Les bébés possèdent dès leur naissance des moyens de défense qui leur permettent de lutter contre les affections - il s'agit de l'immunité. Et, tandis que le lait maternel contient un taux élevé d'anticorps et peut stimuler le système immunitaire du bébé, ce mécanisme de défense finit par diminuer et laisser le bébé exposé à un grand nombre d'affections.

Pour contrer ce risque, les bébés et les jeunes enfants sont vaccinés.

Les vaccins, préparations constituées de bactéries ou de virus soit vivants atténués soit inertes, sont introduits dans l'organisme par injection ou par voie orale. Les vaccins ont acquis leurs lettres de noblesse en sauvant des centaines de milliers de vie partout dans le monde.

Par exemple, la variole, qui a causé jusqu'à 500 millions de décès au cours du 20e siècle, a été déclarée éradiquée de la surface du globe par l'Organisation mondiale de la Santé en 1979, grâce à la vaccination.

Les vaccins confèrent une immunité contre des affections particulièrement graves comme la coqueluche, la rubéole, la polio, la diphtérie, le tétanos, l'hépatite et les oreillons.

Certains vaccins induisent une protection à long terme, ou même pour la vie, contre des affections spécifiques et, ils ne sont inoculés qu'une seule fois. Mais, d'autres vaccins ne produisent qu'une immunité temporaire. Dans ce cas, il est nécessaire de pratiquer une nouvelle vaccination (appelée rappel) afin de relancer l'immunité.

Bien qu'en général les vaccins soient sans danger et efficaces, ils peuvent déclencher quelques effets secondaires comme de la fièvre ou une éruption cutanée. Si votre bébé présente des symptômes associés à ces effets secondaires, consultez votre médecin.

Vous devriez aussi discuter avec votre médecin du calendrier des vaccinations de votre enfant. Il est recommandé que certains vaccins soient administrés à un âge précis ou à des intervalles déterminés.

Un dossier d'immunisation devrait indiquer la date de la vaccination de votre enfant ainsi que le type de vaccin, et comporter la signature de ce médecin. Vous avez le droit de garder ce dossier chez vous, et quand vous prenez des vacances en famille, ce serait une bonne idée de vous en munir, étant donné que des pays exigent une preuve de vaccination contre des affections particulières.