Les vaccins anti-hépatite B

On a découvert les vaccins contre l'hépatite B dans les années 1970. Ils sont aujourd'hui très évolués, très efficaces et on peut les prendre en toute sécurité. La vaccination s'effectue grâce à une injection dans le muscle d'un bras au cours d'un processus en trois étapes. On fait une première injection dans le bras, puis une deuxième 1 mois plus tard et une troisième 6 mois plus tard. Ce schéma posologique est efficace chez la plupart des gens. Il leur offre une protection à long terme et, pour certains, même une protection à vie. D'autres calendriers d'injections peuvent être proposés pour répondre aux différentes situations individuelles. Un test sanguin peut déterminer si le vaccin a « pris » chez une personne qui a été particulièrement exposée à l'hépatite B. Cela peut concerner une personne qui a des relations sexuelles avec un porteur de l'hépatite B ou les membres d'un même ménage qui ont vécu avec un porteur. Les gens qui se font vacciner pour réduire les risques de façon générale n'ont habituellement pas besoin de subir un test sanguin après avoir reçu une série d'injections. Vous devriez en discuter avec votre médecin ou le professionnel de la santé d'une clinique.

Qui devrait se faire vacciner ?

Bien que tout le monde ait intérêt à se faire vacciner contre l'hépatite B, il existe certaines situations dans lesquelles la vaccination devient particulièrement importante. Les personnes à haut risque englobent celles qui partagent le ménage et ont des relations sexuelles avec une personne infectée, les hommes homosexuels ou bisexuels, les consommateurs de drogues injectables, les nouveau-nés de mères infectées, les personnes qui manipulent du sang ou des produits sanguins, les patients qui subissent une hémodialyse et les personnes qui voyagent dans des pays où il y a une forte incidence d'hépatite B.

Les nouveau-nés de mères infectées par le virus de l'hépatite B

Il s'agit peut-être du plus important groupe pour qui la vaccination est nécessaire. L'Agence de la santé publique du Canada recommande maintenant que tous les nouveau-nés de mères infectées reçoivent de l'immunoglobuline et une dose de vaccin contre l'hépatite B dans les 12 heures suivants leur naissance, ainsi que des doses additionnels de vaccins contre l'hépatite B dans les 6 mois suivants leur naissance (le nombre de doses peut varier si le bébé est prématuré.)

Qui n'a pas besoin de se faire vacciner ?

Les personnes qui sont déjà infectées par l'hépatite B ou celles qui ont été immunisées contre l'hépatite B par une vaccination antérieure n'ont pas besoin d'être vaccinée