Il est possible de trouver plusieurs raisons pour ne pas faire d'exercices, mais ce ne sont habituellement que des prétextes. Je n'ai pas le temps. Ça me fait trop mal. Ça prend trop d'efforts. Ça ne sert à rien. Je n'aime pas ça.

Par ailleurs, il serait également possible de trouver plusieurs excellentes raisons pour pratiquer régulièrement de l'exercice physique. Non seulement le conditionnement physique aide-t-il à prévenir le diabète de type 2, il aide également à fortifier les os, à améliorer le niveau d'énergie, à réduire le stress et à soutenir la fonction cérébrale. Et, comme l'exercice cible spécifiquement 3 aspects de la santé particulièrement préoccupants pour les personnes atteintes de diabète, on s'accorde à dire :

  • c'est bon pour le cœur. Chez les personnes atteintes de diabète, jusqu'à 80 % des décès sont imputables aux complications cardiovasculaires du diabète. Quand nous faisons de l'exercice, les muscles cardiaques se contractent et augmentent le débit sanguin dans les artères, ce qui déclenche des changements positifs pour le rythme cardiaque et la pression artérielle au repos. L'exercice pratiqué régulièrement aide également à maintenir des taux santé de bon et de mauvais cholestérol. De bons taux de cholestérol sanguin et une pression artérielle normale aident à réduire le risque d'affections cardiaques et vasculaires;
  • c'est bon pour atteindre et maintenir un poids santé. Parmi les personnes dont le diabète est nouvellement diagnostiqué, au moins 8 sur 10 font de l'embonpoint ou sont obèses. De plus, 1 % des personnes ayant un excédent de poids courent le risque d'être atteintes du syndrome métabolique, un ensemble de problèmes de santé qui comprend un excès de « mauvais » triglycérides, un faible taux de « bon » cholestérol et une pression artérielle élevée. Rassemblés, ces problèmes individuels mènent à une augmentation du risque de certains problèmes de santé comme le diabète, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. L'exercice est l'une des façons les plus efficaces de faire disparaître un excès de poids;
  • c'est bon pour la prise en charge du taux de glucose sanguin. Le terme « résistance à l'insuline » réfère à un phénomène par lequel l'organisme ne répond plus à l'insuline produite par le pancréas. La pratique régulière d'activité physique aide à augmenter la sensibilité de l'organisme à l'insuline et à maîtriser le taux de glucose sanguin. En ajoutant de l'activité physique à votre routine quotidienne, vous pourrez réduire vos besoins en médicaments conçus pour équilibrer vos taux de glucose sanguin. Tous les exercices sont utiles, mais il a été démontré que la combinaison la plus efficace regroupait des exercices aérobiques et un entraînement contre résistance. Les exercices aérobiques font travailler votre cœur et vos poumons (par ex. la marche effectuée d'un pas allègre, la natation, la danse), tandis que l'entraînement contre résistance aide à améliorer la force musculaire (par ex. l'entraînement aux poids). Et, un meilleur contrôle du glucose sanguin signifie une réduction du risque de crise cardiaque, d'accidents vasculaires cérébraux et d'autres complications associées au diabète.

Même après avoir entendu parler des bienfaits remarquables de l'activité physique, beaucoup de personnes ne pratiquent toujours pas d'exercice physique. Alors qu'une routine de conditionnement physique représente un défi pour certaines personnes atteintes de diabète (voir ci-après) les bienfaits de l'exercice priment toutes les excuses que nous pourrions alléguer :

  • je n'ai pas le temps. L'Association canadienne du diabète recommande de pratiquer au moins 150 minutes d'activités aérobiques d'intensité modérée par semaine. La semaine contient plus de 10 000 minutes. Le fait de consacrer 150 de ces minutes à l'amélioration de votre santé ne semble pas trop ambitieux, n'est-ce pas? Répartissez les 150 minutes en 15 groupes de 10 minutes pendant la semaine ou en 5 promenades de 30 minutes. Comptez également l'ensemble de toutes les activités sur lesquelles vous concentrez vos petits efforts : désherber, ratisser les feuilles, stationner loin du magasin où vous allez, le trajet à pied pour vous rendre au travail ou la montée des escaliers plutôt que l'ascenseur;
  • mon corps ne peut pas supporter autant d'activité. Vous ne devez pas oublier que la recommandation de « 150 minutes » représente un objectif final! Il n'est donc pas nécessaire de faire de l'exercice pendant 150 minutes dès la première semaine. Progressez lentement et graduellement pour y arriver après un certain temps. Accomplissez des activités de 5 ou 10 minutes à la fois jusqu'à ce que vous puissiez en faire plus;
  • l'exercice, ça m'ennuie. Modifiez votre routine essayez des exercices choisis dans les 3 principaux domaines d'activité physique. Essayez les exercices aérobiques comme la marche effectuée à un pas allègre, la danse, la natation, le patin à roues alignées et le cyclisme. Pour votre souplesse, étirez-vous en regardant la télé ou essayez un cours de yoga. Pour améliorer votre force et votre résistance, procurez-vous des poids à mains pour la maison ou inscrivez-vous à un cours pour vous entraîner sur les appareils à contrepoids de votre gymnase local. Et, trouvez-vous un copain d'entraînement qui stimulera votre motivation et s'assurera que vous continuez à vous entraîner.

Mais avant de sauter sur le tapis roulant ou de plonger dans le grand bain, envisagez certains aspects particulièrement importants pour les personnes atteintes de diabète :

  • parlez d'abord à votre médecin ou à votre équipe soignante. L'exercice offre plusieurs avantages, mais il pourrait poser des problèmes épineux pour certaines raisons. Un corps qui fait de l'exercice fait passer le glucose du sang dans les muscles plus rapidement, ce qui peut provoquer de l'hypoglycémie. Les personnes qui prennent de l'insuline ou d'autres médicaments peuvent avoir besoin de prendre des précautions spéciales ou de suivre leur glucose sanguin de plus près avant, pendant et après l'exercice. Si vous présentez un risque cardiovasculaire, il se peut qu'il vous faille subir un test à l'effort pour mesurer la quantité d'activité physique à laquelle votre corps peut se soumettre. Les personnes qui ont d'autres complications associées au diabète peuvent se voir imposer d'autres restrictions en matière d'exercices physiques. Votre médecin ou votre professionnel de la santé de premier recours peut vous aider à relever ces divers défis;
  • mesurez votre taux de glucose sanguin. Inscrivez les valeurs de votre taux de glucose sanguin avant, pendant et après l'exercice pour prendre note des tendances, des fluctuations et pour prévoir vos exercices futurs. C'est particulièrement important quand vous amorcez la pratique d'une nouvelle activité physique.

Munissez-vous d'une bonne dose de prudence quand vous allez au gymnase. En toutes circonstances, faites preuve de prudence. Emmenez quelqu'un avec vous. Soyez à l'écoute de votre corps et apprenez à reconnaître les signes d'épuisement. Buvez beaucoup d'eau et ayez des glucides à action rapide à votre portée (les comprimés de glucose se transportent facilement). N'oubliez pas d'apporter votre lecteur de glycémie.

Diabète de type 2 - Traitements
Outil santé

Rassemblez les faits sur chaque médicament qui pourrait vous être prescrit dans le cadre de votre diabète de type 2, y compris le mode d'action et les effets secondaires possibles.

Diabète - Mythe ou réalité
Outil santé

Sauriez-vous trouver la part de vérité parmi les mythes qui circulent sur le diabète de type 2? Vérifiez vos connaissances maintenant.

Diabète  - Discussion avec le médecin
Outil santé

Créez un Guide de discussion personnalisé avec votre médecin pour obtenir les renseignements dont vous avez vraiment besoin au sujet du diabète de type 2.

Diabète - Vérification de la prise en charge
Outil santé

Répondez à 7 questions rapides pour savoir si vous avez besoin d'aide pour gérer votre diabète de type 2.