Vous craignez une nouvelle flambée de brûlures d'estomac ? Permettez-nous de vous présenter les 7 facteurs les plus incendiaires à éviter – tant dans votre mode de vie que dans votre régime alimentaire – si vous ne voulez pas que votre estomac s'enflamme.

  1. Les super portions
    Nous ne vous parlons pas seulement des mégarepas pris dans les restaurants spécialisés dans les repas rapides (bien que ceux-ci n'aident pas non plus les brûlures d'estomac). Quand vous engouffrez une trop grande quantité d'aliments d'une seule traite, vous surmenez le sphincter inférieur de l'œsophage ou SIO, la barrière qui contrôle le passage entre le fond de votre gosier et votre tube intestinal. Un SIO en état de surmenage est comme une porte sortie de ses gonds, car il a beaucoup de mal à interdire l'accès à votre œsophage à ce qui ne devrait jamais y remonter - à savoir l'acide gastrique.
     
  2. Les petits sommes après les repas
    Votre appareil digestif ne profite pas de votre affalement sur un sofa quand vous êtes en proie à un état de coma digestif. Mais la station debout a un effet favorable. En fait, la gravité est votre amie. Elle facilite la descente de la nourriture mastiquée en direction de votre estomac et de vos intestins. Asseyez-vous pendant un certain temps après avoir mangé et évitez de manger au cours des 3 heures (au moins) qui précèdent le coucher. Si vous voulez éviter que les brûlures ne gîtent avec vous, soulevez la tête de votre lit d'environ 10 cm.
     
  3. Les facteurs nutritionnels déclencheurs
    Parmi les substances les plus susceptibles de provoquer des brûlures d'estomac particulièrement incendiaires, on en distingue 10 majeures : les aliments à forte teneur lipidique, les aliments épicés, l'ail, les frites, les oignons, la menthe, le café, le thé, la sauce tomate et le chocolat. Quelques-unes d'entre elles se mangent simplement pour le plaisir, n'est-ce pas ? Si vous ne parvenez pas à supprimer complètement ces facteurs déclencheurs, essayez au moins de les consommer avec modération.
     
  4. Le tabagisme
    Comme si vous aviez besoin d'une autre bonne raison d'arrêter de fumer ! Le tabagisme endommage le SIO tout autant qu'une restauration trop rapide ou trop abondante. En outre, comme le tabagisme peut causer la sécheresse de la bouche, il vous prive de la protection d'une puissante combattante des sécrétions acides : la salive.
     
  5. L'alcool
    L'alcool cause toutes sortes de ravages sur le SIO et le reste de l'appareil digestif. Il relâche le SIO, perturbe les acides gastriques, trouble le rythme normal de la déglutition ; l'alcool est purement et simplement à l'origine de toute une gamme de déclencheurs de brûlures d'estomac.
     
  6. L’excès de poids corporel
    Un excès de poids peut provoquer des brûlures d’estomac ou en aggraver les symptômes; par conséquent, si votre indice de masse corporelle est supérieur à 30 (nombre obtenu en divisant votre poids par votre taille en mètres carrés, soit kg/m2) ou si vous avez gagné du poids récemment, essayez de réduire votre poids.
     
  7. Les vêtements serrés
    Les vêtements serrés, en particulier ceux qui compriment le ventre, peuvent faire en sorte que les aliments presseront contre le sphincter inférieur de l'œsophage et remonteront dans l’œsophage.