Description

La maladie de l'œil sec, aussi connue comme le syndrome de l'œil sec ou le syndrome de dysfonction lacrymale, est une affection qui implique les larmes et la surface des yeux. Vos yeux produisent constamment des larmes qui arrosent leur surface pour garder celle-ci humide. Les personnes qui souffrent de sécheresse oculaire ne produisent pas suffisamment de larmes ou ont des larmes qui s'évaporent trop rapidement de la surface des yeux pour les garder humides. Certaines personnes présentent les deux problèmes. Les yeux peuvent alors sembler secs et irrités.   

Le syndrome de l'œil sec est l'une des affections les plus fréquemment constatées par les optométristes. Il touche jusqu'à 30 % des personnes de plus de 50 ans. Cette affection est malheurement souvent sous-diagnostiquée parce que de nombreuses personnes pensent qu'il est normal, à un certain âge, d'avoir les yeux secs et qu'on ne peut rien faire pour prévenir ou traiter ce désordre.

Causes

La sécheresse oculaire peut être le résultat d'une insuffisance dans la production de larmes ou d'une mauvaise qualité de celles-ci qui provoque leur évaporation de la surface des yeux ou d'une combinaison de ces deux facteurs. Si un élément du système complexe qui produit les larmes ne fonctionne pas adéquatement, cela peut provoquer une sécheresse oculaire. Alors que vos yeux s'assèchent, de l'inflammation peut se former à la surface de ceux-ci, ce qui accentue vos symptômes.

Vous pouvez être prédisposé à souffrir de sécheresse oculaire si vous êtes une femme, si vous avez plus de 40 ans, si vous portez des lentilles cornéennes et vous avez déjà subi une intervention chirurgicale aux yeux (notamment le LASIK).

La sécheresse oculaire peut également être provoquée par diverses maladies ou facteurs environnementaux et par la prise de certains médicaments.

Parmi les maladies susceptibles de provoquer une sécheresse oculaire, on retrouve :

  • le syndrome de Sjögren;
  • la maladie de Parkinson;
  • le diabète;
  • le psoriasis;
  • la rosacée;
  • les maladies thyroïdiennes.

Certains médicaments comme les antidépresseurs, les diurétiques, les bêta-bloquants, les anti-histaminiques, les traitements de substitution hormonale et les rétinoïdes peuvent provoquer ou exacerber la sécheresse oculaire. De plus, l'air sec, la fumée, le vent et le froid peuvent provoquer de la sécheresse oculaire. Le fait de regarder longtemps un écran d'ordinateur ou d'autre dispositif électronique est un autre facteur prédisposant à la sécheresse oculaire.

Symptômes et Complications

La sécheresse oculaire donne l'impression d'avoir un corps étranger dans l'œil. Les yeux piquent, semblent contenir des poussières; on désire les frictionner. Parmi les autres symptômes fréquents de cette affection, on retrouve une échauffaison et de la rougeur oculaires. Il est possible qu'on soit irrité par la lumière (photophobie) et que la vision se brouille. Les personnes qui souffrent de sécheresse oculaire peuvent même présenter du larmoiement en réponse à l'inconfort subi par les yeux. Ces larmes supplémentaires ne contribuent malheureusement pas à humecter les yeux.

La sécheresse oculaire s'accentue au cours de la journée. Elle peut être intermittente chez certaines personnes, tandis que les symptômes peuvent être toujours présents à un certain degré chez d'autres.

Lorsqu'on ne la traite pas, la sécheresse oculaire peut mener à des complications qui provoquent la cicatrisation de la surface de l'œil, et ainsi à une diminution de la vision.

Diagnostic

Votre médecin/optométriste diagnostique habituellement la sécheresse oculaire en se basant sur vos symptômes, sur un examen et possiblement à l'aide de quelques tests relativement simples. Il pourrait effectuer un examen avec une lampe à fente servant à examiner différentes parties de votre œil. Il peut également vous demander de répondre à un questionnaire sur vos symptômes. Certains praticiens peuvent effectuer d'autres tests, notamment l'épreuve de Schirmer servant à mesurer votre production de larmes ou instiller des gouttes dans vos yeux pour en examiner la surface.

L'intensité des symptômes ne correspond pas toujours à l'importance de la sécheresse des yeux. Les yeux de certaines personnes sont parfois très secs sans que celles-ci ne ressentent de symptômes, alors que d'autres subissent des symptômes très ennuyeux alors que les tests indiquent que leurs yeux ne sont pas secs.

Traitement et Prévention

Les larmes artificielles et les lubrifiants représentent le traitement principal pour la sécheresse oculaire. Ils aident à humecter les yeux et à soulager les symptômes de cette affection, mais ils ne la guérissent pas. Les lubrifiants peuvent également aider à empêcher vos larmes de s'évaporer. On peut se procurer les larmes artificielles et les lubrifiants sans ordonnance à sa pharmacie locale. Si vous utilisez les larmes artificielles plus de 4 fois par jour, vous devriez demander à votre pharmacien ou à votre médecin de vous recommander des larmes sans agent de conservation pour réduire le risque d'effets secondaires susceptibles de se produire avec un usage excessif.

Si les larmes artificielles et les lubrifiants ne suffisent pas à atténuer vos symptômes ou si vos symptômes sont intenses, vous pourriez avoir besoin de gouttes ophtalmiques contenant un anti-inflammatoire et de la cyclosporine. On peut les utiliser pour aider à réduire l'inflammation et à atténuer les symptômes qui accompagnent la sécheresse oculaire. Vous devez continuer à utiliser des larmes artificielles ou des lubrifiants pendant que vous utilisez ces gouttes ophtalmiques. Le traitement et la prise en charge de la sécheresse oculaire sont importants pour prévenir les complications et l'aggravation de la maladie qui accompagne l'avancement en âge.

Pour aider à soulager vos yeux lorsqu'ils sont trop secs :

  • Assurez-vous de cligner des yeux régulièrement, en particulier lorsque vous utilisez un ordinateur ou un autre dispositif électronique.
  • Utilisez un humidificateur dans votre chambre à coucher, près de votre bureau et aux autres endroits où vous passez beaucoup de temps.
  • Évitez de rester assis dans un courant d'air provenant de climatiseurs d'air ou de chaufferettes.
  • Portez des lunettes de soleil à l'extérieur pour vous protéger les yeux contre le vent et la poussière.
  • Portez des lunettes à chambre humide pour garder l'air humide autour de vos yeux.
  • Évitez la fumée de cigarette.
  • Prenez bien soin de vos lentilles cornéennes ou utilisez des lentilles cornéennes journalières.

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Secheresse-oculaire