Si la ou les causes de la maladie d'Alzheimer (MA) demeurent inconnues, certains facteurs peuvent augmenter les risques qu'une personne contracte la maladie. Le plus grand facteur de risque est tout simplement l'âge. Une personne âgée est beaucoup plus susceptible d'avoir la MA qu'une autre plus jeune. Par exemple, selon une étude, si vous êtes âgé entre 65 et 74 ans, la probabilité de contracter la MA est de 1 sur 100. Mais si vous avez plus de 85 ans, vos risques sont supérieurs à 25 sur 100.

Les facteurs héréditaires jouent également un rôle important dans le développement de la MA. Des études successives ont montré que les personnes ayant un parent touché par la MA couraient un risque plus élevé de contracter la maladie, comparativement à celles qui n'ont pas d'antécédents familiaux.

De nombreux autres facteurs de risques potentiels sont présentement à l'étude, y compris les suivants :

  • le fait que la personne soit de sexe féminin
  • une blessure à la tête ayant entraîné une perte de conscience
  • l'exposition à des substances environnementales et professionnelles (p. ex. : aluminium)
  • la consommation d'alcool et de tabac
  • la présence du syndrome de Down

Fait intéressant, les personnes ayant des antécédents d'arthrite et qui ont utilisé des anti-inflammatoires, qui prennent de l'œstrogène ou comptant au minimum 9 années de formation scolaire, sembleraient bénéficier d'une certaine protection contre la maladie.

Harry Karlinsky, MD, MSc, FRCPC, en collaboration avec Medbroadcast