De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Alors que l'horloge atteindra minuit au nouvel an, vous lèverez probablement votre verre en souhaitant que cette année, les choses changent.

Motivé par l'optimisme du nouvel an, vous êtes déterminé à rompre certaines de vos mauvaises habitudes et à en adopter de meilleures. Malheureusement pour la plupart d'entre nous, ces bonnes intentions déraillent vraiment tôt. Nous sommes plus actifs... pendant quelques semaines. Nous mangeons mieux... jusqu'en février. Nous cessons de boire et de fumer... jusqu'au premier stress du travail.

Alors, comment faire durer les changements ? Dr Joe Flanders, psychologue montréalais et directeur de la clinique MindSpace Clinic, offre les conseils suivants afin d'augmenter vos chances de succès.

Que ce soit être plus actif physiquement, améliorer son alimentation ou réduire sa consommation d'alcool, voici comment faire durer votre résolution :

  • Soyez réaliste. Définir un objectif trop élevé est un moyen assuré d'échouer. Si vous êtes présentement sédentaire, vous engager soudainement à être physiquement actif six jours par semaine n'a pas vraiment de chance de réussir. Il vaut mieux commencer modestement, car après tout, le succès entraîne le succès.
     
  • Impliquez-vous. Consacrez-vous à des changements qui signifient quelque chose pour vous. Si vous changez pour quelqu'un d'autre, ça ne durera probablement pas. Concentrez-vous sur des objectifs qui vous font du bien.
     
  • Insistez sur le positif. Songez à l'amélioration que ce changement apportera dans votre vie, pas seulement à l'habitude négative dont vous tentez de vous défaire. Autrement dit, pensez à l'amélioration de votre allure et de votre sensation quand vous aurez atteint un poids sain, plutôt que ruminer à quel point vous détestez ces kilos en trop que vous transportez.
     
  • Soyez spécifique. C'est certain, vous désirez manger mieux, mais qu'est-ce que ça veut dire ? Dotez-vous d'un plan qui décrit noir sur blanc quoi faire. Vous voudrez peut-être manger de la salade le midi deux fois par semaine, ou réduire votre consommation d'alcool à un verre de vin par semaine. Mais...
     
  • Soyez souple. Assurez-vous que votre plan vous permette des choix. Vous ne trouvez rien dans le frigo pour une salade ? Les restes de brocoli et de riz d'hier soir sont un excellent choix pour ce midi. Après tout, il existe bien des façons de mieux manger ou d'être physiquement actif.
     
  • Récompensez-vous. Modifier ses habitudes n'est pas chose facile, alors récompensez-vous quand vous faites des progrès dans la bonne direction. Après une douzaine de visites au centre de conditionnement, vous pourriez vous offrir un nouveau vêtement d'entraînement.
     
  • Joignez-vous à d'autres. La plupart des activités se pratiquent mieux entre amis. Les liens et l'interaction sont facteurs de motivation, alors si vous désirez être plus actif physiquement, faites-le avec un partenaire. Pour manger plus sainement, cuisinez en famille et encouragez-vous mutuellement.
     
  • Attendez-vous à des rechutes. Pour faire en sorte qu'un changement soit durable, il faut être patient et savoir se pardonner lors des revers, qui sont inévitables. La meilleure façon de miner vos progrès consiste à vous décourager dès que quelque chose ne tourne pas rond. Le secret, c'est de garder courage. Reconnaissez vos erreurs avec compassion et essayez de nouveau.

Alors que vous ferez vos premiers pas en 2012, suivez les conseils de Dr Flanders et faites de vos résolutions de nouvelles habitudes de vie.

Voici quelques ressources pour vous guider vers une nouvelle année plus saine :

Affichée en janvier 2012.

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada