De nos jours, on connaît bien les effets nocifs d'une surexposition au soleil. Le soleil peut endommager la peau, favoriser l'apparition de rides, et causer l'affaissement d'une peau lisse et douce. La surexposition aux rayons UV accroît également le risque de cancer de la peau, et les gens au teint pâle sont particulièrement vulnérables.

Bien que la majorité des gens soient assez intelligents pour appliquer un écran solaire ayant un FPS élevé (au moins 15) et se tenir à l'ombre, plusieurs se sentent obligés d'arborer un hâle semblable à celui des vedettes que l'on voit dans les magazines avec leur joli maillot de bain et leur peau bien bronzée. Même s'il est préférable de se protéger contre le soleil et d'accepter la couleur naturelle de sa peau, les normes établies par les vedettes incitent les gens à dépenser des millions de dollars chaque année pour des solutions auto-bronzantes, des lotions bronzantes à vaporiser et des séances sur des lits de bronzage. Le « bronzage sain » est-il un mythe, ou se pourrait-il que l'une de ces options sans soleil vous donne un hâle moins dangereux pour la peau?

La bouteille : lotions auto-bronzantes

  • Saviez-vous ce que contiennent ces produits? La plupart des lotions auto-bronzantes contiennent comme principe actif de l'acide docosahexanoïque (ADH), un sucre incolore qui interagit avec les cellules mortes de la couche supérieure de la peau et cause un changement de couleur temporaire de la peau.
  • Cette option est-elle valable? Si vous désirez absolument un hâle, il semble que ces lotions constituent une option sans risque pour la peau. Certaines personnes sont allergiques ou irritées, mais tant que les lotions auto-bronzantes sont utilisées correctement, les risques pour la santé sont minimes.

Le vaporisateur : lotion bronzante à vaporiser et bronzage à l'aérographe

  • Saviez-vous que ce que contiennent ces produits? Plusieurs salons de bronzage offrent maintenant des lotions bronzantes à vaporiser. Certains types peuvent être appliquées à l'aérographe, tandis que d'autres exigent que vous pénétriez dans une salle où la lotion sera vaporisée par petits coups. Mais que contient ce produit? Comme la plupart des lotions auto-bronzantes, lotions à vaporiser et lotions de bronzage à l'aérographe, il contient de l'ADH comme principe actif.
  • Cette option est-elle valable? Les lotions de bronzage à l'aérographe et les lotions à vaporiser comportent à peu près les mêmes risques que les solutions auto-bronzantes, c.-à-d., des irritations ou des réactions allergiques peuvent survenir lorsque la solution bronzante est appliquée sur votre peau. Un salon réputé et fiable doit vous offrir une protection pour vos yeux, votre nez et votre bouche afin d'empêcher le brouillard de vaporisation d'être inhalé ou de pénétrer dans les membranes muqueuses sensibles.

Le lit : cabines de bronzage et lits de bronzage

  • Saviez-vous ce que contiennent ces produits? Les lits de bronzage en forme de coquille que l'on retrouve dans plusieurs salons et spas pompent les rayons UV comme le soleil. Ces rayons stimulent la production de mélanine dans votre peau. La mélanine donne sa couleur à votre peau.
  • Cette option est-elle valable? S'étendre dans un lit de bronzage expose votre peau aux mêmes dommages que si vous vous exposiez au soleil. La nouvelle mélanine produite par la radiation UV des lits bronzants force votre peau à brunir. Le processus peut endommager l'ADN des cellules et ainsi augmenter le risque de cancer de la peau. Dans l'intimité d'un lit bronzant, les gens ont tendance à faire bronzer tout leur corps, et exposent une plus grande partie de leur corps à cette radiation UV intense.
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux salons de bronzage d'afficher clairement des mises en garde sur ces risques, et d'exiger que leurs clients signent des formulaires de consentement. Évitez les lits de bronzage ou limitez votre exposition. Si vous avez une peau pâle ou des antécédents familiaux de cancer de la peau, évitez les lits de bronzage complètement.

Mythes et réalités

Pilules bronzantes. Lorsqu'elles sont avalées, les pilules bronzantes relâchent dans le corps un pigment absorbé par la peau et les organes internes. Bannies aux É.-U., mais toujours disponibles dans certains endroits, les pilules bronzantes ont été liées à l'hépatite B et aux dépôts jaunâtres dans les yeux.

Le mythe du « fond de teint ». On entend souvent ce refrain dans les salons de bronzage : « Je pars en vacances, alors j'ai besoin d'un fond ». Le fond de teint offre un facteur de protection solaire (FPS) de 2 à 4 au mieux, et ne protège aucunement contre le cancer de la peau.

Bronzage chez les mineurs. La protection de la peau doit constituer une priorité pour les parents de bébés, d'enfants et même d'adolescents. Les lits de bronzage émettent des rayons UV trop puissants, et ne doivent pas être utilisés par les personnes âgées de moins de 18 ans. Et bien que les lotions bronzantes sans soleil avec ADH soient jugées sécuritaires pour usage topique, elles peuvent irriter la peau d'un jeune. Tout comme les produits de soins de la peau, les lotions auto-bronzantes doivent être gardées hors de portée des très jeunes enfants.

Lots de bronzage en libre-service. Certains spas, salons de bronzage, lieux de villégiature et autres endroits offrent des lits de bronzage en libre-service. Le risque est que sans la présence d'un professionnel chevronné pour superviser les séances de bronzage, certaines personnes peuvent demeurer trop longtemps sous les rayons UV intenses.

Omettre l'écran solaire. À moins que le produit ne possède un FPS élevé, les solutions de bronzage sans soleil n'offrent aucune protection contre les dommages causés par les rayons UV du soleil.

Amy Toffelmire