-Stephen Sacks, MD, FRCPC, avec des mises à jour de l'équipe clinique de MediResource

Les personnes que vous risquez d'infecter

Vous devez informer les personnes qui peuvent présenter un risque d'attraper l'hépatite B de vous, de façon à ce qu'elles puissent subir des examens relatifs à l'immunité et se faire vacciner au besoin. Ces personnes comprennent tous ceux qui vivent avec vous ainsi que vos partenaires sexuels. Si un partenaire sexuel doit se faire vacciner, les contact intimes devraient être retardés jusqu'à ce que le vaccin ait « pris ».

Les chirurgiens qui vous opèrent

Les chirurgiens qui vous opèrent devraient être informés de votre hépatite B, ainsi que toutes les personnes qui pourraient entrer en contact avec votre sang ou vos liquides organiques. Par exemple, si vous êtes un lutteur professionnel, votre opposant devrait être mis au courant. Si vous êtes un chirurgien, vos patients devraient être avisés. Vous ne devriez pas donner du sang à une banque de sang. Cependant, si vous êtes un comptable, vous n'avez pas à informer vos collègues de bureau.

Le risque de transmettre l'infection est directement lié aux chances que votre sang et vos liquides organiques soient exposés aux membranes muqueuses ou au sang des autres personnes. Si vous avez des questions à ce sujet, vous devriez les poser à votre médecin. Une des principales situations où l'exposition au sang et aux liquides organiques est susceptible de se produire est durant l'accouchement. Si vous donnez naissance à un enfant, le nourrisson peut être protégé dans la plupart des cas au moyen d'un vaccin administré à la naissance, suivi de vaccins ultérieurs sous les soins du médecin.