Dépistage et détection précoce

La détection précoce du cancer augmente les chances de réussite du traitement. Vous devriez vous soumettre aux épreuves de dépistage des troubles de la prostate recommandées par votre médecin. Si le cancer de la prostate vous préoccupe ou si vous avez remarqué des symptômes inquiétants, parlez-en à votre médecin.

Modification des habitudes de vie

Maintenez un poids santé : Si vous avez un surplus de poids, vous êtes exposé à un risque plus élevé de cancer de la prostate que les hommes de poids normal. Vous pouvez réduire ce risque en perdant du poids.

Faites de l'exercice : Si vous consommez régulièrement plus de calories que vous en dépensez, vous serez un jour ou l'autre exposé à un risque accru de cancer de la prostate et d'autres maladies associées à un surplus de poids. Vous pouvez cependant infléchir le cours des choses par la pratique régulière d'une activité physique. Selon Santé Canada, les adultes devraient faire de l'exercice de 30 à 60 minutes par jour.

Adoptez une saine alimentation : L'alimentation ne guérit pas, à elle seule, le cancer de la prostate. Néanmoins, assurez-vous de consommer les aliments et les nutriments suivants en quantité suffisante :

  • poissons gras, tels que le saumon, les sardines, le hareng et le maquereau;
  • acides gras oméga 3 provenant de la truite, des anchois, du tassergal, du thon blanc, du tofu, des noix, de l'huile de canola et des légumes verts feuillus;
  • aliments riches en lycopène (goyave, papaye, pamplemousse rose, melon d'eau, tomate, produits à base de tomates et cocktails de légumes);
  • vitamine D (crevettes, lait écrémé ou à 1 % et huiles de poisson); et
  • sélénium (viande, poisson, céréales, produits laitiers, œufs, noix du Brésil, ail, champignons et asperge).

Évitez les substances toxiques, telles que l'amiante, les pesticides et le plomb.