Santé mentale

Pas si facile de bien dormir

Trop dormir, est-ce possible?

Trop dormir, est-ce possible?

De nouveaux rapports de recherche ne cessent d'apparaître sur les foules de gens qui sont épuisés et manquent de sommeil. Des somnifères sont présents sur la plupart des tables de chevet ou dans les pharmacies de millions de personnes qui souffrent de problèmes d'insomnie. Mais trop dormir peut-il poser un problème – et à partir de combien de temps est-ce qu'on dort trop?

Pendant des années, le chiffre magique du sommeil a été 8. La période de huit heures de sommeil par nuit a très longtemps été considérée comme la durée optimale d'une nuit de sommeil pour l'adulte.  Mais la recherche a mis cette vieille croyance au repos, et a même révélé que les personnes qui dormaient plus de 8 heures avaient tout autant de problèmes de sommeil que celles qui dormaient moins de 7 heures. Le nouveau chiffre de durée de sommeil magique se situe donc entre 7 et 8 heures.

Il arrive à tout le monde de dormir trop de temps en temps, en général pour compenser une dette de sommeil – par exemple, après une nuit blanche consacrée à étudier, un décalage horaire ou une autre période de privation de sommeil. Par contre, les personnes qui dorment plus de 8 heures sur une base régulière pourraient être des gros dormeurs, nom que l'on donne aux personnes qui souffrent d'hypersomnie (qui signifie « trop de sommeil » à l'opposé de l'insomnie).

Si le gros dormeur fournit à son corps le sommeil dont celui-ci a besoin et, dans la mesure où la longueur du sommeil n'a pas d'incidence négative sur le quotidien, il ne s'agit pas d'un problème grave. Dans certains cas, toutefois, l'hypersomnie peut causer un sommeil improductif, des changements d'humeur, de mémoire, d'appétit et du niveau d'énergie.

Si vous dormez régulièrement 10 heures ou plus et que vous éprouvez de la somnolence durant la journée que vous ne parvenez pas à régler grâce à une sieste, consultez votre médecin. Plusieurs raisons peuvent expliquer un sommeil excessif :

  • l'usage de certains médicaments,
  • un traumatisme de la tête,
  • des affections (par ex. la sclérose en plaques, l'épilepsie),
  • des troubles du sommeil (narcolepsie, apnée du sommeil),
  • les symptômes d'autres affections (par ex. l'hypersomnie peut être un signe de dépression).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens