Une technique efficace pour enlever les tissus adipeux

L'enlèvement chirurgical de l'excès de tissu adipeux est pratiqué depuis près de 100 ans. Toutefois, l'incision laissait généralement des cicatrices majeures jusqu'à récemment et on se demandait toujours si les résultats finaux justifiaient l'intervention.

Dans les années 1970, un chirurgien français a mis au point une toute nouvelle technique d'enlèvement des tissus adipeux utilisant un tube métallique creux et une succion à vide poussé. Cette méthode, communément appelée « liposuccion », a été généralement acceptée depuis ce temps, tant par les chirurgiens que par les patients. De plus, les perfectionnements apportés récemment ont rendu la chirurgie plus sécuritaire et moins douloureuse, produisant ainsi des résultats encore meilleurs.

Pourquoi l'enlèvement des cellules adipeuses a du sens

Pour comprendre les possibilités de la lipectomie d'aspiration, il est important de comprendre de quelle façon la graisse s'accumule sur le corps. En majeure partie, la forme de notre corps est une caractéristique héritée de nos parents. Bien qu'elle dépende dans une certaine mesure de notre apport calorique et de notre dépense énergétique, la forme de base est héritée.

De plus, nous possédons tous un nombre défini de cellules adipeuses. Il est prouvé qu'un nombre accru de cellules adipeuses est associé à une suralimentation précoce. L'enlèvement ou la destruction de ces cellules empêchera en grande partie la graisse de s'accumuler de nouveau dans les régions traitées.

Si vous avez des régions de tissu adipeux incommodantes qui ne réagissent pas aux régimes ou à l'exercice physique, un enlèvement par aspiration peut se révéler une intervention efficace.

Utilisation de la lipectomie d'aspiration
  • menton et cou (une des deux régions ou les deux en même temps dans le cadre d'une rhytidectomie) ;
  • diminution mammaire (cette intervention peut être utilisée pour réduire l'ampleur sur le côté des seins) ;
  • replis mammaires accessoires ;
  • diminution mammaire chez l'homme ;
  • abdomen (cette intervention peut être utilisée seule ou en combinaison avec une chirurgie abdominale pour enlever des replis cutanés superflus) ;
  • taille (« poignées d'amour ») ;
  • hanches ;
  • cuisses (déformation causée par la « culotte de cheval ») ; c'est la région de traitement la plus fréquente et elle réagit remarquablement bien dans certaines situations ;
  • cuisses (intérieur et extérieur de la cuisse) ; cette intervention peut être utilisée seule ou en combinaison avec une excision chirurgicale ;
  • genoux (diminution des surfaces internes saillantes et de l'ampleur au-dessus ou en dessous) ;
  • chevilles et jambes inférieures;
  • certaines autres accumulations de graisse localisées peuvent aussi être traitées.

Quelle quantité de graisse peut-on enlever ?

La lipectomie d'aspiration ne permet d'enlever que les dépôts adipeux localisés. Ce n'est pas un traitement pour l'obésité générale. Auparavant, seulement 2 000 cm³ (approximativement 2 quarts de tissu adipeux et de composants sanguins combinés) environ pouvaient être enlevés, mais grâce aux récentes innovations techniques, une quantité considérablement plus importante peut être retirée. L'enlèvement de quantités excessives de graisse est toutefois peu souhaitable puisqu'une perte de sang excessive peut nécessiter une transfusion sanguine.

De plus, avec l'utilisation de nouvelles techniques comme la technique par tumescence, la graisse enlevée est presque pure, ne contenant qu'un très faible pourcentage de produits sanguins comparativement aux premières méthodes. Néanmoins, une certaine perte de sang sous la peau survient encore après la chirurgie; une certaine prudence est donc encore justifiée.

L'élasticité de la peau est importante pour les résultats

Un facteur important de la détermination du résultat final est le degré d'élasticité normale de la peau. La peau des personnes plus jeunes est plus favorable que celle des personnes plus âgées et donne lieu à un rétrécissement plus égal et à une surface finale plus lisse.

Cette qualité élastique est moins prononcée dans les peaux plus âgées et il est possible qu'un certain plissement ou qu'une certaine irrégularité demeure après l'intervention, même dans les meilleures circonstances. Si l'élasticité de la peau semble inadéquate à l'obtention d'un bon résultat esthétique, il se peut que l'on vous conseille de subir une opération de tension de la peau aux régions à traiter, qu'elle soit pratiquée seule ou en combinaison avec une succion. Cette opération est plus couramment pratiquée pour l'abdomen (lipectomie), mais elle est également utile dans le cou, les fesses et les cuisses.

Chaque personne doit être évaluée individuellement

Puisque le fait qu'une personne convienne ou non à l'intervention s'appuie sur divers facteurs, les personnes qui envisagent ce type de traitement nécessitent un examen et une consultation individuels afin de déterminer ce qui convient le mieux à leur situation particulière.

L'attitude personnelle est également importante pour déterminer si une personne constitue un bon candidat ou non pour cette intervention. Des attentes déraisonnables peuvent représenter une source de déception. Avec une attitude réaliste et une idée claire des buts de la chirurgie, les résultats peuvent être à la fois remarquables et très satisfaisants.

 

 Benjamin Gelfant, MD, 
en collaboration avec l'équipe clinique de MediResource
[traduction]