Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le naproxène à libération contrôlée appartient à la classe des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il s'utilise pour atténuer la douleur et l'enflure associées à la polyarthrite rhumatoïde et à l'arthrose. Il agit en réduisant la quantité de certaines substances chimiques produites par le corps qui causent de la douleur et de l'enflure.

Le naproxène à libération contrôlée ne guérit pas la polyarthrite rhumatoïde ni l'arthrose, et il ne prévient pas non plus l'aggravation de ces troubles. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée pour le traitement de la douleur à court terme. Son plein effet ne se fait habituellement pas sentir avant 1 ou 2 semaines.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Ce médicament est offert sous forme de comprimé à libération contrôlée dosé à 750 mg.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale recommandée de naproxène à libération contrôlée est 750 mg pris 1 fois par jour.

Votre médecin peut ajuster votre dose en fonction de votre réponse. La dose utilisée doit être la dose la plus faible nécessaire pour prendre en charge la douleur et l'inflammation.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Le naproxène à libération contrôlée devrait s'employer après un repas, ou avec des aliments ou du lait. Attendez entre 15 minutes et 30 minutes pour vous allonger après avoir pris ce médicament. Avalez les comprimés entiers, sans les croquer ni les mâcher.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de prendre votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Le naproxène à libération contrôlée ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au naproxène, ou à l'un des ingrédients de ce médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • un âge inférieur à 18 ans;
  • des antécédents d'asthme, d'éruptions cutanées accompagnées d'une démangeaison, de réactions allergiques après la prise d'acide acétylsalicylique (AAS) ou de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. l'ibuprofène, le célécoxib, le diclofénac, l'indométacine);
  • une fonction hépatique gravement altérée ou une affection du foie évolutive;
  • une fonction rénale gravement altérée ou une affection rénale qui empire.
  • une grossesse atteignant le 3e trimestre (28 semaines ou plus);
  • une insuffisance cardiaque grave non maîtrisée;
  • une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (par ex. la maladie de Crohn ou une colite ulcéreuse);
  • un pontage cardiaque récent;
  • des saignements au niveau du cerveau;
  • un taux de potassium sanguin élevé;
  • des troubles de la coagulation;
  • un ulcère gastrique ou duodénal qui saigne, ou d'autres types de saignements de l'estomac ou des intestins.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un assoupissement;
  • des brûlures d'estomac;
  • des étourdissements;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une sensibilité accrue au soleil;
  • une sensation de tête légère.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des changements de l'ouïe;
  • la confusion;
  • une indigestion, de la nausée, de la diarrhée ou des douleurs gastriques persistantes;
  • des signes de dépression, par ex. :
    • des changements du sommeil;
    • des fluctuations pondérales;
    • une réduction de l'intérêt pour les activités qui étaient auparavant agréables;
    • un manque de concentration;
    • des pensées suicidaires;
  • des signes attribuables à des problèmes hépatiques (du foie), par ex. :
    • une urine sombre;
    • une diarrhée;
    • une perte de l'appétit;
    • de la nausée;
    • des selles claires;
    • des vomissements;
    • une perte de poids;
    • un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux.
  • des signes attribuables à des problèmes des voies urinaires, par ex.:
    • une douleur à la vessie;
    • de l'urine sanglante ou trouble;
    • un changement dans la couleur ou l'odeur de l'urine;
    • une sensation de cuisson, ou une émission d'urine douloureuse ou difficile;
    • une envie d'uriner fréquente;
    • la perte du contrôle de la vessie;
    • une augmentation ou diminution importante et soudaine du volume d'urine;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • une vision floue ou une altération de la vision.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes attribuables à des problèmes respiratoires, par ex. :
    • une respiration rapide ou irrégulière;
    • un essoufflement;
    • une respiration difficile, une respiration sifflante ou une sensation d'oppression dans la poitrine;
  • des signes attribuables à une réaction allergique importante, par ex. :
    • des crampes abdominales;
    • une difficulté respiratoire;
    • des nausées et des vomissements;
    • une boursouflure du visage et une enflure de la gorge;
  • des signes d'une grave réaction cutanée, par ex.:
    • une éruption cutanée s'accompagnant d'une fièvre ou d'une gêne;
    • une éruption cutanée recouvrant une grande étendue du corps;
    • une éruption cutanée s'étendant rapidement;
    • la formation de cloques;
    • une desquamation;
  • des signes d'une méningite qui n'est pas d'origine infectieuse (par ex. des maux de tête caractérisés par une douleur intense ou battante, et s'accompagnant d'une raideur du cou ou du dos);
  • des signes de problèmes cardiaques, par ex. :
    • une douleur thoracique;
    • une difficulté respiratoire;
    • des battements cardiaques ou un pouls rapide ou irrégulier;
  • des signes de saignements de l'estomac, par ex. :
    • des selles sanguinolentes, noirâtres ou goudronneuses;
    • la présence de sang dans les crachats;
    • le vomissement de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Allergie : certaines personnes allergiques à d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (ou AINS) ou à l'AAS (acide acétylsalicylique) peuvent également subir une réaction allergique au naproxène à libération contrôlée. Avant de commencer un traitement par naproxène à libération contrôlée, informez votre médecin de toutes les réactions médicamenteuses que vous avez eues par le passé, en particulier avec les AINS. Les personnes qui éprouvé une difficulté respiratoire après avoir pris de l'AAS ou un autre AINS ne devraient pas employer le naproxène à libération contrôlée.

Communiquez immédiatement avec votre médecin si vous subissez des signes de réaction allergique comme une éruption cutanée, des démangeaisons, des difficultés respiratoires ou de l'enflure du visage et de la gorge.

Anémie : ce médicament peut causer une anémie (un faible nombre de globules rouges). Si vous prenez ce médicament pendant une période prolongée, votre médecin vérifiera périodiquement votre taux de globules rouges. Si vous observez des symptômes d'anémie (par ex. un essoufflement, de la fatigue, de la pâleur, des battements de cœur rapides), communiquez avec votre médecin aussitôt que possible.

Asthme : les personnes atteintes d'asthme qui emploient ce médicament courent un risque accru de graves, et mêmes fatales, réactions allergiques (l'anaphylaxie). Les personnes atteintes d'asthme ou d'autres troubles respiratoires devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Équilibre de l'eau et des électrolytes : ce médicament peut provoquer de la rétention de liquide et de l'œdème. Les personnes atteintes d'affections susceptibles d'être aggravées par une rétention liquidienne ou qui contribuent à une rétention de liquides (par ex. une insuffisance cardiaque congestive, de l'hypertension artérielle, les maladies rénales ou une baisse de la fonction rénale) doivent être suivies attentivement par leur médecin pendant qu'elles prennent ce médicament.

Ce médicament est susceptible d'élever les taux de potassium. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les personnes atteintes de certaines affections comme le diabète ou l'insuffisance rénale, ainsi que celles qui prennent des inhibiteurs des bêtarécepteurs adrénergiques, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA), des antagonistes de l'angiotensine II, de la cyclosporine, ou certains diurétiques (pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine).

Fonction hépatique : il est possible que ce médicament cause une réduction de la fonction hépatique, mais ce problème est rare. En cas de jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, de nausée, de vomissements ou de perte d'appétit, communiquez immédiatement avec votre médecin. Si vous prenez ce médicament pendant une période prolongée, votre médecin vérifiera périodiquement votre fonction hépatique à l'aide de tests sanguins.

Fonction rénale : l'utilisation à long terme du naproxène à libération contrôlée est susceptible d'accroître le risque d'altération de la fonction rénale. Ce risque s'accroît pour les personnes déjà atteintes d'une affection rénale, d'une maladie hépatique ou d'une insuffisance cardiaque de même que pour les personnes qui prennent certains médicaments (par ex. les inhibiteurs des bêtarécepteurs adrénergiques, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine [ECA], les antagonistes de l'angiotensine II, la cyclosporine, ou certains diurétiques [pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine]) et pour les aînés. Votre médecin vérifiera votre fonction rénale au moyen de tests sanguins pendant que vous recevrez un traitement à long terme par naproxène à libération contrôlée.

Pression artérielle : le naproxène à libération contrôlée peut causer une élévation de la pression artérielle, même quand la pression artérielle ne faisait pas problème par le passé. Les personnes dont la pression artérielle est basse devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, de l'influence de cette affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Signalez à votre médecin au plus tôt toute montée continue de votre pression artérielle.

Problèmes de l'appareil digestif : des ulcères gastriques ou duodénaux, des cas de perforation et de saignement de l'estomac se sont produits lors de l'utilisation de ce médicament. Ces complications peuvent se produire à n'importe quel moment. Le risque d'ulcères et de saignements augmente avec les doses et la longueur des périodes de traitement. Le risque augmente également pour les personnes qui ont des antécédents d'ulcères, pour les personnes qui fument ou qui boivent de grandes quantités d'alcool et pour les personnes qui prennent certains médicaments (par ex. la warfarine, l'AAS, le clopidogrel, la prednisone, le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline). Si vous remarquez des symptômes attribuables à des ulcères d'estomac ou à un saignement de l'estomac (par ex. des selles sanguinolentes ou noires et goudronneuses), cessez de prendre ce médicament et communiquez immédiatement avec votre médecin.

Problèmes cardiaques : le naproxène à libération contrôlée peut accroître le risque de problèmes cardiaques comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, ou des caillots de sang. Le risque peut augmenter avec la durée du traitement et pour les personnes qui sont déjà atteintes de certaines affections cardiaques (par ex. des antécédents de crise cardiaque ou d'angine de poitrine, d'accident vasculaire cérébral, d'accidents ischémiques transitoires ou d'insuffisance cardiaque congestive) ou qui ont des facteurs de risque de maladie cardiaque (par ex. une pression artérielle élevée, une hypercholestérolémie, du diabète, le tabagisme, une altération de la fonction rénale). Discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament. Pour réduire au minimum les problèmes cardiaques, on doit utiliser la plus faible dose de naproxène à libération contrôlée et ce, pour la période la plus courte possible.

Troubles liés aux saignements : le naproxène à libération contrôlée peut accroître la survenue d'ecchymoses et les saignements dus à une coupure peuvent durer plus longtemps. Les personnes ayant des troubles de saignement, des antécédents de problèmes de saignement, ou les personnes qui emploient des médicaments qui freinent la coagulation devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, de l'influence de cette affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Somnolence ou vigilance réduite : ce médicament peut entraîner une somnolence. Évitez de conduire un véhicule, de faire fonctionner des machines, d'accomplir d'autres tâches qui exigent de la vigilance, jusqu'au moment où vous aurez déterminé l'effet de ce médicament sur vos capacités de réaction mentale.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

L'emploi du naproxène à libération contrôlée durant les 3 derniers mois d'une grossesse pourrait s'avérer dangereux pour le bébé à naître ou prolonger le travail de l'accouchement. L'emploi du naproxène à libération contrôlée n'est pas recommandé durant cette période.

Ce médicament peut réduire la capacité de devenir enceinte. La prise de ce médicament par les femmes qui souhaitent concevoir n'est donc pas recommandée.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez le naproxène à libération contrôlée pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : le naproxène à libération contrôlée n'est pas recommandé pour les enfants âgés de moins de 18 ans. Ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : les aînés semblent courir un risque plus élevé d'effets secondaires comme les saignements ou les problèmes rénaux. Il leur est recommandé d'utiliser la dose la plus faible efficace pendant la période la plus brève possible.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le naproxène à libération contrôlée et l'un des médicaments ci-après :

  • l'acide acétylsalicylique (AAS);
  • les acides gras oméga-3;
  • l'alcool;
  • l'aliskirène;
  • les aminosides (par ex. l'amikacine, la gentamicine, la tobramycine);
  • les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • les antiacides;
  • des antibiotiques de la famille des quinolones, (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine);
  • l'apixaban;
  • les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS; par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, le kétorolac, le célécoxib);
  • les bêtabloquants (par ex. le propranolol, l'aténolol);
  • le bimatoprost;
  • le bismuth sous-salicylate;
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate);
  • la camomille matricaire;
  • le célécoxib;
  • la cholestyramine;
  • le cilostazol;
  • le clopidogrel;
  • le colésévélam;
  • le colestipol;
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • le dabigatran;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • les dérivés du 5-ASA (par ex. la sulfasalazine, la mésalazine)
  • la desmopressine;
  • la digoxine;
  • le dipyridamole;
  • les diurétiques (« pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine » par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, la spironolactone);
  • la glucosamine;
  • l'halopéridol;
  • l'héparine;
  • les héparines de faible poids moléculaire (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, la tinzaparine);
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (par ex. le ramipril, l'énalapril, le lisinopril);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. la paroxétine, la fluoxétine, le citalopram, sertraline);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine-noradrénaline ou ISRN (la desvenlafaxine, la duloxétine, la venlafaxine);
  • le latanoprost;
  • le lithium;
  • le méthotrexate;
  • les multivitamines;
  • la pentoxifylline;
  • les phosphates de sodium;
  • le porfimère;
  • le prasugrel;
  • le probénécide;
  • le rivaroxaban;
  • les suppléments de potassium;
  • le tacrolimus;
  • le ténofovir;
  • le ticagrélor;
  • la ticlopidine;
  • le tipranavir;
  • la vitamine E;
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Apo-Naproxen-SR