Selon l'origine ethnique d'une population, différents facteurs interviennent dans l'apparition du diabète. Selon les spécialistes, les Autochtones courent un plus grand risque de diabète (environ 8 fois plus) que les autres habitants du Canada.

Il y a aussi des différences parmi les sous-groupes aborigènes, car l'incidence du diabète est plus forte au sein des Premières nations, puis des Métis, et enfin des Inuits. Environ 20 % de la population adulte des Premières nations est atteinte de diabète, et le risque est plus élevé pour les personnes qui vivent sur la réserve. On constate aussi une très forte incidence de diabète de type 2 parmi les enfants et les jeunes aborigènes.

Outre le diabète et ses complications, les personnes de descendance aborigène courent également un risque élevé de maladie cardiaque. Compte tenu de ces risques, il est particulièrement important de veiller vigilamment à mener une vie saine.

Voici quelques petits conseils pour mener une vie saine :

  • discutez de votre propre risque de diabète. Étant donné que les personnes de descendance aborigène courent un risque global plus élevé, vous devriez discuter avec votre médecin, votre infirmier ou votre infirmière, un pharmacien ou un autre dispensateur de soins de premier recours de votre risque personnel de diabète ;
     
  • privilégiez l'activité physique. La pratique régulière d'exercices physiques est bonne pour tout le monde, surtout pour les personnes atteintes de diabète. Il serait judicieux de consulter votre votre fournisseur de soins de santé sur la durée et le niveau d'intensité des exercices qui vous conviennent ;
     
  • adoptez un régime alimentaire équilibré, pertinent à votre culture. La version aborigène de la publication « Bien manger avec le Guide alimentaire canadien » fournit des conseils qui reflètent les valeurs, les traditions, et les choix alimentaires des Premières nations, des Métis et des Inuits. Si ces renseignements ne suffisent pas, demandez que l'on vous dirige vers un diététiste qui connaît le régime alimentaire aborigène ;
     
  • maintenez un poids santé. Consultez votre médecin, votre infirmier ou votre infirmière, ainsi que votre diététiste sur les façons d'atteindre et de maintenir un poids santé au fil du temps ;
     
  • employez votre médicament comme indiqué. Les médicaments font souvent partie intégrante de la prise en charge du diabète. Votre médecin et votre pharmacien peuvent vous donner des conseils sur les antidiabétiques qui vous conviendraient le mieux et vous aider à les employer comme indiqué ;
     
  • apprenez quelles sont vos valeurs cibles. Pour chaque personne atteinte de diabète, des valeurs cibles spécifiques sont établies en matière de sucre sanguin, de pression artérielle et de cholestérol. Les personnes qui parviennent à atteindre ces valeurs cibles obtiendront de meilleurs résultats à long terme. Découvrez ce que vos valeurs cibles devraient être, et unissez vos efforts à ceux des membres de votre équipe soignante pour les atteindre ;
     
  • soumettez-vous à un examen de santé de la tête aux pieds. Vos spécialistes et les membres de votre équipe soignante habituelle peuvent vous aider à dépister les signes de problèmes touchant les yeux, les reins, les nerfs et les pieds ;
     
  • arrêtez de fumer au plus tôt. Le tabagisme est nocif, et surtout pour les personnes atteintes de diabète. Si vous fumez, il n'est jamais trop tard pour cesser. Il existe beaucoup d'outils qui peuvent vous aider à renoncer au tabac.