Alors, vous avez consulté votre médecin de famille, vous lui avez raconté votre histoire, il vous a donné l'équivalent d'une petite tape dans le dos et vous a dit que tout allait bien - pas de quoi vous inquiéter, retournez chez vous, détendez-vous et amusez-vous à essayer. Mais que se passe-t-il si vous restez perplexe après cette consultation, ou si vous avez des questions auxquelles vous n'avez pas obtenu de réponse?

Vous avez le droit d'obtenir un deuxième avis médical

Vous devez avant tout savoir que vous avez le droit d'obtenir un deuxième avis médical. Dites à votre médecin que vous aimeriez approfondir la question et demandez-lui de vous orienter vers un autre médecin ou vers une clinique de fertilité (trouvez une clinique de fertilité près de chez vous).Il pourrait vous diriger vers un autre médecin de son cabinet de consultation, mais si un entretien avec un de ses collègues vous met mal à l'aise, demandez-lui de vous orienter vers un médecin avec qui il n'est pas associé.

Vous avez le droit d'obtenir un deuxième avis médical sur cette question ou sur toute autre question de santé. N'oubliez pas - vous connaissez votre corps mieux que personne, et personne ne s'investit plus que vous dans votre état de santé. Ne vous en faites pas si on vous catalogue comme difficile - on doit répondre à vos questions et étudier toutes les possibilités.

Un deuxième avis médical est vraiment essentiel si vous avez l'impression qu'il ne vous reste plus beaucoup de temps. Vous faites peut-être des tentatives de grossesse depuis plus de 12 mois (ou plus de 6 mois si vous avez plus de 35 ans).  Peut-être avez-vous plus de 35 ans et préférerez-vous ne pas attendre plus longtemps avant que votre situation soit tirée au clair.

Votre médecin devrait respecter et appuyer votre demande de deuxième avis médical - et si ce n'est pas le cas, vous devriez peut-être vous mettre à la recherche d'un médecin dont le point de vue est plus en harmonie avec votre style de gestion de la santé.