Félicitations, si vous avez pris rendez-vous avec un spécialiste de la fertilité, vous avez franchi une autre étape du parcours qui mène à une grossesse! Vous apprendrez alors quelle sorte d'aide un médecin peut vous procurer, comment vous entretenir avec votre médecin, quelles questions lui poser et à quoi vous attendre lorsque vous serez à une clinique de fertilité.

Comment un médecin peut-il m'aider à obtenir une grossesse?

À l'école secondaire, les professeurs ne cessaient d'insister sur la facilité avec laquelle on se retrouvait enceinte. Vous avez probablement axé vos efforts sur la contraception quand vous étiez plus jeune, mais maintenant que vous cherchez assidûment à obtenir une grossesse - il ne se passe rien. Que devriez-vous faire?

Il est peut-être temps de voir ce que votre médecin peut faire pour vous. Un spécialiste de la fertilité peut répondre aux questions sur la fécondité qui vous tracassent, vous donner des renseignements sur la fertilité et vous conseiller sur les prochaines étapes à franchir, y compris les options de traitement, qui jalonnent votre parcours vers une grossesse.

Quand le moment est-il venu de consulter un spécialiste de la fertilité?

Si vous avez eu pendant 12 mois (6 mois si vous êtes âgée de plus de 35 ans) des rapports sexuels réguliers et non protégés et que vous n'êtes pas encore enceinte, il se peut que vous soyez infertile, car vous semblez satisfaire aux critères habituels de la définition de l'infertilité. Il est temps de consulter votre médecin de famille. Les femmes de plus de 37 ans ne doivent pas attendre 6 mois avant de consulter un médecin, car une attente prolongée serait susceptible de nuire à leurs chances de conception.

Vous désirerez également consulter votre médecin plus tôt si vous avez des antécédents de menstruations irrégulières ou douloureuses, de douleurs pelviennes, d'endométriose, de maladie inflammatoire pelvienne (MIP), de fausses couches répétées ou si votre partenaire a une faible numération de spermatozoïdes ou des antécédents de problèmes testiculaires, prostatiques ou sexuels.

Comment vous préparer à votre rendez-vous

Bien que vous puissiez ressentir un peu de gêne ou de nervosité à l'idée d'aborder ce sujet, un entretien avec un spécialiste de la fertilité est une étape initiale d'une grande importance. Vous vous sentirez probablement plus à l'aise pour parler de votre fécondité si vous prenez des dispositions qui vous permettront de vous préparer à ce rendez-vous. Découvrez les dispositions à prendre pour préparer votre rendez-vous avec un spécialiste de la fertilité..

N'oubliez pas d'apporter un stylo et du papier pour prendre des notes.

L'orientation vers des spécialistes de la fertilité

Votre médecin de famille peut vous ouvrir toute grande la porte qui mène vers des spécialistes comme un obstétricien-gynécologue (OB/GYN) ou un spécialiste de la fertilité que l'on appelle également un endocrinologue de la reproduction (ER). Vous avez peut-être déjà fait effectuer vos tests de Papanicolaou systématiques par des OB/GYN, et il vous sera peut-être plus facile d'amorcer une conversation avec l'un d'eux. De toute façon, il importe de parler de ce qui vous préoccupe au sujet de votre fécondité avec votre médecin, et de réfléchir à la possibilité de prendre rendez-vous avec un spécialiste de la fertilité. Selon votre âge et vos antécédents médicaux, votre médecin vous recommandera peut-être une évaluation médicale. Elle pourrait se faire par l'entremise d'un rendez-vous chez un OB/GYN ou une clinique de fertilité. Quelques cliniques de fertilité permettent un accès direct qui vous évite de consulter un OB/GYN ou un médecin de famille au préalable.

Trouvez une clinique de fertilité près de chez vous.

Il se peut que votre médecin de famille puisse vous donner un aperçu de ce qui vous attend à une clinique de fertilité, et des diverses options de traitement qui pourraient vous convenir. Demander de l'aide à un spécialiste, surtout à un spécialiste de la fertilité, constitue le très important point de départ nécessaire au déroulement du processus qui vous permettra d'arriver à comprendre ce qui se passe avec vous en matière de fécondité.

Comment parler à mon médecin de ce qui me préoccupe au sujet de ma fécondité?

Surmontez l'obstacle émotionnel

Vous formez peut-être avec votre partenaire un de ces couples qui possèdent les traits pertinents requis pour une consultation avec un spécialiste de la fertilité afin de discuter de vos difficultés de fertilité :

  • la partenaire féminine est âgée de moins de 35 ans et n'a pas réussi à concevoir après avoir eu pendant 12 mois des rapports sexuels réguliers et non protégés;
  • la partenaire féminine est âgée de 35 ans à 37 ans et n'a pas réussi à concevoir après avoir eu pendant 6 mois des rapports sexuels réguliers et non protégés;  
  • la partenaire féminine est âgée de plus de 37 ans (les femmes qui ont plus de 37 ans ne doivent pas attendre 6 mois avant de consulter un médecin, car attendre trop longtemps pour demander de l'aide pourrait nuire à leurs chances de conception).

Cependant, la prise de ce 1er rendez-vous se fait attendre. Vous la repoussez sans cesse.

Vous vous reconnaissez? Votre hésitation est compréhensible. Il arrive couramment à tout le monde de trouver des excuses pour éviter de consulter un médecin. Dans de nombreux cas, c'est par crainte du résultat ou du diagnostic. Vous vous souciez du montant des frais que vous devrez peut-être engager. Vous pensez que les procédés sont trop compliqués ou trop longs ou trop douloureux.

Sachez qu'un grand nombre de personnes se trouvent dans la même situation. Il est normal de ressentir de l'accablement, de l'incertitude ou du stress. Réfléchissez aux faits ci-après :

  • la majorité des cas d'infertilité - 85 % à 90 % - répondent à des traitements conventionnels comme des médicaments ou des interventions chirurgicales sur les organes reproducteurs;
  • moins de 5 % des couples infertiles qui suivent un traitement à l'heure actuelle font appel à la fécondation in vitro (FIV). Bien que cette méthode produise les meilleurs résultats, elle est souvent perçue comme étant d'une trop « haute technologie » et trop « coûteuse »;
  • votre médecin pourrait vous indiquer si les tests et les interventions pour la fertilité dont vous avez besoin sont couverts par un régime public ou privé d'assurance-maladie. Lisez la section intitulée Le coût des traitements pour la fertilité pour en savoir davantage. Vous devriez peut-être communiquer avec votre propre fournisseur d'assurance privée pour obtenir des renseignements supplémentaires sur votre régime privé d'assurance.

Si vous désirez concevoir, il importe que vous surmontiez les obstacles émotionnels et que vous . Plus tôt vous consulterez un fournisseur de soins de santé, plus tôt le diagnostic d'un problème sera posé et un traitement mis en œuvre.

Avant de prendre rendez-vous

Vérifiez la couverture que vous alloue votre assurance avant de consulter votre médecin. Ne manquez pas de bien vous informer pour savoir ce que vos régimes d'assurance-maladie provincial et privé garantissent. Votre police d'assurance vous donnera un aperçu de la couverture disponible. Lisez la section intitulée Le coût des traitements pour la fertilité pour en savoir davantage.

Préparez-vous pour votre rendez-vous

Les dispositions que vous prendrez pour vous préparer à votre rendez-vous aideront à atténuer votre anxiété. Si vous amorcez l'étape qui vous permettra d'aborder ce qui vous inquiète au sujet de votre fécondité, consacrez quelques minutes au questionnaire du Guide pour une discussion avec votre médecin, puis imprimez-le et apportez-le chez votre médecin.

Vous tirerez un meilleur parti de votre rendez-vous, si vous savez à l'avance quelles questions poser à votre spécialiste de la fertilité. Notez-les par écrit au préalable, ça vous aidera beaucoup le moment venu. N'oubliez pas d'inclure votre passé médical et les questions dont les réponses vous tiennent à cœur. Il nous est tous arrivé de nous souvenir d'une question que nous voulions poser après avoir refermé la porte du cabinet de consultation du médecin! Pour avoir un aperçu des questions que pourrait vous poser votre spécialiste de la fertilité, et des points que vous aimeriez aborder en revanche, consultez la liste des Suggestions de questions à poser à votre endocrinologue de la reproduction (ER) ou à l'infirmière spécialisée en fertilité.

Tirez le meilleur parti de votre rendez-vous

De nombreuses personnes se sentent intimidées lorsqu'il s'agit de poser des questions, mais ce ne devrait pas être votre cas. Vos médecins veulent s'assurer que vous comprenez le diagnostic qui a été posé ainsi que vos options de traitement! Et si vous ne comprenez pas les réponses qui vous sont données, n'hésitez pas à demander à votre médecin de les répéter.

Voici quelques suggestions de questions à imprimer et à apporter à votre rendez-vous.

Suggestions de questions à poser à votre endocrinologue de la reproduction (ER) ou à l'infirmière spécialisée en fertilité.

Votre 1er rendez-vous avec un spécialiste de la fertilité ou à une clinique de fertilité peut être une expérience bouleversante. Non seulement vous devez faire face aux difficultés soulevées par des problèmes à forte charge émotive imputables à l'infertilité, mais vous affrontez le monde nouveau et parfois inquiétant des options de traitement. En apportant cette liste de questions à votre 1er rendez-vous, vous parviendrez à mieux suivre le fil de vos pensées et à augmenter votre niveau de confort.

  • Quels tests spécifiques recommandez-vous pour établir le diagnostic de mon infertilité? Combien coûtent-ils?
  • Combien de temps vous faudra-t-il pour établir le diagnostic de notre problème?
  • Quelles sont mes options de traitement, d'après les résultats de ces tests?
  • Quel est le taux de réussite de ces traitements à l'échelle nationale, en termes de naissances vivantes?
  • Ma compagnie d'assurance paiera-t-elle pour les tests et les traitements? Votre clinique m'aidera-t-elle à déterminer la couverture que j'obtiendrai de ma compagnie d'assurance?
  • Quel sera notre mode de communication au cours de tout ce processus?
  • Votre clinique dispense-t-elle du counseling émotionnel ou vous est-il possible de m'orienter vers un thérapeute qui traite de problèmes de fertilité?

L'explication des statistiques des taux de réussite d'une clinique de fertilité

Il existe un grand nombre de mesures possibles pour évaluer les taux de réussite d'une clinique dans le cadre des technologies de reproduction assistée (TRA). Pour en savoir davantage, lisez la section intitulée L'explication des taux de réussite d'une clinique de fertilité.

Le bilan de fertilité

La démythification du bilan
Que se passe-t-il quand vous consultez un spécialiste pour ce qui vous inquiète au sujet de votre fécondité? En général, votre spécialiste de la fertilité conduira une évaluation qu'il amorcera en passant en revue vos antécédents médicaux et personnels. Vous discuterez probablement d'un grand nombre de sujets depuis vos antécédents médicaux familiaux à vos pratiques sexuelles en passant par votre régime alimentaire et votre mode de vie.

Votre médecin effectuera également un examen physique. Puis, en se basant sur vos antécédents médicaux et votre mode de vie, il vous demandera de subir certains tests, en commençant par les plus simples et les moins invasifs. Il se peut que plus tard, vous ayez besoin d'une évaluation plus poussée.

Que se passe-t-il pendant l'examen de la femme?
L'examen de la femme comprend un examen physique général, un examen des seins et un examen pelvien complet. Au cours de l'examen pelvien, votre médecin déterminera la taille, la forme et la position de vos organes reproducteurs. De nombreux médecins effectueront aussi un test de Pap systématique pour détecter la présence d'infections et pour exclure la possibilité d'un cancer du col de l'utérus. Des analyses sanguines seront également faites pour déceler la présence d'infections transmissibles sexuellement comme celles imputables au virus d'immunodéficience humaine (VIH), à la gonorrhée et à la syphilis. Les taux de certaines hormones seront également mesurés. Il se peut aussi que votre médecin recommande une échographie pour examiner les ovaires.

Que se passe-t-il pendant l'examen de l'homme?
L'examen de l'homme comprend un examen physique complet comportant aussi celui des testicules, du pénis et du scrotum. Un échantillon de spermatozoïdes sera également recueilli. Votre médecin cherchera à exclure la possibilité de varicocèles dans le scrotum, car une évaluation pour infertilité permet de localiser leur présence chez 40 % des hommes examinés. Il se peut que votre médecin prenne aussi une culture à l'orifice du pénis pour exclure la présence d'une infection.

Ce que recherche votre spécialiste de la fertilité
En fait, votre médecin espère trouver la réponse à 4 questions principales :

  1. Y a-t-il un problème relatif à l'ovulation?
    Il se peut qu'une femme n'ovule pas, même lorsqu'elle a des menstruations. Votre médecin tentera de déterminer si votre ovulation est irrégulière ou si vous n'ovulez pas du tout. De nombreux tests peuvent aider à établir votre statut ovulatoire.

    Certains médecins peuvent recueillir des renseignements sur le cycle menstruel en ayant recours à la courbe de la température basale (TB). Vous prenez votre température tous les matins et vous faites le tracé de ses changements quotidiens. Après quelques mois d'observation, votre médecin peut souvent déterminer si l'ovulation a lieu et si certains problèmes se produisent au cours du cycle.

    On peut également effectuer certaines analyses sanguines pour déterminer s'il existe un déséquilibre hormonal.

  2. Y a-t-il un problème relatif aux spermatozoïdes?
    L'homme fournira un échantillon de sperme qui permettra de déterminer la qualité, le volume, la concentration et la motilité de ses spermatozoïdes. Des analyses de sang sont parfois effectuées pour vérifier les taux de FSH (la folliculostimuline), de LH (l'hormone lutéinisante), et de testostérone (reportez-vous au glossaire de fertilité pour vous renseigner sur ces hormones).
     
  3. L'union de l'œuf et d'un spermatozoïde est-elle possible?
    De nombreux facteurs peuvent entraver la rencontre des spermatozoïdes avec l'œuf.

    Il arrive parfois que le mucus qui entoure le col de l'utérus empêche les spermatozoïdes de se rendre jusqu'aux trompes de Fallope. Si votre médecin soupçonne la présence d'un problème qui évoque cette rare possibilité, il demandera un test de laboratoire qui lui permettra d'évaluer la qualité et la consistance du mucus cervical ou un test postcoïtal pour étudier le comportement des spermatozoïdes.

    Il arrive souvent que des anomalies structurelles des organes reproducteurs empêchent l'union d'un spermatozoïde et de l'œuf. Il se pourrait que votre médecin effectue des tests pour identifier des blocages dans l'utérus, les trompes de Fallope ou le bassin. L'un de ces tests est une intervention radiologique appelée hystérosalpingogramme (HSG) qui permet au fournisseur de soins de santé d'évaluer le contour de l'intérieur de l'utérus et de déterminer si les trompes de Fallope sont ouvertes ou non. Il se peut également que votre médecin effectue des tests qui lui permettront de repérer la présence de polypes ou de fibromes. Certaines interventions chirurgicales peuvent aider à triompher de ces affections.

    Votre médecin pourrait également prescrire une laparoscopie pour détecter des troubles tubaires, d'un tissu cicatriciel ou d'une endométriose (la migration de tissus utérins hors de l'utérus). Toutefois, cette intervention chirurgicale ne s'effectue habituellement qu'aux derniers stades du bilan, quand on y fait appel.

  4. L'embryon peut-il s'implanter et survivre dans l'utérus?
    Même si un spermatozoïde et l'œuf peuvent s'unir, l'embryon pourrait avoir de la difficulté à s'implanter et à survivre dans l'utérus. Il se peut également que votre médecin obtienne un échantillon de tissu, un procédé souvent désigné biopsie de l'endomètre, qui consiste à recueillir un fragment de la muqueuse utérine pour déterminer si ce tissu se développe convenablement. Votre médecin peut également demander une échographie pour évaluer l'épaisseur de la muqueuse utérine.

À quoi devrais-je m'attendre des cliniques de fertilité?

Si vous êtes sur le point de vous rendre à un rendez-vous pris à une visite à la clinique de fertilité, vous vous posez probablement des centaines de questions - certainement pas soulevées à l'école secondaire dans les cours d'éducation sexuelle! Et c'est peut-être aussi un sujet de conversation qui n'est pas souvent abordé parmi vos amis ni parmi les convives d'une soirée mondaine. Même dans une société comme la nôtre, où l'on se raconte tout, une discussion ouvertement menée sur les enjeux de la fertilité et leur traitement peut encore poser un défi.

Comment trouver une clinique?

Peut-être n'en êtes-vous encore qu'au stade de la recherche des témoignages et des faits - vous avez l'impression que vous aimeriez visiter une clinique, mais vous ne savez pas par où commencer ni même comment trouver une clinique. Utilisez le localisateur de cliniques pour trouver une clinique de fertilité près de chez vous.

Que peuvent faire les cliniques?

Il arrive souvent que l'on puisse traiter ce qui vous empêche de tomber enceinte. Les difficultés à concevoir un bébé peuvent être provoquées par une cause unique ou par une combinaison de facteurs qui empêchent la grossesse de se produire ou de se prolonger. Selon toute probabilité, un spécialiste de la fertilité serait en mesure de cerner la cause de votre problème.

À la clinique de fertilité, on vous présentera diverses options thérapeutiques qui conviendront à votre cas. Il existe plusieurs traitements sûrs et efficaces susceptibles de vous aider à obtenir une grossesse. Quand les femmes des générations précédentes essayaient d'obtenir une grossesse, les conversations sur la fécondité, quand elles avaient lieu, n'étaient entamées qu'avec le médecin de famille. Il n'y avait pas de soins appropriés prodigués dans le cadre de la fertilité aux personnes qui en avaient besoin. Il existe maintenant des cliniques de fertilité modernes dans la plupart des grandes villes et des hôpitaux du Canada et dans le monde entier. Utilisez le localisateur de cliniques pour trouver une clinique de fertilité près de chez vous.

À quoi vous attendre à la clinique?

Lors de la visite initiale d'une clinique de fertilité, vous avez parfois la possibilité de vous inscrire à une séance de renseignements gratuite. Vous aurez également la possibilité d'organiser des réunions de consultation personnelles au cours desquelles le personnel sera en mesure de répondre à vos questions sur les différentes étapes d'une évaluation de la fertilité (l'administration de tests), le diagnostic, le traitement et les coûts. On encourage souvent les deux membres d'un couple à assister à ces réunions. Elles procurent des renseignements sur les facteurs qui revêtent une grande importance dans les tentatives de conception ainsi que des démonstrations sur la manière d'optimiser vos chances de réussite. Vous aurez également l'occasion de vous entretenir avec un spécialiste de la fertilité qui pourra discuter avec vous des différentes options de traitement à votre disposition, de leurs caractéristiques ainsi que de leurs bienfaits et leurs inconvénients. De nombreuses cliniques de fertilité recommandent, ou exigent, également une consultation avec un psychologue ou avec un conseiller en fertilité faisant parfois partie du personnel de la clinique.

Visionnez une visite virtuelle d'une clinique de fertilité.

Les tests et le diagnostic

Au stade des tests et du diagnostic, il se peut que les médecins de la clinique aient besoin de vous faire subir des tests pour diagnostiquer les causes possibles de votre difficulté à concevoir un enfant. Il peut y avoir plusieurs tests, mais ils sont tous importants et conçus pour examiner 4 facteurs clés dans le processus de la conception :

  • l'équilibre hormonal approprié;
  • l'information sur les ovaires et l'ovulation;
  • la qualité et la quantité des spermatozoïdes;
  • les facteurs de reproduction masculins et féminins susceptibles d'affecter la fécondation.

Votre équipe de soins en fertilité sera en mesure de vous dire exactement quels tests seront effectués dans votre cas. Vous pouvez vous reporter à la section intitulée Le bilan de fertilité pour obtenir des renseignements supplémentaires.

Les options thérapeutiques

Après les tests et le diagnostic, le moment sera venu d'examiner diverses options de traitement afin d'effectuer une sélection en fonction de vos résultats et de votre situation particulière. Pour chaque option, vous chercherez à recueillir des renseignements sur divers facteurs, notamment :

  • les coûts,
  • la durée,
  • les effets secondaires possibles,
  • les chances d'aboutir à la conception d'un enfant,
  • le soutien ou le conseil à votre disposition.

Les questions à poser

Pendant que vous serez à la clinique, posez toutes les questions qui vous viennent à l'esprit. Il vous sera peut-être utile de demander des fiches d'informations ou des brochures sur chacune des options discutées pour que vous puissiez les passer en revue plus tard. N'oubliez pas que toutes les personnes qui se trouvent à la clinique de fertilité sont là pour vous aider, alors tirez parti de leurs connaissances, de leur expérience et de leur expertise - vous n'êtes pas seuls dans votre démarche.