Description du trouble

Le diabète est un trouble caractérisé par un taux de glucose (sucre) sanguin trop élevé parce que le corps ne produit pas assez d'insuline pour satisfaire à ses besoins ou parce que le corps ne répond pas comme il le devrait à l'insuline qu'il produit. Les aliments ingérés procurent à l'organisme le glucose que les cellules utilisent comme source d'énergie. L'insuline est une hormone importante qui permet au glucose d'entrer à l'intérieur des cellules. Si l'insuline n'est pas disponible, ou si elle n'agit pas normalement pour permettre au glucose se trouvant dans le sang de passer dans les cellules, le glucose reste dans le sang. Un taux élevé de glucose sanguin est toxique; de plus, les cellules qui n'obtiennent pas de glucose sont privées du carburant dont elles ont besoin.

La première consultation médicale

Pour savoir si vous faites du diabète, votre médecin ou votre dispensateur de soins de premier recours vous questionnera au sujet de vos symptômes (par ex. une perte de poids, la soif et des émissions d'urine fréquentes), en plus de demander des analyses sang simples servant à diagnostiquer le diabète. Votre fournisseur de soins de santé vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et familiaux. Votre fournisseur de soins de santé peut demander ou effectuer les examens décrits ci-après. La majorité des personnes atteintes de diabète peuvent être soignées par leur médecin de famille, mais elles pourraient aussi être orientées vers un autre dispensateur de soins de premier recours comme une diététiste, un éducateur spécialisé en diabète ou un endocrinologue.

Les examens

Votre fournisseur de soins de santé peut effectuer, ou demander, un grand nombre des examens requis, comme :

  • des analyses ciblant le taux de sucre sanguin :
    • la mesure de la glycémie à jeun : une mesure du taux de sucre sanguin quand vous n'avez rien mangé depuis au moins 8 à 10 heures;
    • la mesure de la concentration plasmatique de glucose effectuée au hasard : des mesures du taux de sucre sanguin effectuées au hasard;
    • l'épreuve d'hyperglycémie provoquée par voie orale : la mesure de votre taux de sucre sanguin à jeun et 2 heures après la prise d'une boisson contenant 75 g de glucides;
    • la mesure du taux d’hémoglobine A1c (appelée aussi hémoglobine glycosylée, ou HbA1c) : ce taux reflète votre taux de sucre sanguin moyen au cours de 2 à 3 derniers mois;
  • un examen physique;
  • l'analyse du taux de cholestérol sanguin;
  • la mesure de la pression artérielle;
  • des analyses de la fonction rénale.

Les objectifs du traitement

Le traitement vise essentiellement :

  • la prise en charge des symptômes du diabète;
  • le maintien du niveau de la qualité de vie;
  • la régulation du taux de sucre dans le sang;
  • la prévention de l'hypoglycémie;
  • la prévention ou la réduction du risque de complications liées au diabète (telles les atteintes aux yeux, aux reins ou au cœur, ou les problèmes aux pieds);
  • la maîtrise d'autres troubles de santé, par ex. une pression artérielle et un taux de cholestérol élevés.

Le traitement

On distingue 2 principaux types de diabète, et le traitement dépend de votre type de diabète.

Le diabète de type 1, plus courant parmi les enfants et où le corps ne produit pas d'insuline, se traite habituellement au moyen d'injections d'insuline. Il existe divers types d'insuline qui agissent plus ou moins rapidement et qui ont des durées d'action différentes. Votre médecin ou votre dispensateur de soins de premier recours vous recommandera un traitement par l'insuline qui correspondra à vos besoins. Pour les tout-petits, la famille devra apprendre à faire l'injection d'insuline et informer l'école du plan de traitement.

Le diabète de type 2, plus courant parmi les adultes et où le corps ne produit pas assez d'insuline ou ne répond pas suffisamment à l'insuline qu'il produit, se traite habituellement par des changements visant un mode de vie plus sain (comme avoir une alimentation saine et faire de l'activité physique), des médicaments pris par la bouche ou en injection (si les changements apportés au mode de vie n'ont pas permis de maîtriser le taux de sucre sanguin) ou l'insuline (si les changements apportés au mode de vie et la prise d'autres médicaments n'ont pas permis de maîtriser le taux de sucre sanguin).

Le suivi et la surveillance

Votre fournisseur de soins de santé vous donnera des conseils sur la conduite à suivre :

  • faites un suivi de votre taux de sucre sanguin à l’aide d’un lecteur de glycémie :
    • au moins 4 fois par jour si vous avez le diabète de type 1 ou de type 2 et que vous prenez de l’insuline plus de 1 fois par jour;
    • au moins 1 fois par jour si vous avez le diabète de type 2 et que vous prenez de l’insuline 1 fois par jour;
    • selon les directives de votre médecin si vous avez le diabète de type 2 et que vous ne prenez pas d’insuline;
  • faites vérifier votre taux d’hémoglobine A1C tous les 3 mois (ou tous les 6 mois si votre taux de sucre sanguin est bien maîtrisé);
  • guettez l'apparition des symptômes d'un faible taux de sucre sanguin (de la fatigue, le besoin de manger, de la confusion, des tremblements accusés, de l'irritabilité) ou d'un taux élevé de sucre sanguin (de la soif, une vision floue, des émissions de l'urine fréquentes), et notez le moment et la fréquence de leur apparition;
  • examinez vos pieds chaque jour à la recherche de coupures, d'ecchymoses, de lésions, d'enflure ou de rougeur.

Votre fournisseur de soins de santé peut également vérifier régulièrement votre poids corporel, votre pression artérielle, votre fonction rénale, vos yeux et votre taux de cholestérol afin de déceler tout signe de risque d'atteinte au cœur, aux yeux ou au rein causé par le diabète.

Votre fournisseur de soins de santé planifiera des rendez-vous réguliers pour assurer le suivi de votre plan de traitement. Vous devriez également consulter votre médecin ou votre dispensateur de soins de premier recours quand :

  • vous avez de la difficulté à maîtriser votre taux de sucre sanguin (il a tendance à grimper et à chuter fréquemment);
  • vous pensez peut-être subir des effets secondaires de votre médicament;
  • vous n'êtes pas certain du mode d'emploi de votre médicament;
  • vous croyez avoir une complication liée au diabète, comme une lésion au pied, un problème aux yeux ou un trouble cardiaque.

Que faire ensuite ?

Vous devez continuer à vérifier votre taux de sucre et à en informer votre fournisseur de soins de santé de façon régulière. Les changements apportés au mode de vie (touchant le régime alimentaire et l'exercice) sont très importants. Un ajustement de votre médicament peut s'avérer nécessaire afin de maintenir votre taux de sucre sanguin dans un intervalle santé. En outre, votre médecin ou votre dispensateur de soins de premier recours peut vous recommander des examens et un suivi réguliers afin de surveiller votre risque de complications liées au diabète, comme les atteintes au cœur, aux yeux ou aux reins, ou encore les problèmes aux pieds.