-Stephen Sacks, MD, FRCPC, avec des mises à jour de l'équipe clinique de MediResource

Le médecin procèdera à des analyses de sang pour vérifier plusieurs choses :

  • les signes du virus de l'hépatite B et son niveau d'activité
  • d'autres causes de l'hépatite - drogues, alcool et autres maladies
  • le degré d'immunité contre le virus que votre organisme a développé
  • l'étendue de l'inflammation du foie
  • la capacité du foie à fonctionner normalement
  • les autres complications de l'hépatite

Examens en vue d'une surveillance régulière et à long terme de l'hépatite B chronique

Ultrason

L'imagerie par ultrasons du foie, qui utilise des ondes sonores, est une technique sécuritaire qui produit des images utiles. Elle est souvent effectuée chaque année sur les personnes atteintes d'hépatite B chronique. Aucune aiguille n'est utilisée à moins qu'un mince échantillon de tissu soit nécessaire.

Biopsies du foie

Les biopsies du foie sont très utiles pour déterminer avec précision le degré d'inflammation et de cicatrisation du foie. Elles constituent également la méthode la plus fiable pour découvrir si le traitement est efficace. La plupart des personnes souffrant d'hépatite B chronique devraient subir une biopsie tous les deux ou trois ans ou avant et après un programme de traitement. Toutefois, pour les personnes qui préfèrent vivement ne pas subir cet examen, il se peut que le médecin soit en mesure de procéder à une évaluation indirecte du foie grâce aux analyses sanguines décrites ci-dessus. Les biopsies du foie sont maintenant effectuées au moyen de petites aiguilles et sont très sécuritaires. Elles sont souvent exécutées au service de radiologie pendant que le médecin examine le foie grâce à une image prise par ultrasons. Il est fréquent de ressentir une douleur sourde comme un coup de poing au moment de la biopsie. Par la suite, il est nécessaire de s'étendre sans bouger pendant environ quatre heures afin qu'un caillot sanguin puisse se former. Parfois, un léger inconfort persiste pendant quelques heures après l'examen.

Dans les cas de maladie du foie avancée accompagnée d'une cirrhose grave, le risque associé à une biopsie du foie augmente de façon importante, mais l'examen est souvent moins nécessaire dans ces situations. Dans de très rares cas, un foie qui est très cicatrisé continuera de saigner après une biopsie du foie, ce qui peut s'avérer dangereux ou même constituer un danger de mort.