En règle générale, un cancer qui s'est étendu au-delà de la prostate (cancer avancé de la prostate) est incurable. Le traitement vise à prolonger la vie, à rehausser la qualité de vie, à ralentir la progression du cancer et à soulager les symptômes.

Les possibilités de traitement en cas de cancer avancé de la prostate comprennent l'hormonothérapie, la radiothérapie, la chimiothérapie et la chirurgie.

L'hormonothérapie permet de réduire le taux d'hormones telles que la testostérone (soit les androgènes). Cette baisse peut être obtenue par voie médicamenteuse ou chirurgicale, soit par l'ablation des testicules (orchidectomie). Les cellules prostatiques cancéreuses ont besoin d'androgènes pour se développer. L'hormonothérapie ne guérit pas le cancer, mais elle peut faire rapetisser la tumeur.

Les agents utilisés en hormonothérapie sont présentés ci-après.

Analogues de la LH RH

Ces médicaments imitent les effets de la gonadolibérine (GnRH ou LH RH), hormone libérée par le cerveau et influant sur la production de testostérone. Ils agissent en stoppant la production de testostérone. Les analogues de la LH RH offerts au Canada sont :

  • la buséréline par voie nasale (Suprefact®) ou sous-cutanée (Suprefact®, Suprefact Depot®);
  • la goséréline par voie sous-cutanée* (Zoladex®, Zoladex LA®);
  • le leuprolide par voie intramusculaire* (Lupron®, Lupron Depot®);
  • le leuprolide en gel sous-cutané (Eligard®); et
  • la triptoréline par voie intramusculaire (Trelstar®).

* Sous-cutané signifie « sous la peau » et intramusculaire, « dans un muscle ».

Antiandrogènes non stéroïdiens

Ces médicaments agissent en s'opposant aux effets des androgènes (hormones telles que la testostérone) sur la prostate. On les associe aux analogues de la LH RH ou à la chirurgie. Les antiandrogènes offerts au Canada sont :

  • le bicalutamide en comprimés (Casodex® et formes génériques);
  • la cyprotérone en comprimés (Androcur® et formes génériques) et par voie intramusculaire (Androcur Depot®);
  • le flutamide en comprimés (EuflexMD et formes génériques); et
  • le nilutamide en comprimés (Anandron®).

Pour en savoir davantage sur l'hormonothérapie, voir « Prise en charge du cancer avancé de la prostate ».

En radiothérapie, on a recours à un rayonnement externe. Parfois, on insère par voie chirurgicale un implant radioactif pour détruire les cellules cancéreuses : c'est la curiethérapie.

Pour en savoir davantage sur la radiothérapie dans le cancer avancé de la prostate, voir « Prise en charge du cancer avancé de la prostate ».

La chimiothérapie est la destruction des cellules cancéreuses par des médicaments. On l'utilise lorsque le cancer de la prostate récidive ou qu'il est à un stade avancé et ne répond plus à l'hormonothérapie. En chimiothérapie, on associe habituellement plusieurs agents, car les chercheurs ont constaté la plus grande efficacité de ces « schémas de traitement ». Dans ces schémas sont précisées la dose et la fréquence d'administration de chaque médicament.

Les agents utilisés en chimiothérapie du cancer avancé de la prostate sont :

  • le docetaxel (Taxotere®) - en association avec la prednisone ou la prednisolone; et
  • la mitoxantrone (formes génériques) - en association avec la prednisone.

Pour en savoir davantage sur la chimiothérapie dans le cancer avancé de la prostate, voir « Prise en charge du cancer avancé de la prostate ».

La chirurgie ne guérit pas le cancer avancé de la prostate (à moins qu'il soit localisé), mais elle peut en soulager les symptômes et redonner au patient un certain bien-être.

Pour en savoir davantage sur la chirurgie dans le cancer avancé de la prostate, voir « Prise en charge du cancer avancé de la prostate ».

Discutez avec votre médecin des risques et des avantages des diverses possibilités de traitement qui s'offrent à vous. Demandez-lui également ce que vous pouvez attendre du traitement (p. ex. prolonger la vie, rehausser la qualité de vie, ralentir l'évolution du cancer ou soulager les symptômes). Vous serez dès lors mieux informé et pourrez faire un choix éclairé. Tout traitement peut entraîner des effets secondaires, mais vous devez savoir que ces effets peuvent être évitables, traitables ou réversibles. Il importe de comprendre les effets secondaires du traitement.