Les médecins spécialisés dans les troubles auditifs (les otologistes ou otolaryngologistes) disposent de nombreux tests pour mesurer la perte de l'audition ou trouver son origine. Un diapason par exemple aidera le médecin à déterminer s'il s'agit d'une surdité de transmission ou de perception. L'audiométrie est un test qui mesure la perte de l'audition à l'aide d'un appareil électronique, tandis que l'électrocochléographie mesure l'activité de l'oreille interne et du nerf auditif. l est souvent utilisée avec les tests de Potentiels Evoqués Auditifs du tronc cérébral (PEA) pour dépister les pertes auditives profondes chez les bébés et les enfants. On peut également exécuter des tests neurologiques, un test d' imagerie par résonance magnétique (IRM), ou une tomographie assistée par ordinateur (TO) pour détecter d'éventuelles tumeurs.