Description

La maladie de l'artère carotide, ou sténose de l'artère carotide, fait référence à un rétrécissement des artères carotides qui est habituellement causé par l'athérosclérose, c'est-à-dire par une accumulation de la plaque d'athérome sur la paroi interne des artères.

L'artère carotide alimente le cerveau ainsi que la tête et le cou en sang et en oxygène. Il y a 2 artères carotides primitives - situées l'une et l'autre de chaque côté du cou - et elles se divisent en 2 autres artères pour former la carotide interne et la carotide externe. L'artère carotide interne fournit le sang et l'oxygène au cerveau et l'artère carotide externe fournit le sang et l'oxygène au visage, au cou et au cuir chevelu.

Pour beaucoup de personnes, la sténose de l'artère carotide ne déclenche aucun symptôme. Toutefois, quand la plaque d'athérome se fragmente et forme des éléments appelés emboles qui migrent vers le cerveau, la circulation sanguine ne peut plus irriguer toutes les zones du cerveau, et un accident vasculaire cérébral s'ensuit. 30 % à 50 % des accidents vasculaires cérébraux sont consécutifs à une maladie de l'artère carotide. Étant donné que l'accident vasculaire cérébral est la 3e cause de mort au Canada, le diagnostic et le traitement de ce trouble sont d'une importance décisive.

Le tabagisme, une surcharge pondérale, la sédentarité, l'élévation du taux de cholestérol, de la pression artérielle ou du taux de sucre sanguin (par ex. du diabète) sont des facteurs de risque accru de maladie de l'artère carotide.

La plaque d'athérome peut aussi s'accumuler dans des artères autres que les carotides, par conséquent les personnes atteintes de la maladie de l'artère carotide peuvent aussi avoir une insuffisance coronaire ou une maladie cardiaque.

Causes

La maladie de l'artère carotide est causée par un rétrécissement habituellement dû à l'athérosclérose. L'athérosclérose est une accumulation de la plaque d'athérome sur la paroi interne d'une artère.

Cette plaque est constituée de cholestérol et d'autres composés, et elle commence à s'accumuler lorsque la paroi interne des artères a été endommagée. Lorsque la plaque qui tapisse les artères se fragmente ou se fissure, les plaquettes adhèrent à la cassure et forment un caillot de sang. Leur masse est susceptible d'obstruer partiellement ou complètement l'artère carotide. Il arrive qu'un fragment de la plaque se détache et migre vers le cerveau où il provoque une occlusion qui prive une zone du cerveau de son apport sanguin et entraîne éventuellement un accident vasculaire cérébral.

Symptômes et Complications

Un grand nombre de personnes ne présentent aucun symptôme au cours des phases initiales de la maladie de l'artère carotide, mais à mesure que l'artère carotide se bouche, les symptômes associés à un accident ischémique transitoire (AIT) ou à un accident vasculaire cérébral peuvent apparaître. Pour quelques personnes, les premiers symptômes d'une maladie de l'artère carotide sont ceux d'un accident vasculaire cérébral, ou d'un AIT.

Parmi les symptômes d'un accident vasculaire cérébral, on observe :

  • de brusques maux de tête;
  • l'apparition subite d'étourdissements graves ou d'une difficulté à marcher;
  • de soudains troubles de l'élocution;
  • une vision subitement floue dans 1 œil, ou les 2 yeux;
  • la manifestation subite d'une faiblesse ou d'un engourdissement dans un bras, les jambes ou le visage.

Un AIT est aussi parfois dénommé « mini-accident vasculaire cérébral ». Un AIT présente les mêmes symptômes qu'un accident vasculaire cérébral, mais ses symptômes ne durent que 1 jour. Si vous ressentez les symptômes associés à un accident vasculaire cérébral, ou à un AIT, demandez immédiatement des soins médicaux et ne prenez pas votre voiture pour vous rendre à l'hôpital. Un traitement précoce s'impose afin de réduire au minimum le dommage au cerveau et accroître votre possibilité de guérison sans manifestations pathologiques résiduelles.

Un accident vasculaire cérébral représente la complication la plus grave de la maladie de l'artère carotide.

Diagnostic

Votre médecin effectuera un examen physique et vous posera des questions sur vos symptômes. Au cours de sa consultation, votre médecin écoutera les bruits émanant de vos artères carotides au moyen d'un stéthoscope. En cas de maladie de l'artère carotide, votre médecin entendra des bruits qui évoqueront un bruissement et qui seront dus à des changements du débit sanguin.

Si votre médecin soupçonne la présence de la maladie de l'artère carotide, il vous prescrira un examen dénommé échographie Doppler qui évalue le débit sanguin dans les artères carotides au moyen d'ondes sonores.

Quelques personnes peuvent avoir besoin d'examens complémentaires comme une angiographie, une angiographie par tomographie assistée par ordinateur ou une angiographie par résonance magnétique. Les angiographies font appel à l'injection d'un agent de contraste (un « colorant ») dans une veine afin de pouvoir examiner les artères carotides.

Traitement et Prévention

Le traitement indiqué contre la maladie de l'artère carotide vise à diminuer le risque d'accident vasculaire cérébral et il peut comporter des médicaments, la gestion du mode de vie et une intervention chirurgicale.

Parmi les médicaments susceptibles de s'avérer utiles dans la prise en charge de la maladie de l'artère carotide, on retrouve :

  • les médicaments qui abaissent la pression artérielle;
  • les médicaments dont le nom se termine en « statine » (par ex. la lovastatine, la pravastatine, la simvastatine, l'atorvastatine)* et qui font baisser le taux de mauvais cholestérol;
  • les médicaments qui diminuent le taux de sucre sanguin;
  • les inhibiteurs plaquettaires comme l'acide acétylsalicylique (l'AAS), ou le clopidogrel dont l'action sur les plaquettes entrave la formation d'un caillot de sang.

Votre médecin pourrait aussi vous suggérer des mesures qui vous permettraient de diminuer le risque d'un accident vasculaire cérébral comme l'adoption d'un régime alimentaire santé, l'abandon du tabac, la pratique d'exercices physiques ou une perte de poids. Votre médecin et d'autres professionnels de la santé peuvent vous aider à apporter en toute sécurité des changements à votre mode de vie.

Il est possible qu'un procédé chirurgical comme une endartériectomie soit recommandé par le médecin des personnes qui courent un risque élevé d'accident vasculaire cérébral, ou qui présentent les symptômes associés à la maladie de l'artère carotide.

  • Une endartériectomie consiste à enlever la plaque qui tapisse la paroi interne de l'artère carotide.
  • Et, une angioplastie pratiquée pour mettre en place une endoprothèse, tend à dilater l'artère carotide d'abord au moyen d'un ballonnet placé au bout d'un tube puis gonflé.

Après le procédé chirurgical, une endoprothèse (un tube en treillis) est introduite dans l'artère carotide pour maintenir la dilatation de la zone rétrécie.

La prise en charge des facteurs de risque est la meilleure façon de prévenir la sténose de l'artère carotide. Un régime alimentaire santé, la pratique d'exercices et l'abandon du tabac sont des mesures qui permettront de diminuer le risque de maladie de l'artère carotide ainsi que le risque d'un accident vasculaire cérébral et d'une maladie cardiaque. Il importe aussi beaucoup de maîtriser le taux de sucre sanguin, de cholestérol et la mesure de la pression artérielle en vue de réduire le risque de maladie de l'artère carotide et d'accident vasculaire cérébral.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.