;
  • Un traitement et un diagnostic précoces peuvent vous aider à maîtriser le rhumatisme psoriasique et à reprendre le cours normal de votre vie. Les objectifs du traitement du rhumatisme psoriasique sont les suivants : soulager les symptômes ; ralentir l'évolution radiographique de la maladie ; ralentir l'évolution des lésions articulaires et éviter l'invalidité ; améliorer la qualité de vie et la capacité à accomplir les tâches quotidiennes.

  • Les agents biologiques servent à ralentir la destruction articulaire et l'évolution des symptômes associés au rhumatisme psoriasique. Les agents biologiques sont souvent utilisés lorsque les autres anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) n'ont pas induit une réponse suffisante ou fourni un bienfait satisfaisant.

  • Les corticostéroïdes agissent en réduisant l'inflammation dans l'organisme, ce qui contribue à soulager la douleur et l'enflure articulaires causées par le rhumatisme psoriasique. Toutefois, ils ne permettent pas de ralentir l'évolution des lésions articulaires.

  • Les anti rhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) sont utilisés pour réduire l'inflammation et éviter l'aggravation du rhumatisme psoriasique. Cette famille de médicaments agit en contribuant à empêcher le système immunitaire d'attaquer les articulations et les tissus voisins.

  • Les anti inflammatoires non stéroïdiens (AINS) agissent en réduisant l'inflammation dans l'organisme, ce qui contribue à soulager la douleur et l'enflure articulaires causées par le rhumatisme psoriasique. Toutefois, ils ne permettent pas de ralentir l'évolution des lésions articulaires.

  • Il se peut que votre médecin vous recommande de prendre des antidouleurs dans le cadre de votre plan de traitement du rhumatisme psoriasique. Voici quelques exemples d'antidouleurs : la codéine (génériques) ; les produits d'association contenant de la codéine et de l'acétaminophène (Tylenol Nº 3® et génériques) ; les produits d'association contenant de la codéine et de l'acide acétylsalicylique (222® et génériques).

  • La chirurgie est envisageable chez certaines personnes atteintes de rhumatisme psoriasique. Elle consiste à remplacer une articulation très lésée par une articulation artificielle. La chirurgie peut contribuer à atténuer la douleur et à améliorer la mobilité et le fonctionnement de l'articulation atteinte.

Ressources supplémentaires