Santé des bébés

Syndrome de Reye

Description

Le syndrome de Reye est une maladie aiguë et très grave qui peut toucher tous les principaux organes, mais surtout le cerveau et le foie. L'accumulation rapide de dépôts de matières grasses dans le foie peut supprimer la fonction hépatique (insuffisance hépatique), mais le syndrome de Reye est particulièrement dangereux parce qu'il cause une inflammation du cerveau. Les victimes ont habituellement entre 4 et 12 ans, bien qu'on ait signalé quelques cas chez l'adulte.

Heureusement, le syndrome de Reye est une maladie très rare et que l'on rencontre de moins en moins souvent. De 1974 à 1984, de 200 à 550 enfants américains étaient atteints de cette maladie chaque année. Aujourd'hui, l'incidence est d'environ 20 cas par année. Dans la plupart des cas, il s'agissait d'enfants qui avaient pris de l'AAS* (acide acétylsalicylique) ou un produit semblable pour soigner une grippe, une autre infection des voies respiratoires ou la varicelle. La baisse du nombre de cas a directement été causée par l'augmentation de la prise de conscience du fait qu'on ne doit pas donner d'aspirine (AAS) ni d'autres produits contenant des salicylates à des enfants ou à des adolescents.

Causes

Personne ne connaît la cause du syndrome de Reye. La plupart des cas surviennent après une infection virale, comme la varicelle ou la grippe, et le plus souvent pendant la saison de la grippe, à la fin de l'automne et pendant l'hiver.

La maladie a été décrite pour la première fois en 1963 et depuis lors, on a noté que la très grande majorité des victimes avaient pris de l'AAS ou d'autres produits contenant des salicylates au cours des quelques jours précédant l'apparition du syndrome de Reye. Les chercheurs ont été incapables d'identifier un autre facteur de risque constant autre que l'utilisation d'AAS en présence d'une infection virale. On sait que le syndrome de Reye n'est pas contagieux.





Symptômes et Complications

Le syndrome de Reye survient, en général, durant ou après une infection virale des voies respiratoires supérieures. Dans la plupart des cas, l'infection virale et la fièvre se sont atténuées, bien qu'on ait déjà signalé des cas survenus dans les premiers jours de l'infection.

La maladie se manifeste d'abord par des vomissements persistants et violents et des efforts improductifs pour vomir. L'autre signe évident de la maladie est un changement de l'état mental attribuable à l'inflammation du cerveau. Au stade initial ou dans les cas moins graves, on observe une léthargie et une confusion marquées. Le patient devient parfois agressif, cherchant à frapper les personnes qui le soignent. Au stade avancé du syndrome de Reye, on peut observer une rigidité ou une perte de fonction musculaire, des convulsions, une disparition des réflexes, l'apparition de difficultés respiratoires et le coma.

Même si c'est une maladie rare, le médecin devrait penser à un syndrome de Reye lorsqu'un enfant atteint d'une infection des voies respiratoires supérieures se met à vomir de façon persistante, s'il semble confus ou s'il ne répond pas aux stimuli de façon normale.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens