Les analgésiques topiques (appliqués sur la peau) soulagent localement la douleur arthrosique, sans entraîner la plupart des effets indésirables associés à la voie orale. Parmi les médicaments à application topique, on compte les AINS, la capsaïcine, le salicylate de méthyle et le salicylate de trolamine. Le diclofénac (un AINS) est offert sous forme de gouttes et est approuvé pour le soulagement des symptômes de l'arthrose du genou, dont la raideur. Les autres analgésiques topiques indiqués pour soulager la douleur arthrosique peuvent également être associés à d'autres types de traitement pour mieux maîtriser les symptômes de l'arthrose.

Les effets indésirables des médicaments topiques se limitent normalement aux zones où ils sont appliqués. Il faut appliquer la capsaïcine régulièrement, de trois à quatre fois par jour, afin d'éliminer les picotements, la sensation de brûlure ou la rougeur qui surviennent généralement en début de traitement. Pour leur part, le salicylate de méthyle et le salicylate de trolamine peuvent causer une réaction allergique à l'application ; les personnes allergiques à l'AAS (acide acétylsalicylique) doivent donc éviter ces agents topiques. Les patients qui prennent des anticoagulants, comme la warfarine, s'exposent à un risque accru de saignements lorsqu'ils utilisent des AINS et des salicylates topiques.