Il est peut-être temps de consulter votre médecin à propos du risque d'AVC si :

  • vous souffrez de fibrillation auriculaire;
  • vous avez des palpitations (un rythme cardiaque irrégulier et rapide, qui se traduit généralement par des battements rapides dans la poitrine);
  • vous souffrez de diabète;
  • vous avez plus de 40 ans et vous n'avez pas fait faire d'analyse de votre taux de glycémie pour le diabète au cours des 3 dernières années;
  • vous souffrez d'hypertension artérielle;
  • vous n'avez pas fait vérifier votre tension artérielle au cours de l'année passée;
  • vous avez un taux élevé de cholestérol;
  • vous êtes un homme de plus de 40 ans ou une femme de plus de 50 ans et vous n'avez pas fait vérifier votre taux de cholestérol au cours des 3 dernières années;
  • vous avez déjà subi un AVC ou un AIT;
  • vous avez plus de 65 ans;
  • un membre de votre famille proche (comme un parent, un frère ou une sœur ou un enfant) a eu un AVC avant l'âge de 65 ans;
  • vous fumez;
  • vous buvez régulièrement plus de 2 boissons alcoolisées par jour ou plus de 10 par semaine pour les femmes et plus de 3 boissons alcoolisées par jour ou plus de 15 par semaine pour les hommes;
  • vous n'avez pas un mode de vie actif (cela ne s'applique pas aux personnes qui n'ont pas reçu l'approbation de leur médecin pour faire de l'exercice);
  • vous avez toute autre préoccupation à propos de votre risque d'AVC.

Si l'une de ces conditions s'applique à vous, communiquez avec votre médecin pour discuter de votre risque d'AVC.