Tableau des traitements sur ordonnance
OUTIL SANTÉ

Comparez les traitements contre le déficit en testostérone pour trouver celui qui vous convient.

Songez à prendre des mesures nécessaires pour améliorer votre état de santé général.

Si vous pensez avoir un déficit en testostérone, il est important de commencer par évaluer votre mode de vie. Vos choix quotidiens peuvent avoir un impact considérable sur votre état de santé général. Des choix sains, comme avoir une alimentation équilibrée, ne pas fumer, faire de l'exercice régulièrement et essayer de réduire le stress au quotidien, peuvent ensemble contribuer à améliorer votre santé.

Selon la cause de votre déficit en testostérone, l'adoption d'un mode de vie sain et la prise en charge de tout autre problème de santé peuvent contribuer à faire augmenter votre taux de testostérone.

Vous trouverez ci-dessous certains facteurs à prendre en considération lorsque vous déterminerez quels sont les meilleurs moyens d'améliorer votre santé en général.

Activité physique

Chez les hommes obèses, le risque de déficit en testostérone est plus élevé que chez les hommes de poids normal. En plus des autres facteurs liés au mode de vie, l'activité physique est importante pour être en bonne santé ou perdre du poids, s'il y a lieu. Les hommes doivent essayer d'adopter un programme leur permettant de faire de l'exercice plusieurs fois par semaine et comprenant surtout des exercices visant à augmenter le tonus musculaire, des activités sportives ou des exercices cardiovasculaires. Consultez votre médecin avant d'entreprendre un nouveau programme d'exercice.

Régime alimentaire

Avoir une alimentation équilibrée contribue grandement à améliorer votre état de santé général. Il est important de consommer la quantité recommandée de fruits, de légumes et de protéines tous les jours et de limiter la consommation d'aliments riches en calories, en lipides, en glucides ou en sel pour être en meilleure santé.

Si vous avez un déficit en testostérone, envisagez de consulter votre médecin ou un nutritionniste pour élaborer un régime alimentaire qui répondra à vos besoins. Certains aliments, comme le sucre et les produits à base de soya, peuvent entraîner une diminution de la quantité de testostérone normalement produite par l'organisme, alors que d'autres, comme les aliments riches en zinc ou en vitamine D, peuvent l'augmenter. Consulter un professionnel de la santé pourra vous aider à déterminer quels aliments vous devriez consommer.

Alcool

L'alcool inhibe directement la production de testostérone dans les testicules. Cela ne signifie pas que vous devez cesser complètement de prendre de l'alcool, mais gardez en tête qu'il est important de limiter votre consommation d'alcool.

Cigarettes et marijuana

Cigarettes : S'il n'est pas clair que fumer des cigarettes a des répercussions directes sur le taux de testostérone, on sait cependant que cela augmente l'incidence de certains symptômes liés au déficit en testostérone, telle la dysfonction érectile. Arrêter de fumer peut aussi être une étape importante vers un mode de vie plus sain. Consultez votre médecin pour connaître vos options.

Marijuana : La marijuana peut entraîner une diminution du taux de testostérone.

Guide pour la discussion avec le médecin
OUTIL SANTÉ

Si vous pensez qu'un déficit en testostérone – alias « hommenpause » – influe sur votre pulsion sexuelle, énergie et humeur, le moment est peut-être venu de parler à votre médecin.

Mythe ou réalité
OUTIL SANTÉ

Vous pensez peut-être qu'un déficit en testostérone ne vise que la pulsion sexuelle. Mais il s'agit de bien plus que cela.