21 DÉCEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Infections et virus

Variole

Diagnostic

La variole peut être dépistée dès l'apparition des symptômes décrits précédemment. Les premiers symptômes de variole (lors des 3 premiers jours) peuvent être confondus avec ceux de la varicelle et d'autres maladies similaires. Toutefois, dans les cas de varicelle, les lésions sont surtout concentrées sur le tronc, alors que les éruptions dues à la variole sont davantage présentes sur le visage, sur les bras et sur les jambes.

Les symptômes de la variole sont beaucoup plus importants (par ex. une forte fièvre, des douleurs musculaires) que ceux de la varicelle, et toutes les éruptions cutanées dues à la variole évoluent au même rythme. Les lésions se transforment toutes en même temps en papules, puis en vésicules et enfin en pustules. Dans le cas de la varicelle, les éruptions se produisent à des stades divers : sous forme de papules dans certaines régions du corps, sous forme de vésicules ou de pustules dans d'autres, mais les 3 formes peuvent être présentes en même temps.

Pour confirmer le diagnostic de la variole, un professionnel de la santé portant des gants et un masque doit prélever un échantillon du liquide à l'intérieur des vésicules ou des pustules, ou une particule de croûte. Le diagnostic peut être rapidement confirmé au laboratoire à l'aide d'un microscope électronique et en faisant une culture du virus présent dans la croûte ou le liquide.





Traitement et Prévention

Il n'existe pas de traitement spécifique connu contre la variole, bien que des recherches se poursuivent pour tenter de créer un médicament capable de détruire le virus. La diminution de la fièvre, la prévention de la déshydratation, un bon nettoyage des plaies et l'utilisation d'antibiotiques pour toute infection secondaire d'origine bactérienne sont des mesures essentielles pour les patients atteints de variole.

Dès qu'un cas de variole est diagnostiqué, on doit immédiatement veiller à isoler la personne atteinte. De plus, quiconque ayant été en contact avec cette personne doit être, isolé, vacciné et surveillé de près pour déceler le moindre signe de maladie. Un vaccin administré dans les 4 jours suivant l'exposition au virus peut prévenir ou réduire considérablement les symptômes de la maladie.

Actuellement, l'utilisation d'un vaccin antivariolique n'est approuvée que pour les personnes présentant des risques particuliers de contracter la maladie. Le personnel de laboratoire travaillant avec le virus doit aussi être vacciné. Si une épidémie survenait, un programme de vaccination à grande échelle pourrait être mis en place, selon les recommandations des instances gouvernementales.

Le vaccin antivariolique contient le virus de la variole bovine (la vaccine), et non le virus de la variole. Le virus de la vaccine, qui est apparenté au virus de la variole, permet au système de défense du corps humain (système immunitaire) de produire des anticorps contre le virus de la variole. Le vaccin est sans danger et était régulièrement administré à la population avant 1972. Certaines personnes présentent cependant des risques plus élevés d'effets secondaires liés à ce vaccin - la plupart des réactions sont d'intensité légère, mais certaines sont importantes. Il s'agit entre autres des personnes souffrant d'eczéma ou d'autres problèmes de peau, des femmes enceintes et des personnes dont le système immunitaire est affaibli telles les personnes atteintes de cancers comme la leucémie ou le lymphome, et les individus ayant subi une transplantation d'organe.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens