Courez-vous le risque de contracter une infection à levures ? Étant donné que 75 % des femmes auront au moins 1 infection à levures au cours de leur vie, la réponse est oui. Les infections à levures sont plus courantes lorsqu'une femme est dans la vingtaine, la trentaine et la quarantaine.

Comment contractez-vous des infections à levures ?

Étant donné que la levure siège naturellement dans votre corps, une infection à levures ne « s'attrape » pas comme un rhume. Les infections à levures sont causées par une rupture d'équilibre qui entraîne une perturbation du fonctionnement normal des tissus du vagin ; elle se produit de la façon ci-après :

  • votre vagin est normalement l'hôte de nombreuses bactéries saines, et parfois aussi de quelques levures ;
  • l'accroissement des levures est contrôlé par les bactéries saines de votre vagin. Ces bactéries créent un milieu légèrement acidique défavorable à la reproduction excessive de Candida. Les levures ne causent habituellement des problèmes que lorsque cet équilibre est rompu ;
  • la levure peut proliférer et causer une infection à levures, si cet équilibre est perturbé.

Qu'est-ce qui perturbe l'équilibre ?

  • des modifications hormonales,
  • des médicaments, particulièrement des antibiotiques,
  • certains troubles médicaux,
  • un système immunitaire affaibli.

Ce risque me guette-t-il ?

Bien que n'importe quelle femme puisse contracter une infection à levures, quelques femmes en courent un plus grand risque, notamment dans les circonstances ci-après :

  • un taux d'œstrogène élevé (dû par ex. à la prise de pilules anticonceptionnelles ou à une grossesse),
  • le diabète,
  • un système immunitaire qui ne fonctionne pas très bien (par ex. en raison du V.I.H./SIDA, d'un cancer, ou de la prise de médicaments contre le cancer, ou de médicaments antirejets après une transplantation),
  • de mauvaises habitudes d'hygiène (par ex. s'essuyer du derrière vers l'avant),
  • la prise de certains médicaments (par ex. les stéroïdes, certains antibiotiques),
  • le port de vêtements trop ajustés,
  • l'emploi d'éponges anticonceptionnelles, des diaphragmes avec une mousse spermicide ou des IUD.

Si l'un de ces facteurs de risque est présent, discutez avec votre médecin ou un pharmacien pour savoir comment vous pouvez diminuer votre risque d'infections à levures. Veuillez remplir et imprimer le questionnaire de notre « Guide pour la discussion avec le médecin » et l'apporter à votre rendez-vous chez le médecin.