Vos objectifs principaux après avoir réussi à cesser de fumer seront de poursuivre sur votre lancée et de continuer à vivre sans fumée.

À un certain moment, le fait de vivre sans fumée remplacera l'habitude de fumer et vous semblera plus naturel que fumer. En attendant, concentrez-vous sur des choses qui vous permettent de vivre sans fumer.

Voici les 10 principaux objectifs que vous devriez viser pendant au moins les 30 jours qui suivront l'arrêt du tabagisme de façon à rester sur la bonne voie :

  1. écrivez dans votre journal toutes les choses positives qui se sont produites depuis que vous avez cessé de fumer. Remarquez comment vous goûtez davantage la saveur des aliments, comment vous respirez mieux et combien d'argent vous avez économisé. Inscrivez les points les plus convaincants sur une fiche, portez-la sur vous et lisez-la souvent pour vous faire plaisir ou pour surmonter les envies de fumer ;
     
  2. fréquentez les endroits où il est interdit de fumer. Ce sera une façon de renforcer votre décision de ne pas fumer, et il vous semblera plus normal de ne pas fumer et vous en éviterez plus facilement la tentation ;
     
  3. évitez de vous tester avec « juste une cigarette ». Votre cerveau répondra immédiatement à une cigarette et vous en demandera davantage ;
     
  4. résistez à l'envie de vous critiquer ou de vous punir si vous avez des moments de faiblesse. La recherche montre que ça n'aide généralement pas - ça vous cause un désagrément qui peut à son tour vous donner encore plus le goût de fumer. Les émotions sont un déclencheur naturel de l'intention de fumer ; alors, ne les provoquez pas vous-même ;
     
  5. gardez vos espaces personnels (maison, voiture, milieu de travail) sans fumée. La recherche montre que les gens qui gardent leurs espaces personnels sans fumée ont de meilleures chances de demeurer des non-fumeurs ;
     
  6. conservez les cigarettes, les briquets, les cendriers et autres souvenirs de votre tabagisme hors de vos espaces personnels. La recherche montre aussi que ces objets signalent à votre cerveau le désir de cigarettes, tout comme un feu rouge agit comme le signal d'arrêter votre voiture ;
     
  7. trouvez des choses pour vous aider à bien vous sentir. Les cigarettes vous servaient à bien vous sentir. Il est temps de trouver autre chose : l'activité physique, les travaux à la maison, les passe-temps, le travail bénévole, les sports, les fonctions d'entraîneur sportif, la cuisine, le jardinage, etc. ;
     
  8. apprenez à composer avec le manque de soutien. Tout le monde ne vous apporte pas du soutien quand vous abandonnez le tabagisme. Certains peuvent être sur la défensive, se sentir menacés, laissés de côté, croire que « les choses ont changé » ou ressentir une pression pour changer eux-mêmes. Ils peuvent avoir besoin de temps pour comprendre ce que vos changements signifient pour eux, et élaborer des stratégies d'adaptation. Appuyez-les comme vous le pouvez, sans nuire à vos chances de réussite ;
     
  9. découvrez comment utiliser des habiletés de résolution de problèmes. Si vous êtes sur le point de lâcher pied, écrivez les détails du problème (ne devinez pas). Listez au moins 5 solutions, peu importe si elles sont farfelues. N'en critiquez aucune. Ensuite choisissez-en autant que possible. Essayez-les séparément et en association - commencez dès maintenant. Notez ce qui se passe. Jouez avec les solutions jusqu'à ce que vous trouviez celles qui conviennent à chaque situation ;
     
  10. prévenez une rechute en vous préparant aux situations qui présentent une tentation. Élaborez une stratégie pour composer avec chacune d'elles.
    • Que vous direz-vous pour surmonter la tentation ? Écrivez-le sur une carte. Portez-la sur vous. C'est trop difficile de s'en souvenir dans le feu de l'action.
    • À qui demanderez-vous de l'aide ? Que demanderez-vous à cette personne de faire : vous distraire, vous encourager, vous accompagner dans une promenade ?
    • Que ferez-vous ? Quitter la situation, rechercher une distraction, nettoyer le placard, boire de l'eau froide, manger un bonbon dur, courir autour du pâté de maisons, tondre le gazon ? Pratiquez vos techniques dans votre esprit et en réalité, aussi souvent que vous le pouvez, de façon à ce qu'elles deviennent une réponse plus naturelle que fumer.