;
  • L'incontinence n'est pas une maladie, mais bien un symptôme d'un problème de santé sous-jacent. Négligé, il peut mener à un isolement, à une stigmatisation, à des sentiments de malaise et même de dépression. Mais une nouvelle de bonne source nous apprend qu'il peut toujours être pris en charge efficacement et que très souvent il se guérit.

  • Les voies urinaires du corps humain sont constituées des reins (où l'urine se forme), de la vessie (où l'urine s'accumule jusqu'au moment d'être évacuée) et de conduits qui permettent sa sortie du corps. Beaucoup de facteurs peuvent causer une perte du contrôle de la vessie (ou incontinence), et celle-ci peut être passagère ou permanente.

  • Les incontinences les plus courantes sont causées par : l'effort, l'impériosité, le regorgement, la combinaison de plusieurs facteurs. L'incontinence urinaire à l'effort L'incontinence urinaire à l'effort est de loin le type d'incontinence le plus courant, et il est efficacement pris en charge, traité ou guéri.

  • Tandis qu'il existe plusieurs types d'incontinence urinaire, les médecins observent plus souvent les 3 types ci-après : l'incontinence urinaire à l'effort - un jet d'urine est provoqué par des mouvements ou des efforts soudains et vigoureux ; l'incontinence par impériosité - un besoin d'uriner subit et pressant est fréquemment ressenti ; l'incontinence par regorgement - l'impression que votre vessie est toujours partiellement pleine, et sa vidange se fait par l'écoulement d'un filet ou de quelques gouttes d'urine.

Ressources supplémentaires