Il est surprenant de constater comment le diabète peut dévaster le corps humain. Les changements peuvent toucher le niveau d'énergie, le poids corporel ou la peau. Un de ces changements peut prendre la personne par surprise : les effets du diabète sur la vue.

Les personnes atteintes de diabète ont souvent des cataractes à un âge plus jeune que les autres. Le glaucome est plus fréquent, et de 40 à 45 % des personnes atteintes de diabète subiront une rétinopathie diabétique (lésion du tissu dans la partie postérieure de l'œil appelée la rétine). Il s'agit de la cause de cécité la plus fréquente dans le cas des personnes de moins de 65 ans.

La rétine perçoit la lumière au moment où celle-ci pénètre dans l'œil et elle est essentielle à une bonne vision. En cas de rétinopathie diabétique, les vaisseaux qui irriguent et nourrissent la rétine ont été endommagés par un taux de glucose sanguin élevé. Les personnes atteintes de diabète qui ont également une pression artérielle élevée (appelée hypertension artérielle) sont exposées à un risque beaucoup plus grand de rétinopathie diabétique parce que l'hypertension peut endommager la rétine.

On appelle rétinopathie non proliférative le stade précoce des lésions de la rétine. Les parois affaiblies des vaisseaux sanguins laissent fuir du sang dans la rétine. Des renflements peuvent apparaître dans les vaisseaux. La fuite de sang mène souvent à un œdème de la rétine et cause ainsi une perte visuelle. À ce stade, la personne dont l'œil est endommagé peut encore avoir une vue normale ou légèrement trouble.

Après un certain temps, les vaisseaux endommagés sont incapables d'apporter suffisamment d'oxygène à la rétine, causant la mort de certaines parties de la rétine. Au stade avancé de la rétinopathie, appelé rétinopathie proliférative, le corps peut déclencher la formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour alimenter la rétine. Cependant, ces nouveaux vaisseaux sont souvent faibles, ce qui accroît le saignement dans la rétine. Le sang, à son tour, empêche la lumière d'atteindre la partie postérieure de l'œil ; les images sont assombries et la personne voit des corps flottants. En fin de compte, les vaisseaux endommagés forment du tissu cicatriciel et se détachent de la paroi de l'œil. Un décollement de la rétine non traité peut causer une perte partielle ou complète de la vue (la cécité).

La perte de la vue peut être attribuable à un œdème maculaire (une enflure de la macula). La macula est la partie de l'œil qui procure les images visuelles les plus détaillées et les plus nettes. Une fuite du liquide au centre de la macula provoque une enflure et une vision trouble. L'œdème maculaire peut se produire à n'importe quel moment, mais la probabilité augmente avec l'évolution de la rétinopathie.

Certaines personnes atteintes d'un diabète de type 2 souffrent d'une rétinopathie au moment du diagnostic, car elles font partie du grand nombre de personnes dont l'élévation du taux de sucre sanguin n'a pas fait l'objet d'un dépistage au cours des années. Une intervention chirurgicale oculaire peut s'avérer nécessaire pour éliminer le sang de l'œil et améliorer la vue. Une intervention au laser offre une autre option pour faire rétrécir les nouveaux vaisseaux sanguins anormaux qui se forment sur la rétine.

Des petits conseils pour prévenir un endommagement oculaire et une perte de la vision :

  • surveillez et prenez en charge l'équilibre de votre taux de glucose sanguin ;
  • surveillez et prenez en charge la mesure de votre pression artérielle ;
  • surveillez et prenez en charge votre taux de cholestérol sanguin ;
  • abstenez-vous de fumer. Le tabagisme endommage encore plus les vaisseaux sanguins ;
  • suivez les conseils de votre médecin ou de votre dispensateur de soins de premier recours en ce qui concerne la fréquence d’un examen oculaire approfondi (généralement tous les ans ou tous les 2 ans selon les circonstances). L'examen devrait comprendre la dilatation des pupilles, qui permet à l'ophtalmologue ou à un autre fournisseur de soins de santé qualifié de déceler les signes de lésion de la rétine, de cataracte et de glaucome.

Si vous remarquez des changements dans votre vision, consultez votre médecin ou votre dispensateur de soins de premier recours dès que possible.

Si vous subissez une perte visuelle, informez-vous auprès de l'ophtalmologue ou de votre fournisseur de soins de santé au sujet de services ou d'appareils pour les personnes à vision réduite afin de profiter au maximum de la vision qui vous reste. Vous pouvez quand même poursuivre la plupart, sinon toutes, vos activités quotidiennes, y compris la prise en charge de votre diabète. Il existe de nombreux outils pour s'adapter à une perte visuelle. Ne laissez pas une vision réduite nuire à la prise en charge de votre diabète. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à compenser une baisse de la vue.

Des conseils pour une bonne prise en charge de votre diabète :

  • servez-vous d'un glucomètre (aussi appelé lecteur de glycémie) qui affiche les résultats en gros caractères ;
  • identifiez vos fioles de médicaments en écrivant en grosses lettres sur une étiquette plus grosse ou une fiche que vous collerez sur les fioles ;
  • utilisez un marqueur à pointe de feutre pour noter les résultats de votre taux de sucre sanguin ;
  • tirez profit des glucomètres munis d'une mémoire, qui affichent vos résultats et vous permettent de les imprimer avec votre ordinateur. Au moment de voir les résultats et de les imprimer, choisissez une police de grande taille ;
  • servez-vous d'aides visuelles qui facilitent la préparation de l'insuline, par ex. un dispositif qui permet d'aligner le flacon d'insuline et la seringue pour insérer l'aiguille correctement, ou un dispositif de mesure tactile ;
  • utilisez un enregistreur à cassette ou numérique pour enregistrer votre taux de sucre et d'autres renseignements pertinents ;
  • consultez un spécialiste de la vue et adressez-vous à des ressources ou à des agences dans votre collectivité afin de vous renseigner sur les aides destinées à faciliter les tâches quotidiennes malgré la perte visuelle.