Les cellules de l'organisme se reproduisent tout au long de la vie afin de remplacer de façon ordonnée les cellules des tissus qui se sont détériorés. Le cancer du sein, comme toutes les formes de cancer, survient lorsque ce processus est compromis et que les cellules commencent à se diviser à un rythme inhabituellement rapide.

Il n'y a pas une cause unique ni un seul déclencheur du cancer du sein. En fait, certains facteurs de risque qui accroissent la probabilité de cette maladie ont été définis :

  • âge : Le cancer du sein est plus fréquent chez les femmes de plus de 50 ans.
  • antécédents familiaux : Si la mère ou la sœur d'une femme ont eu cette maladie avant la ménopause, cela peut à l'occasion être associé à un ou deux gènes reliés au cancer du sein.
  • antécédents de cancer du sein
  • antécédents familiaux de cancer du col de l'utérus, de l'utérus, des ovaires ou du côlon et du rectum.
  • âge au moment de la grossesse : les femmes qui n'ont pas eu d'enfant ou celles qui ont donné naissance à leur premier enfant après 30 ans sont exposées à un risque légèrement plus élevé de cancer du sein que les femmes ayant eu un enfant avant l'âge de 25 ans.
  • âge au moment des menstruations : le début des menstruations à un jeune âge, soit moins de 12 ans, ou l'apparition tardive de la ménopause, soit après 55 ans, accroît le risque de cancer du sein.
  • fumer : des études récentes semblent indiquer que le risque de cancer du sein avant l'âge de 50 ans est 70 % plus élevé chez les femmes qui commencent à fumer de façon régulière dans les cinq ans qui suivent l'apparition des menstruations que chez les non-fumeuses.
  • consommation d'alcool : la consommation d'alcool contribue au risque de cancer du sein ; chez les femmes qui prennent trois consommations par jour, le risque augmente de 40 %.
  • hormonothérapie substitutive (œstrogènes et progestérone) : le risque s'accroît légèrement si le traitement est administré pendant cinq ans.
  • contraceptifs oraux : ils augmentent légèrement le risque s'ils sont pris pendant plusieurs années.
  • obésité, accompagnée d'une consommation excessive de calories et de matières grasses.

Le risque accru de cancer du sein associé aux facteurs décrits ci-dessus est souvent assez faible sur le plan statistique. Toute inquiétude à ce sujet doit être abordée avec le médecin.