Description

L'incontinence urinaire à l'effort est provoquée par la faiblesse des muscles du plancher pelvien ou par la faiblesse du sphincter urétral qui provoque des fuites urinaires lorsqu'une pression physique soudaine est appliquée sur l'abdomen ou la vessie. Ce type d'incontinence urinaire cause des fuites soudaines d'urine lorsqu'on tousse, rit ou éternue ou lors de l'effort. Contrairement aux autres types d'incontinence urinaire, cette affection est plus susceptible de toucher les femmes jeunes ou d'âge moyen. Il est toutefois difficile d'estimer le nombre de personnes touchées par l'incontinence urinaire à cause du nombre de cas non rapportés. Plus de la moitié des femmes affectées par l'incontinence urinaire à l'effort ne consultent pas un médecin à cause de la stigmatisation sociale.

Parmi les facteurs de risque pour l'incontinence urinaire à l'effort, on retrouve :

  • l'âge;
  • une déficience en œstrogènes;
  • une grossesse et un accouchement;
  • une intervention chirurgicale (par ex. une ablation de l'utérus [hystérectomie] ou de la prostate [prostatectomie]);
  • une irradiation pelvienne;
  • un prolapsus vaginal ou utérin;
  • l'obésité;
  • le sexe.

L'incontinence urinaire à l'effort ne touche pas les hommes fréquemment, mais elle peut se produire après une intervention chirurgicale à la prostate.

Causes

L'incontinence urinaire à l'effort est provoquée par la faiblesse des muscles du plancher pelvien (les muscles qui soutiennent les organes pelviens comme la vessie) ou par la faiblesse du sphincter urétral (un muscle épais qui contrôle l'écoulement d'urine hors de la vessie). Normalement, ces muscles restent fermés et retiennent l'urine alors que la vessie se gonfle. L'urine fuit lorsqu'on applique une pression sur l'abdomen et la vessie, alors que les muscles affaiblis ne peuvent empêcher l'urine de s'écouler.

La grossesse et l'accouchement peuvent endommager et affaiblir les muscles du plancher pelvien qui soutiennent la vessie. Cela peut empêcher l'orifice de la vessie de se refermer complètement et permettre à l'urine de jaillir lorsqu'on pratique des activités physiques. Pour la même raison, certains problèmes médicaux comme un prolapsus vaginal ou utérin et l'hystérectomie peuvent également provoquer de l'incontinence urinaire à l'effort. Chez les femmes ménopausées, de faibles taux d'œstrogènes peuvent également affaiblir les muscles du plancher pelvien et mener à de l'incontinence à l'effort.

L'incontinence urinaire à l'effort est rare chez les hommes. Il arrive toutefois, bien que rarement, qu'une intervention chirurgicale à la prostate ou d'autres blessures pelviennes endommagent les muscles ou les nerfs du sphincter urétral, provoquant ainsi de l'incontinence.

Symptômes et Complications

Le symptôme de l'incontinence urinaire à l'effort est le jaillissement soudain d'une fuite d'urine lorsque vous faites un effort ou lorsque vous appliquez une pression sur votre abdomen. Cela peut se produire lorsqu'on éternue, rit, soulève des objets et lors d'autres activités physiques. Certaines personnes peuvent avoir une incontinence mixte comprenant des symptômes attribuables à d'autres types d'incontinence urinaire. Dans ce cas, votre médecin traitera les symptômes les plus importants.

Bien que le volume d'urine émis soit petit, plusieurs personnes atteintes d'incontinence sont gênées à cause des pertes d'urine et de son odeur. Elles peuvent éviter certaines activités physiques ou sociales susceptibles de déclencher l'incontinence urinaire à l'effort et ultimement voir leur qualité de vie être affectée.

Si on ne traite pas cette affection, elle peut provoquer certaines infections ou autres affections de la peau.

Diagnostic

Votre médecin établira le diagnostic en révisant vos symptômes et en effectuant un examen pelvien. Votre médecin peut vous demander à quel moment et à quelle fréquence vous perdez vos urines, ce qui déclenche les symptômes et de lui décrire votre sentiment d'urgence lorsque vous devez aller aux toilettes. Il pourrait vous poser des questions pour distinguer votre incontinence des autres types d'incontinence urinaire et pour confirmer qu'il s'agit bien d'incontinence urinaire à l'effort.

Votre médecin pourrait confirmer le diagnostic en vous demandant de boire de l'eau pour remplir votre vessie et ensuite de tousser ou d'appliquer de la pression sur la partie inférieure de votre abdomen pour déterminer si vous subissez des fuites d'urine.

Traitement et Prévention

Votre médecin pourrait amorcer le traitement pour votre incontinence urinaire à l'effort en vous demandant d'apporter certains changements à votre mode de vie et de pratiquer des exercices pour les muscles de votre plancher pelvien. Il peut vous demander de moins boire d'eau, de caféine et d'alcool pour réduire votre susceptibilité à ces symptômes, car ces liquides amènent votre organisme à produire plus d'urine. Une perte de poids peut également être envisagée, car l'obésité prédispose à l'incontinence urinaire.

L'entraînement des muscles du plancher pelvien (exercices de Kegel) représente un ensemble d'exercices spéciaux que votre médecin peut vous enseigner pour cibler et renforcer les muscles de votre plancher pelvien. Ces exercices sont très efficaces pour le traitement de l'incontinence urinaire à l'effort; ils améliorent le tonus des muscles qui soutiennent la vessie et de ceux qui empêchent l'urine de s'écouler. Les exercices comprennent 12 à 30 contractions musculaires de 10 secondes chacune, 3 à 5 fois par jour. 6 à 8 semaines peuvent s'avérer nécessaires pour constater des résultats.

Si les exercices de Kegel s'avèrent inefficaces, votre médecin peut choisir d'utiliser d'autres formes de physiothérapie. Cela peut nécessiter l'utilisation de cônes vaginaux lestés pour renforcer les muscles du plancher pelvien ou un entraînement vésical visant à uriner à intervalles fixes. On peut également utiliser des pessaires pour soutenir les muscles du plancher pelvien et comprimer l'urètre pour créer une plus grande résistance aux fuites urinaires. Ces dispositifs existent en plusieurs formes, mais on doit les ajuster individuellement.

Si nécessaire, il est possible d'utiliser des serviettes d'incontinence ou des vêtements protecteurs pour absorber les fuites d'urine. Mais on ne doit utiliser que des serviettes spécialement conçues pour l'incontinence, car les serviettes hygiéniques utilisées pour les menstruations ne sont pas suffisamment absorbantes.

D'autres options pour le traitement de l'incontinence urinaire à l'effort peuvent être explorées si les exercices de Kegel, la physiothérapie et les modifications du mode de vie ne suffisent pas. Il se peut que votre médecin envisage une intervention chirurgicale si vos symptômes ne s'améliorent pas ou s'il pense que cette option sera plus efficace pour vous.

On peut utiliser un traitement d'œstrogène intravaginal pour les femmes ménopausées si on retrouve à la fois des symptômes d'une incontinence urinaire mixte et des symptômes d'atrophie vaginale. Il n'existe toutefois en ce moment aucun médicament approuvé par Santé Canada pour le traitement de l'incontinence urinaire à l'effort isolée.

Conseils pratiques pour gérer l'incontinence au quotidien :

  • Réduisez votre consommation de caféine et d'alcool, car ces substances amènent votre organisme à produire plus d'urine.
  • Réduisez votre apport liquidien à des quantités appropriées pour aider à réduire vos symptômes. 2,2L (9 tasses) de liquides pour les femmes et 3L (12 tasses) de liquides pour les hommes sont recommandés par jour et cette quantité comprend l'eau dans les aliments solides et liquides.
  • Une perte de poids peut aider à réduire les symptômes en réduisant la pression sur la vessie.
  • Ne soyez pas gêné de discuter de ce problème avec votre médecin –les symptômes de l'incontinence urinaire à l'effort touchent de nombreuses personnes.
  • Consultez votre médecin avant de commencer à utiliser des serviettes absorbantes, car cette solution peut retarder un traitement approprié.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Incontinence-urinaire-a-leffort