Vous et Jack Bauer avez quelque chose en commun.

D'accord, admettons que vous n'aurez probablement jamais à empêcher l'explosion d'une bombe nucléaire, à secourir des personnes kidnappées, à vous infiltrer dans un cartel de la drogue ou à vous faire passer pour mort, comme l'a fait le héros de la série télévisée 24 heures chrono au cours des neuf saisons. Votre journée habituelle s'avère probablement moins dramatique, mais vous connaissez tout de même le sentiment d'avoir à affronter un stress énorme. La question est la suivante : « Comment y parvenez-vous? » Regardons en quoi consiste le stress, examinons ses effets sur notre corps et planifions comment l'empêcher de dominer notre vie.

Apprenez à connaître votre ennemi

Le stress est souvent perçu comme une seule entité, mais il en existe en fait trois types : le stress aigu, le stress répété et le stress chronique.

Le stress aigu s'avère le type le plus courant. Il est causé par des pressions subies récemment ou des pressions anticipées dans un avenir prochain. Le stress procure parfois du plaisir (par ex. regarder un film d'épouvante ou participer à des sports extrêmes), et bon nombre d'entre nous le recherchent. D'autres fois, il est dû à un changement positif dans la vie, comme une promotion au travail ou l'arrivée d'un bébé. Il peut également s'imposer à nous sous la forme d'échéances, de circulation en heure de pointe ou d'un porte-monnaie perdu.

En cas de situation stressante, notre corps a une « réaction de lutte ou de fuite ». Le système nerveux autonome, qui règle les fonctions corporelles – y compris les battements cardiaques, la digestion, la respiration et la transpiration –, inonde l'organisme d'hormones de stress (adrénaline, noradrénaline et cortisol). Il en résulte une augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, et donc une bouffée d'énergie. En outre, la conscience des événements peut devenir plus aiguë, la concentration, plus grande, et la douleur, moindre; par contre, les manifestations suivantes peuvent aussi se produire : un rythme cardiaque irrégulier, une respiration difficile, des paumes moites, des mains et des pieds froids, des étourdissements ou de la douleur à la poitrine.

Un peu de stress est excitant, mais trop de stress devient épuisant, voire néfaste. Il peut en résulter une détresse émotionnelle (colère, anxiété, dépression ou irritabilité), des troubles gastro-intestinaux (brûlures d'estomac, diarrhée ou constipation) et une tension musculaire (maux de tête, douleur au dos ou douleur à la mâchoire).

Le stress répété est un stress aigu qui réapparaît constamment. Les personnes en pareille situation sont perpétuellement débordées, sont confrontées à trop de demandes et ne disposent jamais de suffisamment de temps pour y répondre. Elles se sentent souvent tendues, irritables et anxieuses, ce qui peut engendrer des conflits avec leurs collègues, les membres de leur famille ou la prochaine personne qui leur coupe le chemin sur l'autoroute. Les conséquences physiques comprennent l'hypertension artérielle, la céphalée de tension persistante, la migraine, la douleur à la poitrine et la maladie cardiaque.

Vous a-t-on déjà dit que vous vous inquiétez trop? Il pourrait s'agir d'une autre forme de stress répété. Les personnes constamment inquiètes s'attendent toujours au pire et se font une idée sombre du monde. Ces personnes ont aussi tendance à être exagérément alertes, tendues, anxieuses et déprimées. Peut-être travaillez-vous dans un domaine particulièrement stressant. Il est malsain de se sentir constamment sur la sellette. La consultation d'un conseiller ou d'un psychologue serait alors un pas dans la bonne direction.

Par contre, si vous ressentez souvent une anxiété persistante, il peut s'agir d'un autre genre de trouble de santé mentale, par exemple un trouble anxieux généralisé, un trouble de stress post-traumatique ou une phobie. Un problème de santé sous-jacent, par exemple un trouble de la thyroïde, pourrait aussi être en cause. Parlez-en à votre médecin.

Le stress chronique, comme son nom l'indique, est un stress de longue durée qui gruge lentement l'esprit et le corps. Il touche les personnes qui se retrouvent dans des circonstances de vie difficiles : une famille dysfonctionnelle, un mariage malheureux ou un emploi détesté. Le stress chronique peut également prendre racine dans une expérience traumatisante qui continue à causer une douleur psychologique.

Le stress chronique a été lié à des problèmes de santé graves, y compris certaines maladies gastro-intestinales, le vieillissement accéléré, la dépression, l'accident vasculaire cérébral et la crise cardiaque. Le stress augmente la fréquence et la gravité des migraines, des crises d'asthme et des fluctuations de la glycémie (le taux de sucre sanguin, de grande importance pour les personnes atteintes de diabète). De plus, le stress affaiblit le système immunitaire, ce qui accroît le risque de rhume et d'autres infections. Le traitement du stress chronique peut nécessiter des mesures médicales et comportementales ainsi qu'un apprentissage de la gestion du stress.

Quel est votre plan d'évasion?

Nous devons tous affronter du stress au quotidien. Votre mission est de gérer ce stress avant qu'il ne nuise à votre état d'esprit et à votre corps.

Prêtez attention aux indices physiques; grincez-vous des dents la nuit? Vos épaules sont-elles toujours tendues? Quand les brûlures d'estomac ou les maux de tête ont-ils commencé?

Essayez d'éviter l'apparition du stress. Apprenez à dire non, comme dans « Non, je ne peux pas accepter un autre projet » et « Non, je ne peux pas m'occuper de la vente de pâtisseries cette année ». Parlez des questions qui vous dérangent avec votre médecin, un conseiller ou un intervenant du programme d'aide aux employés. Faites un examen introspectif pour définir les changements que vous aimeriez apporter et les étapes à prendre pour y parvenir. N'ayez pas peur de demander de l'aide, par exemple à votre partenaire ou à un ami. Changer des habitudes peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois; faites preuve de patience tout en aplanissant les difficultés qui surgissent.

De simples techniques de relaxation (comme les exercices de respiration profonde ou la détente musculaire progressive qui consistent à contracter chaque groupe de muscles pendant quelques secondes, puis à les relâcher) peuvent vous aider à vous sentir moins à bout. Des séances régulières de méditation peuvent réduire les tensions et calmer l'esprit. Les exercices de visualisation aussi sont bénéfiques; essayez d'imaginer un endroit tranquille et paisible.

La pratique régulière d'exercice offre un moyen formidable de contrer le stress. Commencez par une promenade le midi, puis augmentez-en graduellement l'intensité. Pour améliorer votre bien-être global, mangez sainement et dormez suffisamment. Peu importe le type de stress que vous subissez, évitez de tenter d'affronter vos sentiments négatifs en faisant usage de tabac ou en consommant de l'alcool, de la drogue ou de la nourriture. Si vous avez déjà essayé toutes ces méthodes sans succès, parlez-en à votre médecin. Vous pourriez demander conseil au sujet de médicaments à prendre à l'occasion pour vous aider à vous en sortir ou au sujet de consultations avec un conseiller pour apprendre à gérer votre stress.

Dans la mesure du possible, adoptez des solutions qui vous feront gagner du temps. À titre d'exemple, plutôt que de préparer un repas chaque soir, préparez une grande quantité de vos plats préférés la fin de semaine et congelez-les en portions. Réservez du temps pour des activités plaisantes en compagnie de personnes que vous appréciez. Enfin, évidemment, pour vivre un peu de stress vivifiant, soyez au rendez-vous pour le dernier épisode de votre émission dramatique préférée.