Description

Certaines personnes ne supportent pas les voyages en avion, en bateau, en train ou en voiture. Elles peuvent avoir mal au cœur, des nausées ou des vomissements, et des maux de tête. Cette affection est appelée mal des transports.

Les enfants y sont plus sujets que les adultes. Plus de la moitié des enfants ressentent le mal des transports lorsqu'ils voyagent en automobile. Le mal des transports est surtout ressenti par les personnes qui voyagent par bateau et on estime que jusqu'à 100 % des voyageurs ressentent le mal de mer.

Le mal des transports est rare chez les moins de 2 ans, mais très fréquent chez les 3 à 12 ans. Les femmes sont plus souvent affectées que les hommes. Ce trouble est plus fréquent en période de menstruation et de grossesse.

Causes

Dans un véhicule en mouvement permanent, lent et prolongé, l'organe régulateur de l'équilibre situé dans l'oreille interne est affecté, ce qui provoque le mal des transports. Ce trouble se manifestera plus probablement si vous craignez de le subir, si la ventilation est mauvaise ou si l'atmosphère est saturée de fumée, ou tout simplement après un repas très lourd. La seule vue d'un aliment peut aggraver encore les symptômes.

Chez une personne atteinte du mal des transports, il existe une divergence entre les stimuli sensoriels attendus et ceux qui sont réellement perçus par l'organe d'équilibre de l'oreille interne. Ces signaux inattendus se traduisent dans le cerveau par un message confus, qui engendre l'apparition des symptômes.

Ceux-ci disparaissent généralement dès que le cerveau s'est adapté à la nouvelle situation. On pense que deux neurotransmetteurs (des composés chimiques qui transmettent les messages à l'intérieur du cerveau), l'acétylcholine et la dopamine, jouent un rôle important dans l'apparition du mal des transports.

Symptômes et Complications

Un léger mal des transports peut se manifester par des maux de tête et un léger sentiment de malaise et de nausée. Parmi les autres symptômes, on compte les étourdissements, la fatigue et la faiblesse. Dans les cas graves, on constate une anxiété importante, une forte sudation ou une salivation importante, une pâleur et des nausées, qui entraînent des vomissements.

Les symptômes du mal de transport s'atténuent habituellement après l'arrêt du mouvement, mais peuvent prendre jusqu'à 3 jours pour complètement disparaître. Le mal de transport ne présente aucune complication grave à moins que les vomissements continuent au point où la personne devienne déshydratée.

Diagnostic

Le diagnostic du mal des transports s'effectue par simple observation des symptômes et des signes et par la constatation qu'ils se produisent lorsque la personne est « en mouvement ».

Traitement et Prévention

Plusieurs médicaments sont efficaces contre le mal des transports. Ils sont disponibles sous différentes formes, notamment de comprimés, de suppositoires et de timbres transdermiques.

La diphenhydramine est un antihistaminique disponible en vente libre en pharmacie. Pour optimiser son efficacité, il convient de le prendre 30 minutes à 1 heure avant le voyage. Le médicament scopolamine agit sur une période plus longue que les autres et convient mieux aux longs voyages. Il faut appliquer le timbre de scopolamine transdermique 12 heures avant le voyage.

Étant donné que les antihistaminiques utilisés pour le mal de transport ont tendance à provoquer de la somnolence, il est préférable après leur prise d'éviter de conduire, d'utiliser des machines ou d'entreprendre une activité nécessitant une concentration totale. Il ne faut surtout pas associer les antihistaminiques avec de l'alcool, des somnifères ou des tranquillisants, sauf indication contraire par un médecin. Chez certaines personnes, on a constaté des effets secondaires tels le brouillement de la vision, des maux de tête ou des douleurs gastriques après une prise d'antihistaminiques. Ceux-ci peuvent aussi provoquer des troubles de miction ou des palpitations (une arythmie cardiaque). Si cela se produit, il faut contacter un médecin.

Il y a un risque accru d'effets secondaires si l'on associe les antihistaminiques avec d'autres médicaments ou de l'alcool chez les aînés. Les médicaments contre le mal des transports ne doivent jamais être administrés aux bébés ni aux très jeunes enfants. À dose trop élevée, ils risquent en effet d'entraîner une grande agitation, voire des convulsions.

Il est préférable de consulter un médecin avant de prendre un médicament contre le mal des transports, en particulier pour les femmes enceintes, les personnes ayant des antécédents de problèmes de rythme cardiaque, les personnes qui souffrent de constipation, d'ulcère de l'estomac, de glaucome à angle fermé ou d'augmentation du volume de la prostate.

Il existe aussi des méthodes non médicales pour combattre le mal des transports; il est notamment conseillé de s'asseoir à l'endroit le moins agité. Par exemple, dans un avion, il s'agit des sièges situés au niveau des ailes, ou dans une voiture, du siège avant (sauf pour les enfants), ou dans un bateau, de la partie centrale. Il est recommandé d'incliner le siège et d'appuyer correctement la tête. La lecture est à éviter.

De même, il faut éviter les repas très lourds, les produits laitiers, les aliments à teneur élevée en sel, en protéines ou en calories, la cigarette, les odeurs désagréables ou l'alcool avant et pendant le voyage.

Regarder des objets de près (dans le cas de la lecture, par exemple) ou le paysage qui défile risque d'amplifier le trouble. Il est préférable de regarder l'horizon.

Il existe également des bracelets magnétiques et des aimants qui pourraient être utiles, mais on ignore encore leur efficacité exacte.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Mal-des-transports