiaque.

Hémorragie : on a rapporté des cas de saignements graves et parfois mortels chez certaines personnes qui ont reçu ce médicament. Les saignements les plus importants peuvent se produire dans l’estomac et le cerveau. Votre médecin vous demandera d'interrompre le traitement par le bevacizumab si un grave saignement se produit. Si vous remarquez des signes d'un grave saignement, comme des vomissements de sang ou du vomi qui ressemble à du marc de café, ou un saignement du rectum, demandez immédiatement des soins médicaux.

Pression artérielle élevée et encéphalopathie hypertensive : le bévacizumab peut causer une élévation de la pression artérielle. Les personnes qui ont une pression artérielle élevée rebelle devraient faire l'objet d'une surveillance médicale stricte. La surveillance de votre pression artérielle devrait avoir lieu toutes les 2 ou 3 semaines durant le traitement par le bévacizumab. Si une élévation de votre pression artérielle se produit et qu'elle exige un traitement, vous devriez cesser l'emploi de ce médicament jusqu'à ce que votre pression artérielle se soit stabilisée. Ce médicament ne devrait plus jamais être pris en cas de pression artérielle gravement élevée constituant une crise hypertensive.

Une pression artérielle élevée peut produire parfois une complication qui touche le cerveau, et que l'on appelle une encéphalopathie hypertensive. Les signes et les symptômes de cette complication comprennent une pression artérielle élevée, des maux de tête, de la nausée, des vomissements, des problèmes de la vue, et des crises épileptiques ou de la confusion, Demandez immédiatement des soins médicaux si vous constatez l'un de ces signes et symptômes.

Problèmes de mâchoire : il arrive, rarement, que le bévacizumab provoque d’importants problèmes à la mâchoire, en particulier chez les personnes qui ont subi des interventions dentaires invasives et celles qui prennent des bisphosphonates (par ex. l’alendronate, le risédronate). Si vous ressentez une quelconque douleur à la mâchoire, communiquez immédiatement avec votre médecin. Si possible, évitez les interventions dentaires invasives.

Infection : ce médicament peut accroître le risque d'une infection. En cas de fièvre, de maux de gorge ou d'autres signes d'infection (comme une rougeur, du pus ou une enflure près d'une coupure), communiquez avec votre médecin.

Dommage aux reins : les personnes ayant des antécédents de pression artérielle élevée présentent un risque accru de protéinurie (taux de protéines élevé dans l'urine) quand elles suivent un traitement par ce médicament. Si vous avez une pression artérielle élevée, vous devrez subir régulièrement des examens d'urine avant et pendant un traitement par le bévacizumab. Si les résultats révèlent la présence de protéines dans l'urine, votre médecin pourrait préférer que vous arrêtiez d'employer le médicament.

Reins et maladie du foie : ni l'innocuité ni efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les personnes ayant une maladie du rein ou du foie.

Problèmes neurologiques : ce médicament peut causer un trouble neurologique rare appelé syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible (SLPR). Parmi les signes et symptômes du RPLS on observe des crises épileptiques, des maux de tête, de la confusion, des problèmes de la vue ou la cécité, des étourdissements et une pression artérielle élevée. Si vous ressentez l'un de ces signes et symptômes, obtenez des soins médicaux immédiatement.

Cicatrisation d'une blessure : ce médicament peut ralentir la cicatrisation des blessures. Le traitement ne devrait pas commencer avant que 28 jours au moins se soient écoulés après une opération importante ou vous devriez attendre que la plaie se soit complètement cicatrisée. Si vous devez subir une opération, le traitement par le bévacizumab sera interrompu temporairement. On a signalé, rarement, des cas de fasciite nécrosante (maladie de la bactérie mangeuse de chair) chez certaines personnes qui avaient reçu du bévacizumab.

Grossesse : ce médicament peut influer sur le développement du bébé dans l'utérus et il ne devrait pas s'employer durant une grossesse. Il est fortement recommandé aux femmes en âge de procréer d'utiliser des méthodes de contraception efficaces (par ex. un préservatif) pendant au moins 6 mois après la dernière dose de bévacizumab.

Allaitement : on ignore si le bévacizumab passe dans le lait maternel. Les femmes ne devraient pas allaiter pendant qu'elles suivent un traitement par le bévacizumab ni durant les 6 mois qui suivent l'arrêt de ce traitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : si vous avez plus de 65 ans, et que vous avez des antécédents de caillots de sang, informez-en votre médecin, car vous pourriez courir le risque d'avoir des problèmes comme une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le bévacizumab et l'un des agents ci-après :

  • les anticancéreux (par ex. le carboplatine, la cyclophosphamide, la doxorubicine, l'ifosfamide);
  • le bacille de Calmette-Guérin (BCG);
  • le belimumab;
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate);
  • la clozapine;
  • la dipyrone;
  • le sunitinib.

Si vous prenez ce médicament, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de ce médicament,
  • remplacer ce médicament par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez ce médicament, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Avastin